Un ermite en quarantaine

Pendant que la majorité de la population québécoise est forcée de rester à la maison pour vaincre la pandémie de la COVID-19, ceux qui vivent en autarcie depuis plusieurs années sont probablement les plus outillés pour passer à travers cette période critique.

«Si vous êtes obligés de rester une journée chez vous et que vous êtes angoissés avec ça, ben là vous avez un problème», croit Jacy Lalune, un homme qui vit seul dans sa roulotte de Saint-Alexis-des-Monts depuis 2012.

Avec ses panneaux solaires qui le fournissent en électricité, il est devenu 100% autonome. «Tout ce qui est électrique fonctionne à l’énergie solaire», explique le bricoleur. Même sa glacière Coleman qui fait office de réfrigérateur reste froide grâce à un trou dans le plancher qui va chercher l’air du sol. Une manière de vivre qui dépasse son milieu de vie «Drop moi n’importe où, juste avec ma tente, pis je vais me débrouiller», soutient-il.

Changer de vie

Celui qui oeuvrait autrefois dans le milieu de la musique a senti le besoin il y a 8 ans de sortir de son mode de vie excessif. « J’ai essayé de tout combiner. La planète allait mal, moi j’allais mal. J’ai essayé de faire un projet global qui aidait tout le monde », raconte Jacy, qui avait fait l’objet d’un portrait qui avait fait grand bruit il y a quelques années dans une vidéo produite par le Journal de Montréal=.

Si certains ont plus de mal à vivre avec leur solitude, Jacy a appris à vivre avec lui-même au fil des années. «On est pas obligé d’être tout le temps dans l’action», rappelle-t-il. 

Celui qui est en «quarantaine pour un bout» n’a donc pas besoin de compter les jours avant de sortir de son confinement.

Pour lui, la quarantaine est permanente.  

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Le plexiglass au front

Pour répondre au besoin de la crise de la COVID-19, le Groupe Polyalto a rapidement changé la nature de ses activités. Alors que […]

Dans le même esprit