Peut-on jouer à des jeux mobiles sans se ruiner ?

Et pourquoi certains jeux exigent qu’on soit connecté pour jouer.

URBANIA et TELUS s’associent afin de vous permettre de tirer le meilleur de vos jeux mobiles favoris.

Quand j’étais jeune, jouer à un jeu vidéo pouvait être compliqué. Il fallait premièrement aller l’acheter ou le louer dans un magasin, puis se débrouiller tout seul.

De nos jours, on peut importer des jeux directement sur son téléphone. La popularité du gaming mobile est ahurissante : 21 % des applications téléchargées sur Android et 25 % sur iPhone sont des jeux.

Même si 43 % de l’utilisation de nos téléphones est consacrée à des fins ludiques, les jeux mobiles n’utilisent pas tous Internet. Certains peuvent se jouer hors ligne, mais d’autres exigent qu’on soit connecté au Web, ce qui peut devenir stressant lorsqu’on est loin d’un réseau sans fil.

Mais pourquoi faut-il être toujours connecté?

Je me souviens du temps où je jouais à Marvel Strike Force : je trouvais ça vraiment gossant de toujours devoir être en ligne. Je ne me battais que contre « l’ordinateur » en solo, alors pourquoi cette obligation d’être toujours connecté?

C’est que l’application nécessite une constante communication avec le téléphone pour que tout soit constamment à jour. Admettons que vous jouez à un jeu qui s’appelle UnCertainJeu, que vous avez le défi MachinChouette à faire avant 14 heures, heure normale de l’Est, qu’il est 13 h 58 et que vous ne l’ayez pas encore terminé : vous ne pourrez probablement pas le finir à temps.

Bien sûr, vous pourriez mettre votre téléphone en mode avion et régler votre horloge Internet en fonction d’un fuseau horaire où c’est encore le matin.

Ainsi, vous vous accorderiez quelques heures supplémentaires afin d’accomplir votre mission. C’est la bonne vieille technique de retour dans le passé qu’on utilisait dans Animal Crossing. Certains appellent ça « contourner le système », mais la plupart appellent ça « tricher ».

C’est donc en étant constamment connecté au serveur du jeu qu’on éloigne les possibilités de triches. Le monde entier obéit aux mêmes règles en même temps.

D’autres raisons pertinentes

Pour Shigeru Miyamoto, de Nintendo, c’est aussi une question de sécurité du jeu. Il faut être connecté à Internet pour jouer à Super Mario Run sur iPhone parce que Nintendo veut pouvoir tout surveiller en tout temps.

Parce qu’il offre un jeu dans 150 pays en même temps, Miyamoto veut éviter non seulement que des joueurs jouent hors ligne pour tricher, mais aussi pour pirater le jeu.

Dans le cas de Pokémon Go, le jeu dans lequel on se déplace dans les rues de sa ville pour capturer des Pokémons virtuels, Internet est requis pour localiser le joueur et les autres participants afin de leur rappeler qu’ils ne sont plus seuls à jouer encore à Pokémon Go en 2019!

Et pour des raisons financières évidemment!

Lorsque des jeux ont commencé à être offerts dans l’App Store, la mode était surtout aux jeux pas trop chers offrant une expérience complète.

Mais comme le fait d’avoir à débourser 2 ou 3 $ à l’avance pour jouer à un jeu semblait un pari trop important pour les joueurs, les développeurs ont misé sur un autre modèle d’affaires : les jeux freemium, ou semi-payants.

Conçus avec une composante gratuite (free) et une payante (premium), ces jeux sont accessibles gratuitement au départ. Sauf qu’en progressant dans leur univers, on finit toujours par tomber sur une boutique interne qui combine de l’argent canadien et des devises internes, généralement de beaux cailloux comme des émeraudes ou autres gemmes.

Pour nous inciter à dépenser, certains jeux semi-payants ont instauré des points de douleur. Le nom est fort, mais étant donné les récompenses constantes que notre cerveau reçoit de notre téléphone lorsqu’on joue, ne plus en recevoir peut devenir extrêmement irritant.

Ces obstacles peuvent prendre la forme de vidéos publicitaires, de pop-up constants ou d’accélérateurs de temps. Voyager dans le futur? Oui, parce que beaucoup de jeux semi-payants vous font attendre avant de vous donner accès à un cadeau quotidien ou à des parties gratuites.

Pour ne pas dépenser pour quelque chose de gratuit à la base, il faut donc souvent attendre un certain temps, souvent des heures, avant de récolter ses récompenses. Pour ce faire, il faut pouvoir se reconnecter au plus vite à Internet pour repartir le sablier le plus tôt possible.

Or cela requiert souvent d’utiliser ses données, puisqu’on ne veut quand même pas organiser son horaire autour d’un jeu (« On n’a jamais fait ça, n’est-ce pas? Jamais! », écrivais-je en sifflant comme un épais).

Combien de données un jeu mobile utilise-t-il?

De combien de données a-t-on besoin pour jouer? Ah : nous voilà au nœud de la question. (J’ajoute une phrase ici simplement pour vous faire patienter un instant, histoire de faire monter la tension et durer le suspense!)

La réponse : les jeux mobiles ne consomment pas beaucoup de données. Contrairement à des jeux conçus pour les ordinateurs ou les consoles, les jeux mobiles n’ont pas tellement de nouvelles informations à recevoir.

Dans un jeu lourd, il y a de nouvelles cartes à télécharger, des déplacements précis de personnages et des informations en trois dimensions (une balle de fusil qui est tirée, par exemple).

Sur un téléphone, les jeux sont beaucoup moins complexes. Mobile Legends, par exemple, utilise seulement 2 Mb par heure de jeu. Le jeu est complet et comprend une tonne de personnages et d’actions, mais toutes ces informations n’ont pas à être téléchargées à chaque nouvelle partie.

Les seules nouvelles données nécessaires sont les actions qui se produisent, et ces dernières sont aussi simples numériquement que de déplacer des pièces sur un échiquier.

Gamers, lâchez-vous lousse!

Jouer à des jeux vidéo est une de mes activités favorites et, en tant que gros nerd, je suis bien content de partager la bonne nouvelle : c’est possible de jouer sur son mobile sans se ruiner!

*******

Gamers mobiles de tous niveaux et de toutes passions, cliquez ici pour en savoir plus sur les forfaits de Telus qui conviennent à vos besoins!

Que ce soit le forfait Partage Facile de Telus, qui vous permet de partager beaucoup de données avec la personne de votre choix (même votre rival ultime) ou le forfait Sans Tracas qui offre 15 GO de données à vitesse optimale pour 65 $/mois (ce qui signifie que vous pourriez jouer 7 500 heures à Mobile Legends dans un même mois), vous avez du choix!

Et avec l’option Paiements faciles, vous pourriez même obtenir un tout nouvel appareil mobile, comme le Samsung Note10+. Question de rendre les autres gamers jaloux dans le métro!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up