Comment sortir facilement d’un jeu d’évasion

Et impressionner tous vos amis en même temps !

Les jeux d’évasions sont à la mode ces temps-ci. Si la SQDC pouvait faire pousser du cannabis aussi rapidement que les nouveaux locaux de jeux d’évasion qui ouvrent, elle n’aurait jamais eu de problèmes d’approvisionnement. 

En tant que gros nerd, je suis attiré par l’idée de m’enfermer une heure dans un local et de devoir résoudre une série d’énigmes afin d’en sortir. Comme j’aime décortiquer des choses pour trouver une recette simple pour réussir des puzzles, j’ai envie de vous faire part des trucs qui me sont utiles dans un escape room.

Après tout, lorsque j’étais à Phoenix en Arizona, j’ai passé un avant-midi dans un des établissements de la chaîne Paniq Room au lieu de visiter la ville. Je me suis quand même débrouillé quand même pas pire. À deux, nous sommes sortis de notre première salle alors qu’il restait 16 minutes au compteur.

Voici donc comment sortir facilement d’un jeu d’évasion (et aussi avoir l’air  d’un héros qui vient sauver tout le monde quand on est bloqué) :

 

Écouter les instructions

Avant d’entrer dans la chambre et y être enfermé comme si vous étiez dans un Fort Boyard intellectuel, prenez le temps d’écouter attentivement les instructions.

Le guide vous livrera des informations cruciales. Premièrement, il vous montrera comment fonctionnent les cadenas à l’intérieur de l’épreuve. Certains sont assez particuliers. N’hésitez pas à vous familiariser avec ces objets avant que le décompte commence.

L’employé vous fera aussi part des limites du jeu. Il y aura sûrement des objets dans la pièce qui ne font pas partie de l’expérience. La plupart des endroits ont un genre de collant pour l’indiquer. Ça serait niaiseux de déclencher une alarme de feu en pensant qu’elle fait partie de l’aventure.

Oui, j’utilise le mot « aventure » comme les participants de téléréalités!

Du même coup, les règles du jeu seront clairement expliquées. Par exemple, s’il vous est interdit de monter sur le mobilier, vous pouvez déduire qu’il n’y aura rien de caché dans le plafond.

Aussi, portez une attention particulière à l’utilisation des indices. Si l’instructeur vous annonce que chaque indice ne sera utilisé qu’une seule fois, cela vous simplifiera la chose. Donc, une fois qu’une clé a servi, mettez-la hors de vue avec son cadenas.

Pensez simple 

Une bonne salle d’évasion vous donne tous les indices dont vous aurez besoin pour résoudre toutes les énigmes. Autrement dit, si jamais vous êtes pris pour décoder un code morse, il doit y avoir un solutionnaire dans la pièce.

Toutes les énigmes pourraient être résolues par des enfants du secondaire, ce qui me fait souvent questionner mon impression de valorisation lorsque je déchiffre une épreuve.

La seule connaissance provenant de l’extérieur dont vous aurez besoin est celle d’être capable de compter jusqu’à 100.

Fouillez partout

La première chose à faire en entrant dans une pièce est de fouiller partout. Quand je dis partout, je veux dire partout. Regardez en arrière et en dessous de tout. Vous serrez à genoux régulièrement et peut-être couché quelquefois. Oui, ça peut être salissant, mais vous voulez gagner ou pas?

Lorsqu’on est bloqué et qu’on perd de précieuses minutes, on se sent tellement niaiseux de trouver un indice qu’on aurait dû voir en entrant.

De la même manière, si vous avez inspecté un objet et que vous êtes bloqués, envoyez un autre membre de votre équipe l’examiner. Des yeux neufs peuvent voir des choses qui nous ont échappé au premier regard.

Rassemblez tous les indices à un endroit

Établissez votre coin de rassemblement rapidement. Dès qu’on trouve un indice, on l’apporte à cet endroit. Ainsi, tout est proche et on peut facilement tenter de les juxtaposer ou de les combiner.

De la même manière, décidez de l’endroit où les indices utilisés seront déposés. Un peu d’ordre dans le chaos de tous les stimulus qui nous entoure nous fera du bien!

Cherchez des liens

Pensez à associer des choses. Cherchez pour des patterns clairs et distincts. Jouez avec les objets qui ont des formes similaires. Assemblez tous ceux qui ont des codes de couleurs.

N’hésitez pas à réarranger tous vos indices qui se ressemblent. Réorganisez toujours l’ensemble des items que vous détenez. Vous pourrez découvrir une nouvelle perspective sur vos possessions.

Expirez

Restez relax. Oui, le sablier coule, mais s’énerver ne fait que brouiller notre jugement. DU CALME BON SANG!!!

Certaines personnes réagissent très mal à la pression de résoudre des problèmes. Confiez à cette personne inutilement stressante la supervision des indices et le compte des énigmes non-résolues. Ainsi, vous aurez une personne en charge et elle ne sera pas dans vos pattes!

Utilisez la force brute

Lorsque vous êtes coincés, retournez observer les items que vous avez accumulés. Revisitez aussi les parties de la pièce qui ne vous ont pas encore servi. Dans le pire des cas, utilisez la force brute.

Je ne parle pas ici de défoncer des portes avec notre pied. La force brute est d’essayer toutes les combinaisons possibles d’un cadenas si on est mal pris.

Si vous êtes coincés devant un cadenas à quatre chiffres dont vous avez trouvé deux de ces chiffres, vous pouvez essayer les 99 combinaisons restantes au lieu de tourner en rond.

Demandez de l’aide

Si vous êtes réellement bloqués et que vous ne savez plus quoi faire, utilisez votre walkie-talkie pour appeler à l’aide. Après tout, ce n’est qu’un jeu et passer 15 minutes sans que rien n’avance, c’est plate en maudit.

Vous ne perdez pas seulement votre temps, mais votre argent aussi. Vous êtes là pour avoir du fun. Personne ne souviendra que vous avez eu besoin d’aide le lendemain matin.

Mais grâce à mes trucs, vous n’en aurez peut-être pas de besoin, car vos chances de réussite viennent d’augmenter drastiquement!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Carnets intimes de la députée : faire éclore la tendresse

Jeudi 4 avril 23h Je suis allée chercher les enfants trop tard, épuisée tout autant qu’elles. La culpabilité me twistait le ventre : il […]

Dans le même esprit