URBANUIT : guide cadeaux érotico-local

Quoi acheter à nos « partners » de couchette.

URBANUIT, c’est comme le Bleu Nuit de vos premières hormones : à l’heure où les enfants sont (censés) être couchés, on vous présente du contenu pop-sexu sans filtre, non-brouillé, sans pénis croches ou nounes vertes. N’ayez plus peur de monter le son!

On est à quelques semaines de Noël et vous convoitiez un nouveau jouet sexu pour vous ou votre partner de couchette, quand soudainement, vous vous rappelez que vous avez signé le Pacte. En plus d’avoir partagé la nouvelle partout sur les réseaux sociaux, vous vous êtes engagés pour vrai à vivre de façon plus écoresponsable. Ça fait que dans votre petit coeur, vous le savez que c’est pas une bonne idée de commander votre sex toy chez le géant Amazon.

What’s a sexu person to do dans ce cas-là?

Réponse: amener ses fesses à sa sympathique boutique de quartier pour s’y acheter la bébelle de son choix! 

Je vous avertis,  la plupart des jouets érotiques sont fabriqués loin et c’est assez difficile de trouver quelque chose qui vibre made in Québec. Croyez-moi, j’ai cherché. Par contre, on peut acheter sexy et acheter local autrement!

Voici quelques suggestions pour vous gâter localement en ces mois frisquets :

Un livre érotique

Les hivers sont longs au Québec et outre donner la dépression saisonnière à la majorité de la population, ça donne aussi le goût de s’emmitoufler dans une montagne de couvertes… Bref, je pense que ça rend aussi nos auteurs ben horny, parce que les recueils érotiques québécois, on en a sorti pas mal dans les dernières années.

Les plus connus sont sûrement « Nu » et «Travaux Manuels », tout deux dirigés par Stéphane Dompierre et mettant en vedette des auteurs comme Sarah-Maude Beauchesne et Simon Boulerice, ainsi que notre collaborateur Michel-Olivier Gasse. D’autres bonnes options : « Pulpe », « Le carnet écarlate : fragments érotiques lesbiens » et « Amants. Catalogue déraisonné de mes coïts… ».

Un dildo fancy

Un sex toy fait au Québec qui, en plus d’être extrêmement beau (sérieux, on l’exposerait presque comme une sculpture), n’est pas fait de matériaux douteux et n’est pas d’une couleur flash? Oui s’il vous plait! C’est ce que promet la compagnie Désirables qui fait de magnifiques dildos en porcelaine. Ce n’est pas donné à 140 $ pour un jouet et 80 $ pour des pierres de massages, mais ce sont des produits de qualité faits ici.

Pourquoi des dildos et pas des vibrateurs ? Parce qu’ils veulent qu’on prenne plaisir à essayer d’autres sensations et qu’on ne cherche pas toujours la façon la plus rapide d’arriver à l’orgasme. Tant qu’à acheter un jouet, autant en profiter pour explorer de nouvelles façons de se faire plaisir. Parfait pour se redécouvrir après un verre de rouge.

De la jolie lingerie

Les compagnies de lingerie ne manquent pas au Québec. Plusieurs petites marques proposant des produits vraiment très jolis qui sont quand même abordables si on prend en compte qu’ils sont dessinés et produits au Québec.

L’une des petites dernières à nous avoir accrochés sur Instagram? Stay Soft Lingerie. On aime beaucoup le mélange de textures des morceaux et l’approche qui met le confort de l’avant. Ça nous rappelle un peu Lonely Lingerie, mais à la sauce d’ici.

Pour les hommes, et toutes les personnes qui préfèrent les sous-vêtements de ce type, la marque Gregg est basée à Montréal et crée des pièces détaillées qui vont des boxers classiques au string en passant par les chaps et everything in between. Ils en ont vraiment pour tous les goûts et les prix sont très raisonnables.

Maintenant que vous avez toutes les infos en main, plus d’excuses pour ne pas acheter local… même au lit!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Veux-tu jouer avec moi ? Érotiquement parlant, je veux dire

«Kink» et le consentement au théâtre.

Dans le même esprit