Une semaine joyeuse… si t’es très conservateur

Une loi contre l'avortement, Andrew Scheer s'oppose à l'urgence climatique et le départ de Luc Ferrandez.

Salut les amis. 

Je dis amis, mais tsé, je ne connais pas la majorité des gens qui me lisent (en tout cas, j’espère, parce que ça serait plate que mon unique lectrice soit ma mère). 

L’Alabama interdit l’avortement

Je ne vais pas en parler longtemps parce que sérieusement, je ne pense pas que le monde a VRAIMENT besoin d’un autre dude blanc qui donne son avis sur l’avortement. 

Anyway, cette semaine, on a vu ce que ça donne quand les hommes blancs parlent d’avortement : 25 sénateurs de l’Alabama ont voté une nouvelle loi qui s’avère être la plus sévère aux États-Unis et qui criminalise l’avortement en toutes circonstances, sauf si la vie de la mère est en danger. 

L’Alabama devient le 7e État américain à interdire l’avortement, dans une offensive groupée contre la liberté de choix. 

Si vous vous dites : « OK, c’est plate, mais ça ne nous concerne pas vraiment ce que fait l’Alabama », détrompez-vous. L’Alabama devient le 7e état américain à interdire l’avortement, dans une offensive groupée contre la liberté de choix. 

Le but final, c’est que ça se rende en Cour suprême et que le jugement « Roe v. Wade », qui a permis l’avortement aux États-Unis, soit renversé. 

Et c’est un débat qu’on a intérêt à suivre ici aussi. En Ontario, un député conservateur au pouvoir a promis la semaine dernière de mettre fin à l’avortement. 

Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a aussi des liens avec des militants anti-avortement, en plus d’avoir soutenu un projet de loi qui aurait tenté de déterminer si l’on doit considérer un foetus comme un être vivant.

Et parlant des conservateurs, un groupe puissant au sein du parti a failli rouvrir le débat sur l’avortement lors du dernier congrès conservateur.

D’ailleurs, les groupes anti-avortement s’organisent pour les élections fédérales à l’automne 2019. 

Bref, l’Alabama, ce n’est peut-être pas si loin que ça.

Andrew Scheer s’oppose à une loi sur l’urgence climatique

Les libéraux et le NPD ont présenté une motion décrétant qu’il y a en ce moment une urgence climatique. 

Vous ne serez peut-être pas surpris d’apprendre qu’Andrew Scheer et le Parti conservateur ont décidé de s’y opposer. 

Par contre, ce qui risque de vous ébranler, c’est la raison évoquée par Andrew Scheer : il admet qu’il y a une urgence climatique, mais il va voter contre pour dénoncer l’hypocrisie des libéraux qui se disent être de grands défenseurs de l’environnement tout en ne faisant pas grand-chose. 

Il n’a pas tort là-dessus. Malgré les beaux discours, le bilan environnemental de Justin Trudeau est aussi déprimant que tous les autres avant (sauf peut-être John A. Macdonald; ça allait mieux quand on se promenait en calèche). 

Mais c’est une drôle de réaction. C’est comme dire à son partenaire : « Ouin, j’ai couché avec le voisin parce que je voulais te montrer que ce n’est pas chill, être infidèle ». 

Le message est pas super clair. 

Oh! Et il n’oublie pas le NPD. Andrew Scheer leur répond qu’il s’oppose à appuyer la motion décrétant l’urgence climatique, car le NPD n’appuie pas les pipelines… qui contribuent à la crise climatique. 

CALISSE ANDREW.

Luc Ferrandez sacre son camp

En surprise totale, le très-célèbre-mais-pas-tout-le-temps-pour-les-bonnes-raisons-mais-parfois-oui maire d’arrondissement du Plateau-Mont-Royal Luc Ferrandez a annoncé sa démission. 

Il dit être frustré par l’administration de Valérie Plante, qui n’en ferait pas assez selon lui pour lutter contre les changements climatiques. 

Bref, il y a des choses qui se font, mais ça ne va pas assez vite au goût de Luc Ferrandez… ÇA DOIT ÊTRE PARCE QU’IL SE DÉPLACE EN BIXI!!!!

Ce qui n’aide pas : Valérie Plante a dû répondre à ses critiques pendant qu’elle inaugurait des garages de Formule 1 payés en partie par la Ville. 

Mais bon, faut aussi dire qu’ils ont investi beaucoup dans les parcs et que la mairesse a annoncé l’interdiction prochaine du chauffage au mazout. 

Bref, il y a des choses qui se font, mais ça ne va pas assez vite au goût de Luc Ferrandez… 

ÇA DOIT ÊTRE PARCE QU’IL SE DÉPLACE EN BIXI!!!!

…mon Dieu, pardonnez-moi pour cette blague.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Où est passé le tofu ?

Les entreprises n’étaient pas prêtes au réveil collectif.

Dans le même esprit