Comment gagner à Roche-Papier-Ciseaux grâce aux mathématiques

Roche-papier-victoire !

Saviez-vous qu’une mineure s’est déjà sauvée d’une amende pour consommation d’alcool en battant un policier à Roche-Papier-Ciseaux?

C’est peut-être irresponsable, mais je comprends le policier. Je ne refuse jamais un défi à Roche-Papier-Ciseaux (RPC). J’adore y jouer. J’y suis accro. Même que je trouve que le monde se porterait mieux si nous réglions tous nos différends avec quelques joutes de Roche-Papier-Ciseaux : faites les ciseaux, pas la guerre.

J’ai même déjà participé à quelques tournois de RPC parce que je suis un gros nerd de puzzle. Je peux vous dire que la tension est au rendez-vous lorsqu’il a un enjeu intéressant!

Une étude a d’ailleurs montré que des résultats négatifs sont suivis de décisions irrationnelles cycliques au RPC. C’est parce que la plupart des gens pensent que le jeu ne relève que du hasard. C’est techniquement vrai, mais le hasard, on peut le prévoir. Voici donc comment gagner à Roche-Papier-Ciseaux grâce aux mathématiques!

Des règles claires

A priori, on a le choix entre 3 éléments et notre adversaire aussi. Le tout résulte en 9 combinaisons dans lesquelles nous gagnons 3 fois, nous perdons 3 fois et annulons 3 fois aussi. C’est ce que jouer contre un ordinateur donnerait, mais est-ce que les humains sont différents?

Pour le bien commun, des chercheurs chinois avec un peu trop de temps de lousse ont décidé d’observer 360 étudiants jouer chacun 300 parties de RPC en donnant de l’argent en proportion des victoires. Vous pouvez lire la recherche ici, mais je vais vous la résumer pour que vous puissiez battre tout le monde en duel, même la femme la plus intelligente au monde!

Les conclusions

L’étude a démontré deux tendances claires. La première concerne la personne qui a remporté la victoire : ceux qui gagnent tendent à répéter leur choix. « Si ça a marché, pourquoi changer? »

Et du côté des perdants, on a remarqué ceci : ceux qui perdent changent d’idée. « Si ça n’a pas marché, je devrais changer. »

La stratégie optimale

Si vous avez perdu, vous savez que votre opposant va refaire le même choix. Ainsi, vous devez faire l’affaire qui aurait battu ce qui vous a battu. Autrement dit : faites ce que vous auriez dû faire. Ouan… je ne suis pas très clair.

Faites l’élément qui n’est pas apparu. C’est-à-dire que si vous avez fait papier et votre adversaire a fait ciseaux. Il risque de refaire ciseaux. Faites roche!

Ainsi, vous battrez l’affaire qui vous a battu.

Si vous avez gagné, vous devriez changer parce que vous savez maintenant que votre compétiteur va changer parce qu’il pense que vous allez refaire le même choix.

Ça veut dire qu’ils vont donc tenter de jouer la chose qui vous aurait battu. Vous devez donc jouer l’affaire qui aurait battu l’affaire qui a battu l’affaire que vous venez de jouer… Je ne pense que la clarté n’est pas ma force!

Faites l’élément qu’ils viennent de jouer. C’est-à-dire que si vous avez fait papier et votre adversaire a fait roche. Il risque d’opter pour ciseaux. Faites roche!

Avez-vous remarqué que dans les deux scénarios où vous faites papier, vous finissez toujours par suivre avec roche? C’est parce que la stratégie optimale de Roche-Papier-Ciseaux est d’y aller à l’envers : Ciseau-Papier-Roche.

Évidemment, si votre adversaire finit par lire à travers votre stratégie, il faudra diversifier vos actions. Si vous faites une nulle, c’est le moment idéal pour recommencer le cycle aléatoirement.

Par où commence-t-on?

Apparemment que les gens ont tendance à faire roche en partant, parce qu’un poing fermé est non seulement plus simple à faire qu’un signe de ciseau, mais aussi parce que c’est un symbole de puissance. Commencez par papier.

Et si vous savez que votre adversaire a lu cet article, faites ciseaux. Et si vous savez que l’autre personne sait que vous savez qu’il a lu cet article, faites roche!

Si vous êtes partant pour vous essayer, un tournoi de Roche-Papier-Ciseaux est prévu pour ce mercredi. On risque de s’y croiser!

Ah, et s’il vous plait, ne faites pas partie des gens qui font allumette. Ce sont des perdants. Personne n’a envie de faire des projets avec eux.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up