Viola Desmond : le 10 $ qu’on nous devait

Trompette et maracas : d’ici 2018 nous aurons une première canadienne sur le recto de nos billets de banque de 10$! Au terme d’un vaste appel à tous, la Banque du Canada a reçu 26 000 suggestions. Mais les candidates devaient être décédées depuis plus de 25 ans et avoir la citoyenneté canadienne. La sélection a donc fondu à 461 femmes, puis 12 puis 5 puis une : Viola Desmond (1914-1965).

Femme d’affaires de la Nouvelle-Écosse, Desmond devient en 1946 une icône de la lutte contre la ségrégation raciale au Canada. Précédant Rosa Parks de 10 ans, Desmond refuse de quitter son banc de cinéma alors qu’elle se trouve au parterre, zone réservée aux Blancs. Elle sera ensuite arrêtée et accusée de fraude (pour une différence de un cent dans le prix du billet, différence qu’elle voulait pourtant payer). Son statut de femme racisée de classe moyenne l’empêche de faire les études qu’elle souhaite. Elle va chercher son éducation à Montréal, puis New York et finalement Atlantic City. De retour en Nouvelle-Écosse, elle ouvre son école de beauté, la Desmond School of Beauty Culture pour que d’autres jeunes femmes noires soient formées et saisissent ensuite des opportunités économiques intéressantes. Elle fabrique et vend aussi sa propre ligne de produits de beauté. On la considère donc comme un modèle entrepreneurial pour sa communauté et un mentor pour les jeunes femmes noires de Nouvelle-Écosse.

C’est une première au niveau du recto. Au verso, le Canada a déjà vu passer deux représentations de femmes, entre les oiseaux, les paysages et les monuments historiques. Une scientifique anonyme penchée sur un microscope au verso du plus récent billet de 100$ (en polymère, ceux qui collent ensemble particulièrement bien). Imprimé entre 2001 et 2006, le verso du billet de 50$ de la série « L’épopée canadienne » montre une médaille à l’effigie de Thérèse Casgrain et des statues des Célèbres cinq. Vous savez sûrement leur nom puisqu’elles sont « célèbres »! T’sais Emily Murphy, Nellie McClung, Irene Parlby, Louise McKinney et Henrietta Muir Edwards, ces noms que l’on entend SI souvent. En 1927, les cinq Albertaines se sont battues jusqu’à la plus haute instance juridique pour que le terme « les personnes » – tel qu’utilisé dans l’Acte de l’Amérique du Nord britannique – inclut aussi les femmes. Il a fallu se battre pour être considérées comme des personnes.

 

Petit rappel des visages de notre argent :

Billet de 5$ : Sir Wilfrid Laurier. Premier Premier Ministre francophone, il occupera cette fonction de 1896 à 1911, c’est sous sa gouverne que seront intégrés au Canada l’Alberta, la Saskatchewan et le Yukon.

Billet de 10$ : Sir John A. Macdonald. Premier Ministre de 1867 à 1873 puis de 1878 à 1891, il est l’un des Pères de la Confédération. On lui doit la première ligne ferroviaire transcontinentale qui a donné un élan certain à la colonisation de l’Ouest canadien.

Billet de 20$ : Sa Majesté la reine Elizabeth II qui détient depuis 2015 le plus long règne de l’époque moderne au Canada.

Billet de 50$ : William Lyon Mackenzie King. Premier Ministre de 1921 à 1930 puis de 1935 à 1948, il est le dirigeant étant resté le plus longtemps à la tête du pays. C’est sous son mandat que les Canadiens deviennent citoyens à part entière, et non plus des sujets britanniques.

Billet de 100$ : Sir Robert L. Borden. 8e Premier Ministre du Canada, il dirige le pays de 1911 à 1920 affrontant donc la Première Guerre Mondiale pour laquelle il mobilise la population de manière importante.

La chaise musicale :

Viola Desmond viendra donc tasser John A. Macdonald. Le temps de Wilfrid Laurier sur le 5$ est également compté. Le billet sera bientôt revisité pour honorer un autre Canadien (avec un processus de sélection similaire). Laurier et Macdonald quitteront donc le 5$ et le 10$ pour atterrir sur le 50$ et le 100$. Vous pouvez donc commencer votre deuil de Mackenzie King et Borden puisqu’ils seront évacués des billets dans les prochaines années. On vous rassure toutefois : la reine ne bougera pas de son 20$. FIOU!

Nos voisins du sud ont également annoncé qu’une femme de couleur prendrait place sur les billets de 20$ US d’ici 2030: Harriet Tubman, une abolitionniste et ancienne esclave.

Fait divers SAVOUREUX :

La série de billets canadiens de 1954 est aussi appelée « Face de diable »! Au centre de la controverse : les bouclettes de la reine qui semblent former un visage de démon rieur.

 

Pour lire un autre texte de Jade Fraser: « La journée mondiale des toilettes: le meilleur et le pire de l’humanité ».

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up