Pascal Henrard

    2011 : annus Canada

    N’allez pas croire que j’ai fait une faute d’orthographe. L’annus dont il est question ici est l’horribilis que vient de nous infliger le Canada. Mais j’aurais peut-être dû écrire « anus Canada » pour augmenter le taux de Googlage rigolo.

    Tu voudrais danser

    Tu voudrais que le monde soit léger comme un flocon, virevolter sur toi-même sans jamais t’arrêter, épouser le mouvement,...

    Les étudiants et la grève

    Mettons tout de suite les choses au clair. J'ai déjà été étudiant. Pas longtemps. Mais suffisamment pour apprendre deux ou trois choses qui m’ont été utiles plus tard comme par exemple pour écrire cette chronique sans fautes.

    La fable de Jean Charrette

    Avec son Plan Nord, le placide premier ministre du Québec est notre Perrette nationale... Mais c'est le pot au lait de tous les Québécois qu'il est en train de renverser.

    S’arrêter pour faire une prière

    Je reviens de voyage. Ça n’a pas paru, mais j'étais loin. Dans des contrées certes touristiques et ensoleillées mais qui, quand on prend le temps de s'écarter des cartes postales et de sortir des itinéraires tout inclus, vous offrent un dépaysement total et un charme authentiquement enivrant.

    Dans mon livre à moi

    Je déteste cette expression. Je l’abhorre. Je la conchie. Je la vomis.

    Trépanation double

    Laissez-moi ce plaisir. Je me suis retenu durant toutes ces semaines. J’ai rien dit parce que j’avais rien vu. Ou presque. Mais là, j’ai regardé, comme un voyeur sachant watcher dans son téléviseur.

    Comme si de rien n’était

    Wat gebeurt nu in dit mooie land dat Canada is ? Oups, vous préféreriez que je vous écrive en français. C’est votre langue. Vous la trouvez belle, elle est riche, elle sonne bien, elle exprime avec profondeur des idées intelligentes et, ce qui ne gâche rien, l’auteur de ces lignes la maîtrise à merveille. Vous avez raison.

    La loi des gros bras*

    Selon ma copine Larousse et son cousin Robert, le terrorisme, c’est, et je résume pour garder toute votre attention, «un ensemble d'actes de violence commis par une organisation ou un groupe d'individus, agissant pour son propre compte, en vue d'exercer un chantage sur un gouvernement». Qu’ont fait ces derniers jours les fiers à bras de la FTQ?

    Le prix de la fidélité

    Les compagnies de téléphones cellulaires nous font payer cher notre fidélité.

    Tomassi  : le petit poisson

    L’ex-ministre libéral Tony Tomassi est donc finalement accusé au criminel après une enquête… de 18 mois. Un an et demi pour enquêter sur de petites fraudes, de minables trafics d’influence et de pitoyables abus de confiance. Qu’est-ce que ces accusations nous apprennent ?

    #TLMEP #MJBL

    Tout le monde en parle. Mais jamais bien longtemps.

    Les deux pieds dedans

    Avec le couple et le sexe, la marde, ostie, fait partie du trio gagnant avec extra-blague-de-cul qu’on nous sert quand on veut nous faire rire et qu’on manque d’imagination! Ça tombe bien, vous aimez ça et vous allez en reprendre. Ne dites pas le contraire, je viens de vous voir sourire.

    Marcher la tête haute

    Quand est-ce qu'on a perdu la fierté de regarder devant nous? Le désir de voir loin? La prestance de marcher la tête haute et le plaisir de croiser le regard des autres?

    Télé : allumez !

    Vous défendez une télé de qualité. Vous vous êtes choqué lorsque vous avez appris que l’hommage des Gémeaux à Victor-Lévy Beaulieu serait relégué loin des paillettes télédiffusées à une heure de grande écoute. Devant votre écran HD, vous avez applaudi Stéphan Bureau qui s’étonnait, en ondes lui, du peu de place qu’on laissait à quelqu’un à qui on voulait rendre hommage.

    Se mettre dans le trou

    Mine de rien*, le Québec a l'art de se tirer dans le pied en visant le cœur et de se mettre la tête dans le trou comme une autruche qui ne veut pas affronter la réalité.

    La vie avant la politique

    C'est pas moi qui le dit. C'est le premier ministre du Québec à l'occasion du party de départ de sa vice-première Nathalie Normandeau. Il y a la vie avant la politique.

    Qui sont ces gens qui chialent ?

    Jamais contents. Toujours en train de pleurer. Super blasés. Continuellement en train de se lamenter. Sur toutes les tribunes, dans tous les salons, pour un oui, pour un non, on les entend chialer tout le temps.

    S’arrêter pour regarder l’accident

    Les gens sont ainsi faits qu’ils aiment regarder le malheur des autres dans les yeux en pensant que c’est rien que du bonheur […]

    Un coup dans les partis

    Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’une faute d’orthographe. C’est plutôt un subtil jeu de mot pour égayer votre journée car je vais vous entretenir ici, non pas de couilles, quoi que certains en manquent, mais d’un sujet éminemment plus sérieux : l’indépendance du Québec. Si ça vous endort, autant aller vous coucher tout de suite, car on n’a pas fini d’en parler. Ou alors cliquez ici si vous pensez pouvoir raviver quelque flamme assoupie qui vous aidera à vous tenir debout.