Je veux devenir indépendant financièrement d’ici les 20 prochaines années

Mais je pars de loin, de très loin.

Est-ce que la retraite serait devenue une utopie? Je ne compte pas le nombre de fois que j’ai eu des discussions sur le sujet et chaque fois le cynisme et le pessimisme ressortent.

Les boomers aiment le répéter:  les milléniaux sont plus axés sur le moment présent.

Justement! Puisque j’aime vivre dans le moment présent, je sais déjà que je n’ai pas envie de faire la routine métro-boulot-dodo pendant encore 30 ans pour pouvoir PEUT-ÊTRE profiter d’une retraite.

Je me suis ainsi donné comme mission de devenir indépendant financièrement d’ici les 20 prochaines années.

Je ne peux pas prédire l’avenir, mais je peux essayer…

Jeune retraité?

En tant que fan de croissance personnelle et de positive thinking, j’ai récemment réalisé que mes achats impulsifs ne m’apportaient plus la même satisfaction qu’avant. C’est bien beau de moins dépenser dans les sneakers, sorties, etc.., mais qu’est-ce que je dois faire avec ce petit surplus de cash?

Puisque je n’ai pas écouté mon père et étudié aux HEC en finance, j’ai peu de connaissances en investissement.

Voilà qu’arrive le mouvement F.I.R.E. (Financial Independence, Retire Early), sur lequel je suis tombé entre deux achats impulsifs sur eBay.

Maximiser son taux d’épargne en trouvant des moyens d’augmenter ses revenus ou de réduire ses dépenses.

Le concept est relativement simple : maximiser son taux d’épargne en trouvant des moyens d’augmenter ses revenus ou de réduire ses dépenses.

L’objectif est de réussir à vivre des intérêts de ses placements à perpétuité afin d’atteindre une certaine indépendance financière.

Vous pouvez même continuer à travailler, mais au moins vous n’aurez plus à stresser pour la maudite évaluation annuelle de performance.

Pourquoi le faire?

Étant un artiste indépendant (et ancien enfant-roi), j’ai une phobie de ne pas pouvoir me permettre mes visites fréquentes chez DeSerres. J’occupe donc un emploi de bureau à temps plein qui satisfait mon petit confort de bobo du Plateau et ma santé mentale.

En gros, je ne pense pas avoir le guts de lâcher ma job comme mon collègue Pierre-Luc et dédier 100% de mes semaines à mon art.

Je vois donc l’indépendance financière comme le but ultime.

Je vois donc l’indépendance financière comme le but ultime qui me permettrait de passer mes journées à regarder des docus, lire, m’entraîner, partir des projets débiles comme le jeune « retraité » Macaulay Culkin et SURTOUT faire de la pige comme illustrateur.

Parce que ce n’est pas avec un mashup de Post Malone et Kevin Malone de The Office que je vais pouvoir quitter ma vie de bureau.

Avant de se lancer dans cette aventure, il est donc important de se demander pourquoi on le fait et de déterminer si ce nouveau mode de vie est pour vous. Sinon, vous pourriez trouver le temps long.

Vivre comme Séraphin pendant des années pour réaliser que finalement c’est plate en criss la retraite à 45 ans.

Vivre comme Séraphin pendant des années pour réaliser que finalement c’est plate en criss la retraite à 45 ans alors que votre entourage continue de vivre leur routine de 9 à 5. Ça peut être un méchant wake-up call.

Évaluez vos besoins et surtout établissez un plan avec une liste de choses que vous feriez au lieu de faire de l’overtime non payé. Qu’est-ce qui vous passionne? Est-ce que votre partner est sur la même longueur d’onde? Comment allez-vous faire pour ne pas rester en mou toute la journée, tomber en dépression et prendre 50 livres?

Bye bye boss, bonjour bourrelets!

Comment s’y prendre?

Étant célibataire, sans dettes et aucun plan famille pour le moment, je suis dans la position idéale pour tenter l’expérience. Pour commencer, je me fixe comme objectif de me créer un budget Excel et faire le suivi de mes dépenses pendant quelques mois histoire de voir où je peux couper.

Parce qu’en ce moment le fichier .xls est dans ma tête et je traite parfois le cash comme si j’avais cinq ans : « Allo poupée Good Guys à 500$… Ouin. »

Selon les principes de F.I.R.E., vos dépenses sont plus importantes que votre revenu annuel.

Vous devriez viser à épargner 50% de votre salaire afin d’amorcer votre transition vers l’indépendance financière. Cette épargne doit être effectuée pendant 15 et 17 ans avant de pouvoir quitter votre emploi. En gros, il faut prévoir environ 25 fois vos dépenses annuelles pour déterminer le montant nécessaire à la retraite.

Vous dépensez annuellement 25 000$? Vous allez avoir besoin d’environ 625 000$.

Par exemple, vous dépensez annuellement 25 000$? Vous allez avoir besoin d’environ 625 000$. Une fois le montant atteint, vous devriez être en mesure de retirer environ 4% de ce montant par année et votre revenu devrait durer « indéfiniment ».

De plus, il est essentiel de comptabiliser vos avoirs comme les REER, CELI, etc., ainsi que vos dettes pour avoir un portrait de votre valeur nette. Ce n’est pas encore clair?

Cette vidéo du jeune retraité Jean-Sébastien Pilote l’explique très bien.

Une fois votre valeur et vos futures épargnes établies, je vous recommande de consulter un conseiller financier pour peaufiner votre plan. Il pourra vous trouver les bons produits et vous aider à définir vos objectifs.

Oui, c’est énorme et on ne sait jamais quand on peut avoir une bad luck (congédiement, maladie, etc.). Est-ce que je suis prêt à me priver autant mensuellement? Non, mais je souhaite développer une meilleure relation avec l’argent et réévaluer mes habitudes de consommation.

Qui vivra verra

Si vous vous embarquez dans ce projet, vous allez assurément faire face à des obstacles.

Je vous recommande donc de bien lire sur le sujet. Le blogue québécois Retraite101.com est une mine d’or d’information pour prendre en main votre future santé financière. Il se trouve que notre ami Jean-Sébastien Pilote, de l’excellent dossier sur l’endettement publié par RAD, est aussi blogueur à ses heures. Son blogue, Jeune Retraité contient aussi plusieurs informations pertinentes. 

L’important, c’est de faire votre possible et de ne pas être trop dur envers vous-même si vous succombez de temps en temps à la frénésie du Boxing Day.

J’en conviens, faire face à sa situation financière peut être épeurant.

Par contre, c’est mieux que la chienne que vous allez avoir dans la soixantaine lorsque vous réaliserez que vos rentes ne vous permettent même pas de faire un road trip de Spyder avec votre douce jusqu’au Wal-Mart.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Se faire passer pour un homme pour être prise au sérieux

Témoignage d'une restauratrice tannée des monsieurs condescendants.

Dans le même esprit