Mireille Gravel

Les meilleurs (et pires) logos de 2019

Un beau petit palmarès illustré.

2019 restera dans nos mémoires comme l’année des nouveaux logos de Bureau en gros, Warner Bros, Reebok, la Ville de Paris, Yahoo!, Android, Toyota et Volkswagen. Les identités visuelles se multiplient, s’assouplissent et se diversifient pour former des systèmes complexes dont le logo n’est qu’un modeste élément.

Voici un palmarès subjectif et désordonné des meilleurs coups de l’année dans ce domaine. Et des pires, parce qu’on a bien le droit de se gâter!

Montréal Alouettes

Commençons par une victoire locale. L’agence GRDN signe le rebranding de nos Alouettes, désormais nommées Montréal Alouettes (ou MontréAls, pour les intimes). Ça tranche avec l’ancienne image, c’est plein de rouge et de bleu, et ça vient avec une copieuse charte graphique : de quoi convaincre les fans et impressionner l’adversaire, malgré un picto un peu… boy-scout. Go, Als, go!

Extinction Rebellion

Ce sablier fait grincer des dents, mais il n’est pas prêt de disparaître! Dessiné par le graphiste londonien ESP, ce pictogramme se voulait le symbole de notre extinction avant de devenir cette année le logo du mouvement Extinction Rebellion. Son minimalisme absolu devrait lui permettre de s’inscrire dans l’histoire aux côtés du symbole universel de la paix. Et tant que nous le verrons, nous serons vivants.

Mastercard

Pour ses 50 ans, Mastercard s’offre une entrée dans le club très sélect des logos qui n’ont pas besoin de dire leur nom, entre Apple et Nike. Nouvelle preuve qu’un grand logo n’a pas besoin d’être compliqué, celui-ci croise un cercle rouge avec un cercle jaune pour former une sorte de diagramme de Venne muet. Libre à vous d’y voir une paire de fesses, pour le reste, il y a… vous savez quoi.


Zoo de Granby

Z.O.O. Trois lettres et beaucoup de potentiel expressif! Le Zoo de Granby a mandaté lg2 pour redessiner son image, et le résultat est réjouissant. Oui, c’est du premier degré, avec des faces d’animaux, une typo géométrique et une palette «familiale», mais il y a tout ce qu’il faut là-dedans pour distraire les visiteurs et illustrer la diversité du site.

Les Catacombes de Paris

Les Catacombes sont passées de haut lieu de culture underground (la pognez-vous?) à destination touristique incontournable, il leur fallait donc un logo. Celui qu’a imaginé l’agence Mo-To n’est pas le plus raffiné de la collection, mais il démystifie les lieux avec simplicité en exploitant un bon flash-de-la-mort!

Missouri University

Saviez-vous que la mule était l’emblème du Missouri? Maintenant, regardez le nouveau blason de l’Université du Missouri en vous concentrant sur la contre-forme du centre. Je n’ai rien à ajouter.

L’Effet Québec

L’Effet Québec (This is Québec, en japonais) est «une série d’événements-vitrines qui s’installent momentanément dans les plus grands foyers de la créativité numérique à travers le monde». En 2019, c’était à Tokyo que ça se passait, et l’arrimage du logo dans le traditionnel rond rouge nippon donne à l’ensemble une élégance particulière. Arigato, chers compatriotes!

Supertrash

Signé par le studio néozélandais Seachange, le logo de Supertrash est de loin le meilleur logo d’éboueurs au monde. Et le plus assumé. Une typo bien grasse en forme de boule disco, du rose, des explosions et des tonnes d’attitude, ça met beaucoup de respect dans ton bac!

Amsteldok

Au-delà du jeu typographique, ce qui est intéressant ici, c’est la façon dont les designers ont décortiqué le patrimoine architectural d’Amsterdam pour créer l’identité visuelle de ce conglomérat d’agences situé sur les quais de l’Amstel (d’où son nom). Les déclinaisons sont fabuleuses, je vous laisse les découvrir ici.

Avon

Je profite de cette tribune pour remercier Avon au nom des designers graphiques du monde entier. Cette marque a bravement remplacé son logo géométricominimaliste par quelque chose de plus distinctif. Chapeau au passage pour la saveur très années ‘70! Espérons juste que le reste du monde suivra.
[Je dois ajouter un bémol en constatant avec dépit que le nouveau logo ne s’applique qu’à certains de leurs produits, duh.]

Molson

Admirez le nouveau logo de notre ex-fleuron brassicole : sa scripte un peu scolaire, son picto qui tente de représenter l’iconique horloge en 3D mais qui ressemble plutôt à un bac poubelle emporté par le vent, et son «Montréal 1786» qui essaie fort d’unifier les deux éléments! Amateur de bière, vous méritez mieux.

Paris 2024

J’ai eu l’occasion de parler de la malédiction des logos olympiques et notamment de celui de Paris 2024. Je ne m’étendrai donc pas davantage sur la question, car mon cœur de Parisien saigne encore.

Cheetah

Cheetah est une plateforme américaine de commerce électronique. Une grande agence que je ne nommerai pas a été mandatée pour concevoir le nouveau logo. Quelqu’un a dit :
– Hey, ce serait cool de faire un logo en forme d’animal, comme
Shark! 
– Tu es sûr qu’on peut faire une tête de guépard avec un C?
– Tiens ma bière.

Lotus

Les marques de prestige comme Lotus ont aussi parfois besoin de mettre à jour leur image. En théorie, la piste la plus sûre consiste à garder les éléments qui constituent le «patrimoine de marque» et de simplifier les formes, les typos et les couleurs. Mais il faut savoir garder un recul critique pour éviter d’arriver à ce logo insipide et mal foutu.

 

Dublin Beds

Logo phallique et slogan ambigu : le sexe fait encore vendre, apparemment.

Firefox et Edge

Respectivement troisième et quatrième en nombre d’utilisateurs (derrière Chrome et Safari), ces deux navigateurs ont changé de logo cette année, sans se consulter. Résultat : bye-bye le renard et la planète, et bonjour aux deux pictogrammes ronds avec effet «tourbillon» et multiples dégradés. On appelle ça une tendance. Au moins, les couleurs sont distinctes.

Bons logos et joyeuses Fêtes à toutes et tous!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Les meilleurs (et pires) logos de 2019

Un beau petit palmarès illustré.

Dans le même esprit