Urbania

URBANIA débusque l'incongru, magnifie l'ordinaire et porte son regard au-delà des lieux communs et des sujets galvaudés. Avec un sourire en coin.

    QC12 : Sainte-Anne-De-Beaupré

    Rendez-vous des pèlerins depuis plus de trois siècles, Saint-Anne-de-Beaupré a une histoire riche en miracles et en anecdotes de voyage. Voici quelques photos du premier épisode de QC12: Le Québec en 12 lieux, diffusé ce vendredi à 19h30 sur les ondes de TV5

    Sainte-Anne de Beaupré – Bande annonce

    Rendez-vous des pèlerins depuis plus de trois siècles, Saint-Anne-de-Beaupré a une histoire riche en miracles et ses trois prêtres s'assurent d'en assurer la pérennité au fil des ans.

    Sainte-Anne de Beaupré – La bénédiction

    Chaque année à Sainte-Anne-de-Beaupré, la saison touristique débute officiellement avec la bénédiction des véhicules récréatifs. Quelques gouttes d’eau bénite et voilà les voyageurs protégés contre toutes les mésaventures…

    Sainte-Anne de Beaupré – Lise Marois, miraculée

    Lise Marois souffre de la sclérose en plaques. Il y a six ans, encouragée par une amie, elle a participé à la Neuvaine à Sainte-Anne-de-Beaupré ; sa vie a changé. Depuis, chaque année, elle revient faire son pèlerinage sur les lieux du miracle.

    Sainte-Anne de Beaupré – Visite guidée

    Rendez-vous des pèlerins depuis plus de trois siècles, Saint-Anne-de-Beaupré a une histoire riche en miracles et en anecdotes de voyage : en voici le résumé.

    QC12 : Le générique d’ouverture

    QC12 : Le Québec en 12 lieux

    Voyez le Québec d'un autre oeil ! Après avoir exploré divers recoins de Montréal, on récidive avec une série qui s'attardera cette fois sur 12 lieux à la grandeur de la province. À travers un regard intimiste et inusité, on démystifie le Québec profond. Allez à la rencontre de gens d'exception.

    Urbania Québec

    Voilà un an qu'on parcourt le Québec. De Montréal à Percé, en passant par Fermont et Rouyn, on en a fait du chemin. On a dormi dans un môtel sur le bord de la 117, on a roulé trop vite dans le parc des Laurentides, on a fait un flat à Manic 5 et on a même bouché les toilettes du Madrid. Résultat: un Urbania Spécial Québec inspiré et inspirant, qui dresse un portrait surprenant de notre quasi-pays. En kiosque dès maintenant.

    Offre d’emploi : coordonnateur(trice) web

    Nous sommes à la recherche d’un(e) coordonnateur(trice) web qui travaillera en collaboration avec la rédactrice en chef d’Urbania, le service de programmation et de communication ainsi qu’avec le service des ventes. Le titulaire aura comme principale responsabilité la gestion du site web d’Urbania. 

    Montre-moi ton fond d’écran, je te dirai qui tu es : prise 2

    Au cours des dernières semaines, vous nous avez (innocemment) envoyé vos captures de fonds d’écran. Voici la suite des résultats de cet appel à tous.

    Nos sincères excuses

    Dans notre nouveau numéro sur le design, nous avons oublié un crédit pour la photo de Francis Théberge, en page 15. Les (incroyables) retouches sont l’œuvre du directeur artistique Sébastien Leblanc (motionindesign.com et ashestodust). Nous sommes sincèrement désolés pour cette omission : Sébastien a fait un travail de chef et nous sommes très fiers de publier son œuvre dans nos pages. Ce genre d'oubli n'aurait jamais dû arriver. 

    Montre-moi ton fond d’écran, je te dirai qui tu es

    Au cours des dernières semaines, vous nous avez (innocemment) envoyé vos captures de fonds d’écran. Voici les résultats de cet appel à tous. (NDLR : Portez une attention toute particulière à celui du directeur artistique de Crocs Urban Division. Fou, fou, fou!)

    Lancement d’Urbania, spécial Design

    Après le hockey et le sexe, vous vous attendiez sûrement à un Urbania spécial «sang». Mais non. On est beaucoup plus wild que ça. On a décidé de faire un numéro sur, tenez-vous bien... le design. Absolument.

    Vox Pop : Frenche ou meurs

    Lors du dernier party Frenche ou Meurs, Urbania s’est lâché lousse avec des célibataires en manque. Petite enquête de terrain sur l’art du french.

    Plaque d’immatriculation 2.0

    Deux vis, une fleur de lys, trois lettres, trois chiffres et une devise dont personne ne comprend la signification. Chaque jour, au Québec, la plaque d’immatriculation est vue par des millions de personnes. Pourtant, son design est certainement l’un des plus insignifiants du paysage québécois : on a beau la retourner dans tous les sens et la fixer sur la Porsche de Guy Laliberté, elle n’en demeure pas moins… vraiment plate.LE DÉFIPour son édition estivale sur le design, Urbania vous propose de redesigner et repenser la sacro-sainte plaque d’immatriculation.L’OBJECTIF ?  Embellir le paysage visuel québécois. Rien de moins.LA RÉCOMPENSE ? Voir les fruits de votre travail dans notre prochain numéro sur le design.LES RÈGLEMENTS• Vous devez conserver les trois chiffres et les trois lettres, ainsi que le nom de la province.• Vous pouvez modifier toutes les autres composantes (la devise, la forme, les couleurs…).• Dans la mesure du possible, la plaque doit être réalisable et doit pouvoir s’installer à l’arrière d’un véhicule.• La date limite pour la remise du matériel est le 15 mai 2009.Deux vis, une fleur de lys, trois lettres, trois chiffres et une devise dont personne ne comprend la signification. Chaque jour, au Québec, la plaque d’immatriculation est vue par des millions de personnes. Pourtant, son design est certainement l’un des plus insignifiants du paysage québécois : on a beau la retourner dans tous les sens et la fixer sur la Porsche de Guy Laliberté, elle n’en demeure pas moins… vraiment plate.Deux vis, une fleur de lys, trois lettres, trois chiffres et une devise dont personne ne comprend la signification. Chaque jour, au Québec, la plaque d’immatriculation est vue par des millions de personnes. Pourtant, son design est certainement l’un des plus insignifiants du paysage québécois : on a beau la retourner dans tous les sens et la fixer sur la Porsche de Guy Laliberté, elle n’en demeure pas moins… vraiment plate.

    Ça parle de sexe

    Deux filles avec des voix de Laure Waridel qui parlent de soft porn et de sexe dans les toilettes universitaires à l'émission de Christiane Charette, ça fait toujours de l'effet. Surtout quand il s'agit de notre rédactrice en chef et de la star du tease, Ariel Rebel. En voici la preuve.

    Place Ville-Marie

    Depuis 1962, la Place Ville-Marie veille sur Montréal, du haut de ses 45 étages. Véritable pont entre les labyrinthes sous-terrain et le ciel plein de smog, c’est plutôt difficile de la manquer. Chaque jour que le bon Dieu fait, son imposante ombre cruciforme se charge de bénir les hommes d’affaires en complet, les commerçants et les touristes.

    Place Ville-Marie en chiffres

    Située au 1, Place Ville-Marie (tiens donc, original), la Grande Dame abrite plus de 80 restaurants et boutiques, trois ou quatre robineux et des centaines de milliards de dollars virtuels. Elle aurait bien voulu mesurer plus de 617 pieds, mais elle a dû se soumettre à quelques réglementations limitatives. Ce n’est pas grave, on la trouve pas mal sexy de même.

    Place Ville Marie – Les courriers à vélo

    Enfants mal-aimés de la grande famille de la Place Ville-Marie, les courriers à vélo ne sont pas toujours appréciés à leur juste valeur. Comme leurs cuissards et leurs souliers sales jurent un peu avec les complets Armani et les bottillons cirés des occupants du building, on leur demande gentiment de rester dehors s’ils n’ont pas de colis à livrer. Leur quartier général se résume donc à un simple banc de parc.

    Place Ville Marie – Michel Delisle

    Ce sont des professionnels comme Michel Delisle qui s’assurent de faire disparaître les traces de doigts, la poussière de la ville et les fientes de goéland sur les 7680 fenêtres de la Place Ville-Marie. Printemps et automne, ils effectuent le grand ménage. Mais que font les businessmen, l’hiver et l’été, devant leur immense baie vitrée toute crottée? Ils endurent.