S’il y a un son qui représente bien l’intensité et le rythme effréné de production d’un magazine, c’est bien celui-ci : clic-clic-clic-clic-clic. Une onomatopée qui traduit fidèlement le concerto de souris et de claviers d’ordinateurs résonnant quotidiennement dans nos bureaux. C’est donc dans ce numéro qu’on vous présente des gens qui font vibrer la ville et qui donne le ton à nos vies.