Gabriel Allard-Gagnon

    Spécial Lesbiennes : Souper de filles

    Autour d'une table, on a réuni quatre jeunes lesbiennes pour un vrai souper de filles. Le résultat? Une discussion qui navigue entre l'intime et le politique, du cul aux confidences, animée par Myriam Berthelet.

    Guindon pilote un avion

    Notre intrépide reporter rêvait de piloter un avion. On rêvait secrètement de le voir avoir la frousse de sa vie. Nos rêves se sont presque tous réalisés. (Réal: Gabriel Allard-Gagnon, Montage: Maxime Dumont)

    Du cuir et des hommes

    Ghislain et Benoît de Fétiche Armada ne sont pas des durs-à-cuire. Mais ils aiment le cuir quand même. On est allé découvrir les secrets les plus intimes de leur boutique-atelier. Caméra: Jessica Lee-Gagné & Laurence Morais-Lagacé, Montage: Jean-François Lefebvre

    Magnat du pouf

    Quand Silvain Ross a lancé sa boutique de confection de poufs (ou, si vous préférez d'ottomanes) en 2006, on le traitait de fou. Cinq ans plus tard, il est le magnat du repose-pied. Caméra: Jessica Lee-Gagné & Laurence Morais-Lagacé Montage: Jean-François Lefebvre

    Spécial Gros : Le plus gros chat au Québec – Les auditions

    Il y a quelques mois, on a lancé le concours Trouvez le plus gros chat au Québec. En tout, on a reçu une soixantaine de candidatures. Tous des mastodontes. De ce nombre, on en a passé une dizaine en audition au bureau. Rencontre avec Trotsky, Clovis, La Bine et les autres. Le gagnant à découvrir dans notre prochain numéro spécial Gros, en kiosques vendredi 4 mars.

    Ville-Marie

    Pour les habitants de Ville-Marie, dans le Témiscamingue, la chasse est une tradition sacrée. Lorsque la saison s’ouvre, les rues se vident, les commerces ferment et tous vivent au rythme de la forêt.

    Ville-Marie – C’est quoi votre camp ?

    La chasse est une tradition sacrée pour les habitants de Ville-Marie, village situé aux abords du lac Témiscamingue. Lorsque la saison s’ouvre, les rues se vident et les commerces ferment : tous vivent au rythme de la forêt.

    Ville-Marie – Le plus vieux métier au monde

    Contrairement à ce qui se dit sur le plus vieux métier au monde, la chasse est sans aucun doute la première activité qu'ait découvert l'homme au temps où il fallait survivre.

    Ville-Marie – Chasseur et conteur d’histoires

    La chasse est une tradition sacrée pour les habitants de Ville-Marie, village situé aux abords du lac Témiscamingue. Parmi les plus fervents adeptes de ce sport, on compte Réal Dostie, qui en est à sa 41e saison de chasse et selon qui le gin est un des « outils » essentiels de tout bon chasseur.

    Ville-Marie

    Pour les habitants de Ville-Marie, dans le Témiscamingue, la chasse est une tradition sacrée. Lorsque la saison s’ouvre, les rues se vident, les commerces ferment et tous vivent au rythme de la forêt.

    Ivujivik

    À Ivujivik, il n’est pas toujours évident de concilier les traditions ancestrales et la réalité occidentale, mais la seule façon de survivre pour ce peuple, c’est d’allier le passé et le présent.

    Enseignant à Ivujuvik

    Dans ce petit coin de toundra, cohabitent 360 Inuits et 15 exilés blancs, les anciens modes de vie et la modernité, les dîners de perdrix des neiges crues et la poutine. Philippe Gamache y enseigne aux enfants, quand ceux-ci daignent se présenter en classe.

    Ivujivik – Enseigner aux enfants

    Dans ce petit coin de toundra, cohabitent 360 Inuits et 15 exilés blancs, les anciens modes de vie et la modernité, les dîners de perdrix des neiges crues et la poutine. Philippe Gamache y enseigne aux enfants, quand ceux-ci daignent se présenter en classe.

    Ivujivik – Les « Chercheurs d’eau »

    Ivujivik est le village le plus septentrional du Québec. Il n’est pas toujours évident de concilier les traditions ancestrales et la réalité occidentale, la seule façon de survivre pour ce peuple, c’est d’allier le passé et le présent.

    Ivujivik – Laurent Bisbrouck, infirmier

    Ivujivik est le village le plus septentrional du Québec. Dans ce petit coin de toundra, cohabitent 360 Inuits et 15 exilés blancs, les anciens modes de vie et la modernité, les dîners de perdrix des neiges crues et la poutine. Parmi les « étrangers », on compte Laurent Bisbrouck, un infirmier français qui soigne tous les petits bobos de la communauté

    Ivujivik

    À Ivujivik, village le plus au nord du Québec, cohabitent 360 Inuits et 15 blancs. Pour les résidents de ce coin de toundra, la seule façon de survivre, c’est d’allier les traditions et la modernité.

    Ivujivik

    À Ivujivik, village le plus au nord du Québec, cohabitent 360 Inuits et 15 blancs. Pour les résidents de ce coin de toundra, la seule façon de survivre, c’est d’allier les traditions et la modernité.

    Napierville Dragway

    Le Napierville dragway, dont sont propriétaires Céline et Ronald Brunet, est la piste d'accélération la plus importante au Québec; 20 000 spectateurs et 5000 coureurs s'y donnent rendez-vous chaque année.

    Napierville dragway – Émilie Vézina, pilote de dragster junior

    20 000 spectateurs et 5000 coureurs se donnent annuellement rendez-vous au Napierville dragway, dont Émilie Vézina, pilote de dragster junior.

    Napierville dragway – Marcel Bard, responsable des réchauffements des pneus

    Ces engins bruyants ne font peut-être pas le plaisir de tout le monde mais le culte du moteur fait partie de la tradition napiervilloise depuis trop longtemps pour qu’on puisse s’en débarrasser. Marcel Bard, responsable des réchauffements des pneus, est l'un des gardiens de cette culture. Mercredi, à 19h30, sur les ondes de TV5.