En pleine campagne électorale fédérale, c’était le moment ou jamais de plonger. Après 41 numéros d’URBANIA, dont un sur les Parisiens, un sur les Anglos et un sur le Québec, on a décidé de s’attaquer au gros morceau : notre pays (jusqu’à preuve du contraire).