Petit guide d’initiation aux jeux vidéo en temps de crise

Alors que tout le monde est enfermé, c’est le moment ou jamais de devenir un gamer. Ou d’essayer, du moins.

Les nombreux temps libres qu’impose le confinement à la maison ne vous donnent qu’une seule envie, vous évader, mais la perspective de relire Les Royaumes du Nord ou de vous retaper l’intégrale de Parks and Recreation ne vous enchante pas particulièrement? C’est peut-être le moment de songer à vous tourner vers une forme de divertissement qui ne vous séduisait pas nécessairement jusqu’à présent : le jeu vidéo! 

Si ça vous intéresse, mais que votre expérience en gaming se résume au jeu de quilles de Vidéoway, à être game over au 2e tableau de Super Mario Bros ou à faire du Sodoku sur votre cell, URBANIA est là pour vous aider, telle une vaillante Epona sur laquelle vous parcouriez les contrées sauvages d’Hyrule! (Si ça vous dit rien, c’est normal. Ça viendra!)

Première étape : choisir une plateforme 

Votre chum/blonde/coloc/enfant a déjà une console dernière génération à la maison? Ça part bien! Mais si ce n’est pas le cas et que vous n’êtes pas encore prêt à débourser pour vous en procurer une, vous pouvez aussi vous tourner vers votre ordinateur, Mac ou PC, ou même vers une tablette ou un téléphone, qu’ils fonctionnent sur Apple ou Android. Une connexion internet est pas mal essentielle, puisqu’elle sera utile pour télécharger les jeux et jouer éventuellement en ligne à des titres multijoueurs. Un excellent moyen de socialiser avec ses amis! Et ça tombe bien, la plupart des fournisseurs internet ont aboli leurs limites de consommations de données

Ne soufflez jamais dans les cassettes quand elles ne fonctionnent pas. Parce que non, ça ne les aide pas. Tout le contraire, en fait.

Remarquez, vous pouvez aussi sortir le vieux Super Nintendo ou la Sega Genesis qui trainent au grenier et souffler la poussière qui les recouvre sûrement. Mais ne soufflez jamais dans les cassettes quand elles ne fonctionnent pas. Parce que non, ça ne les aide pas. Tout le contraire, en fait.

Deuxième étape : choisir un jeu

Ici, les options sont loin de manquer. Les jeux vidéo se classent pas mal tous dans diverses sous-catégories basées sur leur style de jeu ou l’univers sur lequel ils reposent. Certains proposent des parties courtes et d’autres, une expérience narrative prolongée. À ce sujet, si votre premier rapport aux jeux vidéos date de l’époque révolue du mouvement « Flash tes lumières », de Jean-Marc-Parent (hum, mauvais exemple…), sachez que le médium a beaucoup évolué dans les dernières années et que le niveau des histoires qu’on peut y vivre est maintenant à la hauteur des plus grandes productions cinématographiques. D’ailleurs, ce n’est pas étranger au fait que ce soit maintenant l’industrie culturelle la plus rentable au monde.

Un peu comme sur Netflix, ça peut donc prendre un peu de temps avant de trouver le titre qu’on a envie de consommer.

Un peu comme sur Netflix, ça peut donc prendre un peu de temps avant de trouver le titre qu’on a envie de consommer. Le même principe qu’avec la télé et le cinéma s’applique : fiez-vous aux critiques, aux recommandations de vos amis et à celles des algorithmes de plateformes de jeu, qui s’affineront en fonction du temps passé sur vos titres préférés. C’est utile de savoir que plusieurs éditeurs proposent des versions démos gratuites de leurs jeux, que vous pourrez donc tester avant d’acheter. 

Troisième étape : se lancer 

Vous vous souvenez de la première fois que vos parents ont retiré les roues d’appoint de votre vélo avant de vous regarder vous élancer à deux roues sur quelques mètres avant de tomber sur le côté? Il y a de fortes chances que vos premiers pas dans le jeu vidéo vous fassent le même effet. C’est normal! Chaque jeu possède une courbe d’apprentissage qu’il vous fera apprivoiser. À ce sujet, ne sautez jamais l’étape des tutoriels. Ils sont imaginés pour que la prise en main du jeu se fasse avec moins de heurts possibles. À nouveau, pensez à votre parent qui courrait derrière vous en vous tenant par les épaules à mesure que vous pédaliez pour vous garder en équilibre. C’est normal de ne pas être bon du premier coup et toutes les petites victoires qui suivront n’en seront que plus satisfaisantes!  

La plupart des jeux sont imaginés pour que vous vous mesuriez à toutes sortes de défis, d’énigmes ou d’épreuves d’habiletés. Certains de leurs passages vous donneront beaucoup de fil à retordre et vous serez certainement parfois tenté d’abandonner. Si la résilience finit toujours par payer, vous avez parfaitement le droit de demander à quelqu’un de vous aider ou d’aller en ligne trouver la solution ou des conseils pour traverser un tableau difficile ou vaincre un boss redoutable. Rapidement, vous allez découvrir non seulement que la communauté de gamers est particulièrement grande, mais qu’elle est également tissée serrée. 

Lorsque vous aurez accumulé assez d’expérience et que vous vous sentirez à la hauteur, testez le jeu multijoueur en ligne. C’est encore plus le fun quand on joue à plusieurs et au moment où notre vie sociale est aussi vide que les salles de spectacles, l’option de jouer à distance avec ses amis est une alternative dont il serait bête de se passer. 

Quatrième étape : prendre une pause 

Si tout se passe bien, vous risquez d’embarquer assez vite dans le gaming et, en un rien de temps, vous serez presque capable de passer le 2e monde de Super Mario Bros les yeux fermés! Se sera alors ouvert à vous tout un monde de divertissement où vous pourrez découvrir une pléiade d’oeuvres mémorables et de propositions artistiques uniques. Souvenez-vous simplement que, comme avec n’importe quel écran, c’est important de prendre régulièrement des pauses et faire attention à ce que ça ne prenne pas trop de place dans votre vie.

Bon gaming!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

TikTok, porte-voix des jeunes autochtones

Comment la nouvelle génération amérindienne utilise la populaire plateforme pour dénoncer les conditions de vie de leurs communautés.

Dans le même esprit