Germain Barre

URBANUIT : Bowsette et la porno de jeux vidéo

Quand un nouveau jeu de Mario donne des idées tordues à la planète.

L’Internet est rempli de gens coquins.

Et ça ne prend pas grand chose pour les émoustiller.

Prenez l’exemple de Bowsette. Depuis quelques semaines, les illustrations sexy de ce personnage mi-Bowser/mi-Peach se multiplient sur la toile.

Mais c’est quoi le deal avec Bowsette?

Incursion dans le monde du hentai.

L’origine de Bowsette

Alors, c’est quoi cette histoire de Bowsette? Le 13 septembre dernier, Nintendo a diffusé un Nintendo Direct (une espèce de conférence de presse sur Youtube) pour présenter leurs jeux à venir.

Parmi ces jeux, on retrouve New Super Mario Bros U, une version du jeu de Wii U mais pour la Switch. Comme c’est carrément le même jeu, Nintendo ont choisi d’inclure une petite nouveauté: les joueurs pourront maintenant incarner Toadette, la déclinaison féminine de Toad.

Et au lieu de prendre des champignons pour devenir une plus grosse Toadette, elle pourra attraper des «Super Crowns», qui lui permettront de se transformer en un clone de Peach, Peachette.

Bon, je suis d’accord, c’est un peu bizarre, mais pas mal moins que ce qui suit.

Dea petits coquins se sont demandé ce qu’il arriverait si Bowser portait la dite couronne? Après tout, au lieu de toujours kidnapper la princesse, peut-être pourrait-il s’adonner aux plaisir solitaires?

Quelques jours après l’annonce du jeu, un utilisateur publie ce comic sur Twitter, inventant Bowsette au passage.

La boîte de Pandore était ouverte.

Bowsette, pin-up

À partir de là, l’imagination de la toile s’enflamme. Les illustrations se multiplient:

Vous pouvez remarquer que dans la plupart des interprétations des artistes, Bowsette s’enligne pour avoir des pas pires problèmes de dos.

Puis, suite logique des choses, des films pornographiques hentai font leur apparition. Je ne vous mettrai pas de liens ici (de toute façon, c’est pas comme si c’était difficile trouver de la porn), mais sachez que vous pourrez trouver des titres évocateurs tels que:

« Bowsette Cumpilation »

« Bowsette tries it in every hole »

« Bowsette fucked by Mario, Peach and Rosalina watch »

Puis ce sont les cosplayers qui sont entrés en jeu. Beaucoup de cosplayers (cosplayeuses?) gagnent leur vie en mettant des déguisements sexy et en vendant les photos. Puisque Bowsette est le phénomène du moment, elles ont sauté sur l’occasion.

Et finalement, l’industrie du porno traditionnel est également embarquée dans le train Bowsette.

Vous pouvez par exemple trouver ce « court-métrage » où Mario et Bowser tentent de convaincre Peach de coucher avec eux.

Malheureusement pour nos deux protagoniste, la monarque n’est pas intéressée (parce que Bowser la kidnappe sans arrêt, et que Mario ne s’est pas changé depuis 30 ans).

Ils font alors preuve de débrouillardise: Bowser se transforme en Bowsette et puis… ben vous savez où ça s’en va:

Si seulement les Incels pouvaient faire ça aussi, on n’en aurait plus de problèmes!

Bowsette, un phénomène unique?

Ok, c’est bien drôle tout ça, mais est-ce que c’est un phénomène rare ou unique?

Pas du tout.

Le phénomène Bowsette se situe à la confluence de deux tendances lourdes dans le monde du hentai: la rule 34 et le genderbend.

Rule 34

La règle 34 est très simple. Elle dicte que « si ça existe, il y a du porno à ce sujet ». Tout simplement.

Alors, si vous cherchez des parodies porno de vos séries préférées, les chances sont que quelqu’un y a pensé avant vous.

De la porn de George W. Bush? You bet.

Emily The Strange, la marque de linge emo des années 2000? Certainement.

The Office? Ben kin.

Le gender-bend

L’autre tendance, c’est le gender-bend.

C’est un procédé très répandu qui consiste à imaginer des personnages ayant changé de sexe. Ce n’est pas toujours érotique ou pornographique, mais souvent.

On va par exemple s’imaginer de quoi aurait l’air le trio Harry Potter si les sexes étaient échangés:

…ou si Bowsette était un homme.

Tout est dans toute, comme on dit.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Veux-tu jouer avec moi ? Érotiquement parlant, je veux dire

«Kink» et le consentement au théâtre.

Dans le même esprit