Le petit lexique de l’immigration

Dans un grand élan de créativité, Luc Plamondon couchait sur papier ces paroles fort inspirantes:

Écris-moi des mots qui sonnent, des mots qui résonnent, écris-moi des mots right on.

Plus que jamais, avec les médias sociaux, pour les mots qui sonnent et qui résonnent, ça va assez bien merci. C’est plutôt avec les mots «right on» qu’on a un petit problème.

C’est désolant de voir comment les mots sont trop souvent mal utilisés.

L’événement de Québec ainsi que les autres tragédies autour du monde, les politiques de Trump et tous les débats historiques, culturels et religieux me font réaliser que plusieurs personnes ont de la difficulté avec la définition et l’étymologie de certains mots. Soit par ignorance, par paresse ou simplement parce qu’ils agissent tellement de façon impulsive qu’ils ne réalisent pas l’essence du propos qui est écrit.

C’est désolant de voir comment les mots sont trop souvent mal utilisés. On se fourvoie dans le sens et dans l’essence.

Prenons l’exemple des réactions face à Starbucks qui a annoncé récemment qu’ils embaucheraient 10 000 réfugiés en réaction au décret de Trump concernant l’immigration.

En résultat à cette annonce, quelques radicaux appellent au boycottage de l’entreprise. C’est leur choix, c’est tout à fait légitime. Mais quand une personne répond «I don’t want a terrorist making my coffee», je me dis que c’est peut-être le temps de bien définir chaque terme pour éviter la confusion.

Réfugié: Personne qui a quitté son pays ou sa région d’origine afin d’échapper à un danger (catastrophe, persécutions, guerre, etc.)

Terroriste: Personne ou organisation qui fait usage systématique d’actes de violence en vue de créer un climat d’insécurité. (Donc on s’entend que clairement réfugié ≠ terroriste. Il n’y a rien dans les deux définitions qui peuvent rapprocher chaque mot. C’est comme associer râteau et fermeture éclair.)

Immigrant: Personne qui immigre ou qui a immigré très récemment dans un nouveau pays, qui arrive dans un pays étranger dans le but de s’y établir. (Notez l’utilisation du terme «très récemment», qui sous-entend que tu finis par arrêter d’être un immigrant un moment donné.)

Émigré: Personne qui a quitté son pays pour aller vivre dans un autre pays, qui vit dans un autre pays que celui où elle est née. 

Québécois: Personne qui est née ou qui habite au Québec. (C’est si simple!)

Pure laine: Personne qui vit ou dont la famille vit depuis longtemps dans le lieu par le nom duquel elle est désignée. (Malheureusement, rien ne précise à quel moment on peut se considérer comme «pure laine»).

Islam: Religion monothéiste fondée sur les normes présentées dans le Coran et sur les pratiques religieuses instaurées par le prophète Mahomet. Ensemble des peuples dont l’islam est la religion.

Islamique: Adjectif, qui concerne l’islam. Exemples: Des études islamiques, les États islamiques

Islamiste: Relatif à l’islamisme, mouvement politique et religieux prônant l’expansion et le respect de l’islam et visant l’islamisation complète et totale du droit, des institutions, du gouvernement.

Musulman: Personne de foi musulmane qui professione la religion islamique, qui est adepte de l’islam. Tout ce qui est relatif à la religion islamique; qui appartient à la religion islamique. Exemple: Rites musulmans.

Arabe: Personne de langue ou de culture arabe. Spécialement, personne qui est née ou qui habite dans la péninsule Arabique, le Proche-Orient, le nord de l’Afrique.

Extrémiste: Partisan d’une doctrine poussée jusqu’à ses limites, ses conséquences extrêmes. Personne qui est favorable aux idées, aux opinions et aux actes extrêmes. (Notez qu’aucune religion, aucun groupe religieux ou parti politique ne sont inclus dans cette définition)

Terrorisme inversé: Formulation malhabile d’un chef d’antenne qui tente d’analyser un geste terroriste d’un membre d’une communauté envers des musulmans: « On aurait pu imaginer qu’une communauté musulmane ou qu’un groupe extrémiste musulman commette un geste, mais que nous ou quelqu’un […] d’une autre communauté attaque les musulmans, c’est un terrorisme à l’envers.» Il est important de noter que ledit chef d’antenne a par la suite présenté ses excuses.

*Merci ben gros à mon dictionnaire Antidote qui m’a permis de démêler et de préciser tous ces beaux termes. Bon, sauf celui de terrorisme inversé qui est encore beaucoup trop récent et qui, ma foi, a très peu de chances de faire partie des mots finalistes pour la prochaine inclusion dans les dictionnaires.

Donc à go, au lieu de catégoriser et de mettre tout le monde dans le même panier, on «Think outside the basket» pis on s’assure de bien comprendre ce qu’on écrit, ok?

GO.

Pour lire un autre texte de Fred Simard: «J’ai mangé de la nourriture pour animaux».

——–

document.getElementById('ShopifyEmbedScript') || document.write('');

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Chers gens, cessez de vous vanter de ne pas aimer quelque chose.

Ça en dit plus sur vous que sur ceux que vous ridiculisez.