Voici comment chacun des partis pourrait gagner les élections

C'est pas si difficile que ça…

Sentez-vous la fébrilité dans l’air? 

Est-ce le début de l’automne? Le retour de nos séries préférées à la télé? 

Non! C’est le début d’une autre belle élection fédérale. 

Parce que le fédéral, c’est à la fois le palier de gouvernement le plus imposant, et celui dont on se câlisse le plus. 

Mais au lieu de critiquer les partis, j’ai décidé de faire mon bon samaritain, et de leur donner les clés de la victoire. 

Je suis généreux de même, qu’est-ce que vous voulez ? 

Préparez-vous, la soirée des élections va être bizarre cette année, parce que TOUT LE MONDE VA GAGNER! 

Parti libéral

C’est souvent plus difficile de garder le pouvoir que de le gagner. Quand t’as jamais été au pouvoir, personne n’a rien à te reprocher. D’ailleurs, en remplissant la Boussole électorale, on m’a demandé mon degré de confiance envers les chefs des partis, et j’ai trouvé ça difficile de répondre. Ils ne gèrent même pas leurs propres comptes Twitter, comment pourrais-je savoir s’ils seraient bons pour gérer le Canada? 

Anyway, la pire erreur que pourrait faire Justin Trudeau serait de parler de son bilan. D’un, il n’est pas si concluant. À vouloir plaire à tout le monde, on fait juste se faire traiter de « Trou d’eau » par les boomers. 

La plus grande force du Parti libéral, en ce moment, c’est qu’il n’est pas le Parti conservateur. 

En fait, même quand Justin Trudeau s’est fait élire en 2015, on se doutait tous qu’il n’était pas si super que ça. Mais, il nous promettait des trucs le fun, pis il avait un regard moins inquiétant que Stephen Harper. 

Donc, c’est ça que le Parti libéral devrait faire: des promesses le fun, et surtout, ne pas trop dire de trucs weirds. 

La plus grande force du Parti libéral, en ce moment, c’est qu’il n’est pas le Parti conservateur. 

Il faut juste que Justin Trudeau donne des réponses super vagues aux questions, pis qu’il promette de légaliser la poudre.

Tant qu’il continue de ne pas être Andrew Scheer, tout devrait bien aller. 

Parti conservateur

T’sais le conseil que j’ai donné au Parti libéral, de faire des promesses d’affaires le fun? 

Si j’étais le Parti conservateur, je ferais exactement l’inverse. 

Les gens à droite sont déjà pas mal conquis. Ça ne sert à rien de leur promettre mer et monde: ils haïssent déjà Trudeau. 

Parce que les affaires que les conservateurs trouvent le fun ont tendance à faire peur aux gens plus modérés. Pour eux, «le fun» c’est avoir des guns, faire des burns dans le parking en Hummer, pis rouvrir le débat sur l’avortement. 

Moins ils parlent, mieux c’est. 

De toute façon, les gens à droite sont déjà pas mal conquis. Ça ne sert à rien de leur promettre mer et monde: ils haïssent déjà Trudeau. 

Il ne faut juste pas trop effrayer les gens plus modérés qui sont tannés de Justin Trudeau, et la victoire serait tout à fait possible. 

Aussi, ça serait le fun qu’Andrew Scheer se fasse pousser une barbe, parce qu’il a un peu l’air d’un bébé géant dans un suit et ça fait peur. 

NPD

OK, je sais que j’ai écrit en en-tête que gagner des élections, c’est facile, mais dans le cas du NPD, j’ai peut-être exagéré. 

Ça ne va pas ben. 

La première chose que le chef du NPD doit faire, c’est de se faire connaître davantage. Jagmeet, inscris-toi à OD, interromps le gala des Gémeaux pour faire un discours improvisé, bats un record Guinness farfelu, mais il faut que tu fasses de quoi pour que les Québécois t’appellent autrement que « Voyons, t’sais là, le gars avec un turban, chose là ». 

Si le NPD veut de nouveau aspirer à pouvoir gouverner le Canada, qu’ils se chicanent au moins avec les leaders. 

On en a moins parlé au Québec, mais le NPD est également pris dans une espèce de grosse chicane avec le Parti vert; 15 ex-candidats néo-démocrates des provinces atlantiques ont décidé de rejoindre le Parti vert, pis là ça se traite de racistes.

C’est pas une chicane très intéressante, pis anyway, le point est qu’il faut que ça cesse. 

Si le NPD veut de nouveau aspirer à pouvoir gouverner le Canada, qu’ils se chicanent au moins avec les leaders. 

C’est comme si le CH lâchait sa rivalité avec les Bruins pour se concentrer sur le Drakkar de Baie-Comeau… ça n’aide pas votre standing. 

Parti vert

Vite de même, si je vous demande quel enjeu vous associez au Parti vert, vous allez sûrement me répondre l’environnement. 

C’est normal, c’est dans le nom pis dans le logo. 

En cette période préélectorale, de quoi parle le Parti vert? 

Si j’étais le Parti vert, je me trouverais des crises environnementales desquelles parler.

Ils s’enfargent à savoir si leurs députés peuvent questionner le droit à l’avortement ou pas, ils parlent de collaborer avec les conservateurs, se défendent d’être racistes…

Voyons?

C’est comme si t’étais un média progressiste, pis qu’au lieu de publier des textes progressistes t’invitais Éric Duhaime à tenir une chronique.

T’sais. 

Si j’étais le Parti vert, je me trouverais des crises environnementales desquelles parler, et j’annoncerais des solutions concrètes.

Ça ne devrait pas être dur trouver des raisons de parler d’environnement, LA PLANÈTE EST EN FEU.

Bloc québécois

Bon, ça serait quand même étonnant que le Bloc québécois remporte les élections. À moins que genre tout le Canada anglais décide d’élire juste des candidats indépendants, c’est pas mal impossible (mais faut avouer que ça serait un pas pire party de voir un parti souverainiste à la tête du Canada). 

Le Bloc a eu une petite tendance dans les dernières années à se positionner comme un refuge pour les nationalistes plus conservateurs (genre quand ils ont passé la campagne à parler de voter avec une burqa), pis ce n’est pas tant une bonne idée. 

Si t’es vraiment conservateur, il ya un parti pour toi pis ça le dit dans le nom. 

Le Bloc a UN avantage majeur: c’est le seul parti qui n’a qu’à s’adresser à une seule province. Autrement dit, ils peuvent ajuster leurs propositions aux goûts du Québec. 

Que le Bloc québécois parle beaucoup du Québec et se positionne en emmerdeur des partis fédéraux, et ils pourraient faire des gains importants. 

Les autres partis, eux, doivent composer avec les deux solitudes: le Québec est contre les pipelines, le Canada anglais est plutôt pour. Le Québec est majoritairement pour la loi sur la laïcité, le Canada est plutôt contre. Les bars du Canada anglais ferment de bonne heure, Yves-François Blanchet a été le gérant d’Éric Lapointe. 

On pourrait continuer comme ça longtemps. 

Que le Bloc québécois parle beaucoup du Québec et se positionne en emmerdeur des partis fédéraux, et ils pourraient faire des gains importants. 

Aussi, vos pancartes-selfies sont weird, arrêtez ça s’il vous plait. 

PPC de Maxime Bernier

Lol, non. 

Qu’il s’arrange avec ses troubles. 

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up