Germain Barre

URBANUIT : le sexe pendant les menstruations est-il encore tabou ?

Faire l'amour dans le sang, est-ce si pire que ça ?

URBANUIT, c’est comme le Bleu Nuit de vos premières hormones : à l’heure où les enfants sont (censés) être couchés, on vous présente du contenu pop-sexu sans filtre, non-brouillé, sans pénis croches ou nounes vertes. N’ayez plus peur de monter le son!

Il y a quelques semaines, la compagnie de sous-vêtements pour menstruations Thinx a mis sur le marché une couverture exprès pour faire l’amour pendant les menstruations. En effet, un des côtés de la couverture est fait du même matériel absorbant que leurs sous-vêtements, alors que le verso est recouvert de satin.

Le prix nous semblait assez élevé: 369 dollars américains.

Pourquoi une telle invention? Thinx souhaite faire tomber les préjugés à propos des relations sexuelles pendant les menstruations.

C’est une initiative intéressante qui s’inscrit dans un mouvement global d’acceptation et de normalisation des menstruations, un mouvement qui prend de l’ampleur depuis quelques années.

Alors après avoir déconstruit le tabou des menstruations qu’on peut entretenir envers soi-même, c’est à dire considérer le phénomène comme une chose naturelle, non-honteuse, il va donc de soi qu’on souhaite accueillir le phénomène au sein d’une vie de couple.

C’est donc afin de découvrir l’état des préjugés qu’on a effectué un petit sondage-maison. On a posé 3 questions aux répondants: s’ils sont adeptes du sexe pendant les menstruations, s’ils entretiennent des complexes sur le sujet, s’ils ont des trucs pour apprivoiser cette activité et ce qu’ils pensaient de la fameuse period sex blanket. Les réponses sont assez surprenantes.

Elisabeth

Êtes-vous adepte?

Je suis adepte en ta, parce que je suis HORNY AF pendant mes règles.

Entretenez-vous des complexes, malaises par rapport à cela?

Zéro malaise, genre j’ai déjà eu un one night stand menstrue. j’ai averti le gars avant, il s’en crissait, j’étais comme: «Ben go!»

Avez-vous des trucs pour faciliter et/ou apprivoiser cette activité?

Pas de trucs. Si t’as pas des draps chers et que t’as pas un flux trop intense, c’est pas si pire. Perso j’ai jamais rien taché et je mets pas de serviettes ou de couvertes à 100$.

Une de mes sex stories les plus hot, c’est un ex (on était nouvellement en couple) qui a go down on me alors que j’étais MEGA dans ma semaine. il s’en contrecalissait, et de savoir que mon corps l’écoeurait pas même à ce moment là, ça m’a SO TURNED ON. Best sex ever (ou presque).

Mathieu

Ça m’est arrivé une fois d’avoir du sexe avec une fille menstruée et j’ai honnêtement pas remarqué de grande différence, mais faut dire que j’étais pas mal saoûl. Ceci dit, en principe, ça me rend pas mal à l’aise ou quoi que ce soit. C’est juste un moment normal pour une femme d’être menstruée et c’est plate que ce soit un obstacle pour plusieurs.

Alex-Ann

Êtes-vous adepte?

Absolument! je trouve ça très puissant de reprendre un contrôle complet des mes désirs sexuels (avec un ancien partenaire c’était toujours ew du sang sur mon pinisss gnn). J’adore ne pas avoir à me restreindre une semaine comme si j’etais en punition. C’est aussi très satisfaisant comme sensation d’être déjà lubrifiée et les sensations sont différentes un peu, très cool!

Entretenez-vous des complexes, malaises par rapport à cela?

J’ai trouvé très thérapeutique d’être avec des partenaires qui étaient capables d’en parler avec moi ouvertement (de voir du sang, gèrer du sang, recevoir du sang sur soi..) mais personnellement j’ai quelques difficultés moi même avec l’odeur des fois et je ne suis pas capable de m’imaginer que la personne avec qui j’ai des relations ne s’en rend pas compte. Toute fois je n’ai jamais eu de commentaire alors c’est possiblement juste les restant de mon self-consciousness.

Avez-vous des trucs pour faciliter et/ou apprivoiser cette activité?

Communication is the key. Avoir une diva cup m’a aussi beaucoup ouvert à voir mon propre sang et mieux le comprendre (Bonus: j’ai un partenaire à qui j’ai renversé le contenu de ma diva cup dessus, dans la douche bien sur, et c’était somewhat érotique de voir son chest couvert de mon sang, on a bien rigolé et ça a beaucoup aidé à assurer qu’il était à l’aise avec le tout haha!) et sinon dans le but de ne pas me stresser avec les tâches, j’ai acheté des draps rouges dans lesquels je me sentais bien à l’aise d’avoir du sang dessus, et en plus d’avoir une couleur très empowering, ça rend l’activité beaucoup plus casual!

Que pensez-vous de cette couverture de sexe absorbante, de presque 400$ US?

Je suis déjà une fan de leur compagnie, leurs sous-vêtements sont magiques et permettent d’avoir une relation beaucoup plus privilégiée avec ses menstruations et de mieux comprendre comment notre corps expulse le sang et même comment on arrive a avoir un certain contrôle dessus. Bref avoir un très bon budget j’en ferais ma couverture cérémoniale de sexe sanglant hors du lit! Pouvoir faire l’amour sur le divan du salon sans le tacher c’est magique!

Anonyme (homme)

Souvent, j’ai eu des partenaires féminines qui ne voulaient pas que l’on aille de rapports pendant l’acte. En creusant un peu, je m’aperçois qu’elles ont grandi avec l’idée que c’était sale, chiant, honteux, ou qu’elles ont eu d’anciens amants qui en étaient dédaigneux, etc etc. Par envie de casser tout ça, dans une perspective d’allié féministe (oui, oui), j’ai voulu altérer mon rapport au sang menstruel. Je voulais carrément le rendre érotique. Je n’ai pas de problèmes à faire un cunni à une femme qui a ses règles, et/ou qui porte une diva cup. Je peux même sex talker en disant, salissons les draps, faisons un mess, haha.

Camille

Êtes-vous adepte?

Je suis une femme bisexuelle et j’ai déjà eu des relations sexuelles pendant mes règles (une fois avec une femme, plusieurs fois avec un homme) qui n’étaient pas du tout indisposés par la situation.

Sinon, je ne dirais pas que je suis « adepte », car souvent, je souffre beaucoup pendant mes règles et je ne me sens pas nécessairement DTF. Mais quand je suis dans ma semaine et dans le mood en même temps, ça peut être agréable et je trouve que les sensations sont parfois décuplées.

Entretenez-vous des complexes, malaises par rapport à cela?

Ça ne m’est arrivé qu’une fois avec un partenaire masculin de me faire dire que c’était dégueulasse et qu’il ne voulait pas avoir de rapport sexuel seulement à cause des menstruations, ce que j’ai respecté en croyant que ça ne se demandait peut-être juste pas. Mais en même temps, ce même gars trouvait que d’utiliser un sex toy était un acte grave et inacceptable, équivalent à tromper son partenaire… Ça te donne une idée de son mindset. Puis par la suite je me suis fait dire par d’autres personnes que non, ça ne dérangeait pas du tout, que les yeux fermés, la sensation est la même et que du sang, ça se nettoie dans la douche pis on passe à autre chose. Depuis, je ne ressens plus de malaise.

Avez-vous des trucs pour faciliter et/ou apprivoiser cette activité?

Mon chum n’est pas du tout dérangé par les règles, on met une serviette de bain bien ordinairement pliée en dessous et il va se rincer la graine après.

Que pensez-vous de cette couverture de sexe absorbante, de presque 400$ US?

La couverture absorbante = bonne idée, 400$ = une insulte. Une serviette fait la job et j’imagine qu’une personne avec des règles très abondantes pourrait simplement acheter un « piqué » à 30$ (normalement utilisé pour l’incontinence).

Il semblerait donc que faire l’amour pendant les menstruations ne dérange pas grand monde. On a quand même reçu quelques réponses de personnes disant ne pas aimer l’activité, mais c’était bien souvent à cause des crampes et autres effets secondaires des menstruations, et rarement à cause de certains complexes.

Ceci dit, qu’on ait le budget pour la couverture ou non, quelques gouttes rouges ne semblent pas faire peur à grand monde.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Veux-tu jouer avec moi ? Érotiquement parlant, je veux dire

«Kink» et le consentement au théâtre.

Dans le même esprit