« The Mandalorian » : la nouvelle série Disney+ qui fait un tabac

Une nouvelle star est née dans une galaxie loin de chez vous.

Le 12 novembre dernier, Disney lançait enfin sa toute nouvelle plateforme de vidéo en continu : Disney+. Pour compétitionner avec les géants du streaming comme Netflix, Amazon Prime Vidéo, Hulu, Crave et j’en passe, Disney se devait d’offrir plus que sa librairie de films pour toute la famille et ses séries télé sympathiques du Disney Channel.

Elle devait offrir quelque chose d’exclusif, quelque chose qui ferais exploser l’imagination des téléspectateurs et les feraient allonger quelques dollars de plus par mois pour cette nouvelle plateforme. Ce quelque chose est la série dérivée de l’univers de Star Wars, The Mandalorian.

Pourquoi c’est excitant et pourquoi devriez-vous l’écouter? Examinons ça ensemble…

Qu’est-ce que c’est?

The Mandalorian, c’est la série phare de Disney+ basé sur l’univers de Star Wars. Disney a dépensé sans compter, recrutant les plus grands talents disponibles pour mener cette série a terme avec en tête Jon Favreau, acteur et réalisateur connu pour avoir récemment réalisé les films Iron Man 1 et 2, puis les adaptations en live action du Livre de la Jungle et du Roi Lion. Bref c’est un homme talentueux qui a la pleine confiance des hauts dirigeants de Disney.

Pour l’épauler, on a embauché un ancien protégé de George Lucas (créateur de Star Wars) : Dave Filoni. C’est un nom moins connu qui a pourtant longtemps travaillé chez LucasFilm Animation sur les séries Clone Wars et Rebels. On a aussi embauché des réalisateurs de talent et des acteurs dont la réputation n’est plus à faire comme Pedro Pascal dans le rôle-titre. Carl Weathers, Gina Carano, Nick Nolte, et même la légende allemande Werner Herzog se partagent le reste de la distribution.

Comme budget, Disney balance 10 millions de dollars par épisode de 35 minutes, ce qui donne 285 715 $ par minute. À titre de comparaison, Game of Thrones qui est classé comme une des séries télé à avoir couté le plus cher par épisode, dépensait 15 millions par épisode de 72 minutes pour un ratio par minute de 208 334 $.

Bref, la qualité est au rendez-vous et c’est sans compter la toute nouvelle division de Industrial Light and Magic pour Télé (ILM TV) qui dirige la réalisation des effets spéciaux et qui démontre toute l’étendue de leur expertise.

Il faut savoir également que cette série est exclusive à Disney+ et n’est offerte que sur leur plateforme numérique pour l’instant. De plus, chaque épisode est distribué une semaine à la fois, soit chaque vendredi jusqu’au 27 décembre prochain, contrairement a Netflix qui a toujours déposé tous les épisodes d’une série à sa sortie.

Ça raconte quoi?

Pour les fans de Star Wars, The Mandalorian se situe entre les épisodes VI et VII, et pour ceux qui le sont moins, la série se passe à un moment ou l’Empire est détruit et le calme est restauré dans la galaxie… en théorie. Sans gouvernement central pour guider les peuples, le chaos règne un peu partout dans les différents systèmes.

Les Jedis sont une chose du passé, la Force n’est plus qu’un souvenir. Dans cet univers sans lois, les chasseurs de primes ont la cote et on paie cher pour leurs services. Parmi eux se trouve un homme sans nom qu’on appelle le Mandalorien. Ce nom fait en fait référence aux habitants de la planète Mandalore, une société de guerriers féroces que l’on peut reconnaitre grâce à l’armure distinctive qu’ils portent en permanence. La série débute alors que le Mandalorien revient d’une chasse fructueuse et se fait offrir une mission encore plus lucrative, mais aussi plus dangereuse et mystérieuse.

Pourquoi devriez-vous l’écouter?

Pour plusieurs raisons.

La première, selon moi, c’est que c’est la série de l’heure. Tout le monde en parle et vous vous êtes probablement fait divulgâcher le moment-clef du premier épisode sur les réseaux sociaux. Le buzz autour de la série est plus grand que celui du prochain épisode de la saga principale au Cinéma, qui va pourtant paraitre le 15 décembre prochain. Et vous n’avez pas manqué le bateau : il n’y a que deux épisodes présentement disponibles sur la plateforme. C’est parfait pour l’essayer et embarquer avec nous dans le Mandalorian Hype Train! Choo Choo!

Ensuite, je dirais que c’est spectaculaire. Quand Disney balance du fric sur quelque chose, qu’on apprécie ou non, il faut au moins reconnaitre que la puissance économique dont ils disposent est toujours impressionnante et The Mandalorian n’est pas différent.

Pour Star Wars c’est une première d’ailleurs puisque George Lucas avait longtemps désiré faire une série télé dans son univers sans jamais y parvenir ailleurs qu’en animation.

C’est visuellement grandiose : les costumes, les maquillages, les décors, les effets spéciaux, tout est de qualité cinéma, mais au petit écran. Pour Star Wars c’est une première d’ailleurs puisque George Lucas avait longtemps désiré faire une série télé dans son univers sans jamais y parvenir ailleurs qu’en animation. Le fait que ce soit une série et non un film donne la chance aux créateurs, pour la première fois, de pouvoir prendre leur temps dans cet univers très riche, de pouvoir y camper des personnages avec plus d’aisance, et de prendre un rythme plus appuyé, moins essoufflant. C’est drôlement rafraichissant.

Puis, j’ajouterais que c’est une intéressante adaptation, version science-fiction de deux grands genres cinématographiques un peu oubliés ces dernières années : le western et le cinéma de samurai. En effet, la série rappelle régulièrement les films westerns du style de Sergio Leone ou encore à d’autres moments le cinéma japonais des années 70, comme The Lone Wolf and Cub (Kozure Ōkami), inspiré du manga du même nom. C’est parfaitement approprié puisque George Lucas a souvent cité ces deux genres comme étant de grandes influences. C’est un peu comme si le Mandalorian retournait aux sources, chose que les plus récents films, beaucoup moins bons à mon avis, avaient oubliée en cours de route.

Et pour la suite?

La saison 1 prendra fin peu de temps avant le Nouvel An, mais une saison 2 est déjà actuellement en tournage. D’ailleurs, le succès du Mandalorian est tel que Disney a récemment mentionné que si la popularité devait se poursuivre, on pourrait peut-être même voir cette nouvelle branche de ce grand univers au grand écran.

E si ce n’est pas assez de Star Wars pour vous, Star Wars – The Rise of Skywalker prendra l’affiche au cinéma le mois prochain et Disney a aussi annoncé qu’une série télé sur Obi-Wan Kenobi, avec Ewan McGregor qui reprend son rôle, devrait commencer sa production très bientôt. On devrait la voir quelque part en 2020. Si vous êtes plutôt du style gamer, Star Wars Jedi : Fallen Order vient tout juste de sortir sur PS4, XB1 et PC et c’est excellent.

Mais en attendant, je retourne sur mon petit écran pour suivre les aventures de cet intrépide chasseur de prime et de son drôle de petit compagnon…

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up