Comment passer facilement son Cégep ou son université quand on est paresseux

Réussir grâce à des gifs de lutte !

**Un jour, notre collaborateur PL Racine est retourné aux études. Fort d’une nouvelle sagesse, il vous livre ses meilleurs trucs pour réussir sans se fatiguer. Votre petite soeur commence le cégep cette année? Votre cousin est aux portes de l’université. Ce texte est pour eux.

Le début de l’année scolaire peut amener son lot de stress. On achète une pile de livres. On reçoit une tonne de plans de cours remplis de travaux et d’examens. Comment fera-t-on pour surmonter tant d’épreuves?

Heureusement, je suis là pour minimiser votre stress et optimiser votre consommation d’alcool à travers la session. Après un baccalauréat en mathématique concentration actuariat qui m’a fait travailler dans le milieu une dizaine d’années, j’ai tout lâché pour retourner aux études et entrer à l’École nationale de l’humour.

Voici donc mes meilleurs trucs, récoltés au fil des années, pour réussir sans se fatiguer.

Faites-vous des bons amis rapidement

Le temps passe plus vite lorsqu’on travaille avec des amis. On a le même objectif. On peut se faire confiance. La communication est facile. Les résultats sont meilleurs… si on a des amis travaillants!

Avec des amis pour emprunter des notes de cours, vous pourrez manquer des cours, mais ça ne paraîtra jamais.

« Duh, c’est évident », sauf que la vraie force des amis réside aussi ailleurs : ils vont compenser pour vos absences! Avec des amis pour emprunter des notes de cours, vous pourrez manquer des cours, mais ça ne paraîtra jamais.

Note à tous mes anciens professeurs: je n’ai jamais utilisé ce truc. Promis! (Ça va mal écrire à une main alors qu’on se croise les doigts derrière le dos avec l’autre main.)

Soyez à jour

C’est plate, mais c’est essentiel. Avoir fraichement en tête les notions apprises pour les étudier nous aidera non seulement lors de notre étude plus tard, mais aussi à pouvoir suivre les autres cours au même rythme que le débit du professeur.

Vous savez comment on se sent quand on visionne la suite d’un film longtemps après avoir vu le premier? Ça nous prend du temps à remettre dans le bain parce que « c’est qui déjà lui ? il me dit quelque chose, mais j’arrive pas à m’en rappeler ». C’est la même chose qui se passe en classe, mais avec votre avenir professionnel. Sans vouloir vous mettre trop de pression.

Au cégep, j’avais botché tourné les coins ronds lors des intégrations par parties. Cette paresse mal placée m’a suivi durant tout mon parcours universitaire parce que je devais suivre le rythme de mes cours tout en essayant de récupérer le temps perdu. C’est l’équivalent de courir un marathon en commençant avec une cheville cassée.

Bonus : plus on peut avancer avant que le rush arrive, moins rushant sera le rush. Soyez plus comme la fourmi, moins comme la cigale.

Soyez plus qu’à jour

Il est impossible de prévoir les imprévus parce que les imprévus sont imprévisibles. C’est la phrase qui tourne le plus en rond que j’ai jamais écrite de ma vie.

Il est impossible de prévoir les imprévus parce que les imprévus sont imprévisibles. C’est la phrase qui tourne le plus en rond que j’ai jamais écrite de ma vie.

Lorsque je recevais la date de remise d’un devoir, je l’inscrivais dans mon calendrier comme si la remise était trois jours avant la réelle date de remise. Ainsi, si quelque chose comme un accident de vélo se produisait, je m’étais créé une période tampon pour me laisser souffrir en paix dans mon lit.

Prioriser

Dans un parcours étudiant, on se sent parfois comme un batteur au marbre qui se fait lancer neuf balles en même temps. On doit alors choisir sur quelles balles on se concentrera et lesquelles qu’on laissera passer.

Faites une liste de vos travaux prioritaires. Les questions à se poser :  Qu’est-ce que je peux régler en moins de temps possible? Qu’est-ce qui a la pondération la plus élevée? Qu’est-ce qui se me sera le plus utile après l’école?

Étudiez le plus difficile

Le cerveau n’aime pas souffrir. Ça fait en sorte qu’on préfère étudier la matière qui nous intéresse le plus et faire les exercices qu’on trouve faciles. La seule chose qu’on accomplit en procédant ainsi, c’est de se réconforter. On ne peut pas surmonter une montagne si on reste dans le lac à se baigner.

Pour être paresseux, il faut bien gérer son temps pour pouvoir se permettre de glander maintenant ou plus tard.

En se concentrant sur le plus compliqué, on solidifie nos acquis tout en approfondissant nos connaissances. C’est difficile de ne pas faire autre chose en même temps ou de ne pas céder à la procrastination. Mon appartement n’aura jamais été aussi propre qu’en période d’examen!

Pour être paresseux, il faut bien gérer son temps pour pouvoir se permettre de glander maintenant ou plus tard. Travail maintenant, Facebook/Instagram/PornHub avant de se coucher seulement. Je vous permets par contre d’étudier tout en consultant URBANIA.ca.

Dormez efficacement

Vous allez croiser des gens qui se vantent de ne jamais dormir pour travailler encore plus que tout le monde comme s’ils étaient des soldats des soldats au débarquement de Normandie.

Ils peuvent vous impressionner, mais ils font fausse route. Dormir est essentiel pour consolider sa mémoire et régénérer ses fonctions cognitives. Si quelqu’un trouve que vous passez beaucoup de temps à dormir, dites-leur que c’est pour vos études.

Dormir optimalement implique prendre un break d’alcool durant la mi et la fin de session. Consolez-vous: vous pourrez boire plus que tous les autres durant le reste de la session en suivant les conseils que je viens de vous donner!

Pour la suite de votre session, je vous ai donné la formule pour réussir tous les examens de mathématiques facilement ici.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Ce que les influenceurs ne veulent pas que vous sachiez

Un secret du métier raconté par un ancien blogueur.

Dans le même esprit