Catherine-Ève Groleau

    L’arrière-boutique de Madame Lau

    C’est dans un dépanneur bric-à-brac du Mile-End, au milieu des plantes, des cages à oiseaux et des paquets de cigarettes que j’ai entendu pour la première fois le discret « Hello’Morning » de Tamey Lau. Ancienne reine de beauté. Quatorze enfants. Monoparentale. Et trois dépanneurs qui font office de dortoir pour ses enfants.