Pascal Henrard

    Sun News  : Sunset ?*

    La chaîne de déformation continue et de manipulation de l’opinion Sun News commence à se départir de ses pires porte-voix. Cela voudrait-il dire que les téléspectateurs canadiens sont moins hébétés qu’on ne l’avait imaginé?

    Viser la poubelle

    Je me demande des fois pourquoi il y a des poubelles dans les rues de notre bonne ville de Montréal. Il y en a qui trouvent qu’elles sont dans leur chemin, d’autres qui pensent qu’elles ne servent à rien, d’autres encore qui sont persuadés que c’est une extension du site d’enfouissement.

    Je ne dirai pas son nom

    Le démembreur de Montréal, l’ignoble personnage qui a défrayé la chronique alors que le dernier printemps bourgeonnait, la star de 2013 selon les médias canadiens, le monstre dont je tairai le nom revient hanter l’actualité.

    Il y a 25 ans

    À Montréal, il était presque six heures, heure de l’Est, ce soir de janvier 1988. À Bruxelles, il était presque minuit. Dehors, il […]

    2012 : un monde de fake

    Si j'avais une seule chose à retenir de cette année qui se termine enfin, c'est qu'il n'y a plus rien de vrai.

    J’assume

    Le XXIe siècle est celui de la différence. 2012 est l’année de la fin du monde. Et cette semaine est celle où j'affirme mon moi-même. Avec ses bons côtés et ses mauvais coups.

    La ville de la semaine : Bruxelles

    Je pourrais moi aussi écrire, comme Jacques Brel, « C’était au temps où Bruxelles Brussellait » tant le temps passe et les choses changent. Mais c’est ce qui ne change pas qui fait l’âme d’une ville.

    Bruxelles en images

    Je pourrais moi aussi écrire, comme Jacques Brel, « C’était au temps où Bruxelles Brussellait » tant le temps passe et les choses changent. Mais c’est ce qui ne change pas qui fait l’âme d’une ville.

    Pourquoi faire simple  ?

    Je viens de passer quelques jours en Europe. Loin des crises de nerfs du PLQ. Loin des crises existentielles du PQ. Loin des crises de conscience de QS. Loin du Journal de M, des toilettes de la famille Vaillancourt, des super ventes d'avant Noël et des conditions de circulation. Et vous savez quoi? Vous ne connaissez pas votre chance.

    C’est de votre faute !

    La corruption, les politiciens minables, les millions perdus, les projets qui n'aboutissent jamais, le système de santé défaillant, les écoles en ruine, les trottoirs qui coûtent des milliards, les ponts qui tombent en lambeaux, les soupers de conspirateurs au très privé 357C... Tout ça, c'est à cause de vous! Et quand je dis vous, je reconnais que c'est aussi un peu à cause de moi. Un peu.

    Un automne de merde

    Le printemps d'espoir s'est transformé en automne de cauchemar.

    Comment font-ils pour rester calmes ?

    Un regroupement de citoyens de Montréal a décidé de passer à l’action contre la hausse vertigineuse des taxes foncières, les détournements de fonds publics, l’incurie des élus, les excuses pathétiques de Gilles Surprenant, la moustache de Luc Leclerc, la victimisation de Gérald Tremblay,.... Et ils ont décidé de le faire sans casser de gueules, sans déchirer de comptes de taxe sur la place publique, sans démolir d’installations municipales.

    L’Amérique que j’aime

    Trève de cynisme! Au diable le défaitisme! Avant-hier, nos voisins étatsuniens ont réélu Barack Obama. Par la peau des fesses, il est vrai. Mais ils ont quand même choisi sa vision démocrate plutôt que la mormone et conservatrice de son adversaire républicain.

    Please, pas Denis Coderre  !

    C’est vrai que ça va mal à la shop. Le maire Gérald Tremblay a livré l’administration de la plus grande ville du Québec à des mafieux, des pourris, des bandits et des vendus. Tout ça, avec une bonhommie et une naïveté feinte qui nous donneraient presque envie d’avoir pitié de lui. Presque. Mais ce n’est pas une raison pour croire que Denis Coderre est la solution à tous nos maux.

    Corruption  : le Québec donne l’exemple  !

    Le Québec est en train de donner une belle leçon au monde entier.

    J’étais hipster

    Dans les années 70, je veux dire au début des années 1970, j’étais hippie. Petit garçon aux cheveux longs habillé de toutes les couleurs avec des gilets en fausses peaux de moutons et des chandails tricotés à la maison.

    Si j’étais dans la police…

    C’est une blague. Évidemment. Je ne serai jamais policier. Ni flic. Ni militaire. J’aime trop la justice et la paix.

    Quitter le Québec ?

    Ces derniers temps, certains chroniqueurs acrimonieux qui « vivent intellectuellement au-dessus de leurs moyens », des politiciens en manque de visibilité et des éditorialistes dociles nous irritent les yeux et nous écorchent les oreilles à répétition avec un discours de peur totalement insensé et surréaliste.

    Le plus beau métier du monde

    Parmi tous les métiers, les jobs, les professions, les occupations doubles, les emplois à temps plein, les postes à mi-temps, à tant pis ou à tendance, lequel est le plus beau du monde?

    Je m’ennuie de Julie Couillard

    Vous vous rappelez du scandale Maxime Bernier? Pas celui des Jos Louis de Vachon, celui des miches de Julie Couillard. Le Beauceron fraîchement nommé ministre des Affaires qui lui étaient étrangères s’était non seulement affiché au bras de cette plantureuse jeune femme qui fréquentait avant lui des gens aux activités plus louches que celles d'un politicien, mais il avait par-dessus le marché oublié des documents classés confidentiels sur le comptoir de sa cuisine.