Germain Barre

URBANUIT : au Moyen-Âge, les vulves parlaient

On a découvert un fragment d'un poème du 14e siècle mettant en scène une vulve parlante.

C’est de plus en plus clair: la sexualité au Moyen-Âge est beaucoup plus ouverte et assumée qu’on ne le croyait. Et la dernière surprise venue tout droit du 14e siècle n’est qu’une preuve de plus.

En effet, dans les recoins d’une vieille abbaye autrichienne on a récemment découvert une toute petite bande de parchemin sur laquelle est écrit un poème qu’on a reconnu comme étant Der Rosendorn (Les Épines de la rose), un poème connu des historiens, mais qu’on croyait beaucoup plus jeune. En effet, le bout de parchemin date du 14e siècle, alors qu’on croyait que l’oeuvre avait été créée à la toute fin du Moyen-Âge.


Le fragment en question, long et mince (that’s what she said). Crédit: Melk Abbey

C’est quoi le rapport avec URBANUIT? C’est qu’il s’agit d’un poème érotico-philosophique mettant en scène un dialogue entre une femme et… sa vulve. L’ancêtre des Monologues du vagin, quoi.

Il était une fois, donc, une jeune femme vierge en plein débat avec sa propre vulve, afin de savoir qui des deux plaisait le plus aux hommes (ouais, on s’en sort pas, ce qu’on connaît de l’histoire et de la littérature médiévale occidentale est principalement cis et hétéronormatif).

« Un des grands mythes qui existent en histoire c’est de croire que le Moyen-Âge est une période sévère. Cette image sombre qu’on a, ça date du 16e siècle. »

Dans un dialogue très witty, la jeune femme, en colère, finit par se séparer de sa vulve pour tenter de faire son chemin toute seule, alors que la vulve fait de même. Bien vite, cependant, les deux entités se rendent compte que la vie est impossible l’une sans l’autre. Elles se retrouvent donc et concluent qu’elles sont plus heureuses ensemble.

Étonnant, mais pas surprenant

L’historien et animateur du vlog L’Histoire nous le dira, Laurent Turcot, n’avait pas l’air surpris quand je lui ai parlé de cette découverte. « Un des grands mythes qui existent en histoire c’est de croire que le Moyen-Âge est une période sévère. Cette image sombre qu’on a, ça date du 16e siècle. »

En plus, le Moyen-Âge est une trèèèèèèèès longue période, qui encapsule des ères plus sombres, certes, mais où le plaisir était, de façon générale, hautement regardé.

« Les moeurs étaient beaucoup plus libres; la notion de pudeur est arrivée bien plus tard », poursuit Laurent. 

Une capsule de Laurent Turcot sur l’art vaginal dans l’histoire.

Qu’est-ce que ce poème signifie pour nous aujourd’hui?

Les historiens actuels affirment que la morale du poème L’épine de la rose est qu’il est impossible de séparer une personne de son sexe (au propre et au figuré). D’une part, l’auteur.e semble dire qu’une femme n’est pas que son sexe, et qu’elle ne devrait pas être réduite à n’être qu’une vulve parlante, ce qui peut résonner assez positivement aujourd’hui, à une époque où le féminisme entame une nouvelle mutation.

De l’autre, cependant, l’oeuvre suggère que la femme est définie par son sexe (sa vulve), ce qui ne cadre plus avec ce qu’on sait aujourd’hui sur l’identité de genre et les orientations sexuelles.

L’intérêt mondial pour le féminisme permet de mettre en lumière une histoire des femmes jusqu’ici enfouie dans les terrains vagues de l’histoire avec un grand H.

« Dans une ère d’extrême sexualisation, c’est normal que les recherches historiques reflètent nos intérêts et nos enjeux », avance Laurent Turcot. J’ajouterais à ça que l’intérêt mondial pour le féminisme permet de mettre en lumière une histoire des femmes jusqu’ici enfouie dans les terrains vagues de l’histoire avec un grand H.

Résultat: on constate que notre perception de l’histoire ET des femmes change constamment, au fur et à mesure des découvertes qu’on fait. Plus précisément, si on s’intéresse à l’histoire de la sexualité, on découvre avec joie et étonnement un Moyen-Âge vif, imaginatif et horny en tabarouette.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up