Le Super Bowl, Houston et ailes de poulet

C’est ce dimanche que les Falcons d’Atlanta et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre croiseront le fer à Houston. Bon, il n’y a rien de ferreux là-dedans, mais c’est quand même le plus grand rendez-vous sportif sur la planète. Voici quelques chiffres sur “tout sauf la game” qui viennent tout de même démontrer l’ampleur de l’événement.

1,2 milliard: La quantité d’ailes de poulet que les Américains consommeront dimanche. Avec toutes ces ailes, ça fait pas mal de restants de poitrines et de cuisses de poulet. Le choix du chef risque d’être en spécial la semaine prochaine.

6%: Proportion estimée d’Américains qui se sentiront soudainement trop «malades» pour aller travailler lundi matin. Un mouvement existe d’ailleurs aux États-Unis pour que le lendemain du Super Bowl devienne congé férié. En tout cas, les gens de Heinz le font déjà eux

100 tonnes: Tout ce guacamole sera consommé par nos voisins du sud. Tu vois bien Trump que même avec un mur, tu ne pourras pas sortir le Mexique du Super Bowl.

4 milliards: Le montant total des paris sur le Super Bowl cette année. Il y a bien sûr toutes sortes de paris loufoques et environ 97% de ceux-ci seront illégaux.

35%: Le pourcentage des gens présents au match qui inscriront les coûts à leur compte de dépenses d’entreprise. En y pensant, ça doit être pas mal le même ratio au Centre Bell. Mais dans ce cas-ci tu payes le prix d’un billet de saison pour aller voir un seul match de 3 heures.

17: La moyenne de personnes présentes à un party du Super Bowl. On essaie d’éviter ceux qui s’en prennent au téléviseur quand leur équipe perd.

19: Sur les 20 émissions les plus écoutées de l’histoire, 19 sont des éditions du Super Bowl. Le seul intrus dans le groupe: le dernier épisode de la série M*A*S*H en 1983. Le top-20 se résume donc à la guerre et au football.

140 000: C’est le nombre de visiteurs qui devraient se rendre à Houston, la ville-hôtesse du Super Bowl. En sachant que le stade a une capacité de 70 000 personnes, ça commence à faire du monde à la rue. Houston, we have a…… shitload of tourists.

5 M$: Le prix d’un placement publicitaire de 30 secondes sur les ondes lors du match. Ça, c’est sans compter les coûts pour la produire cette foutue pub. Va falloir en vendre en chien des sacs de Doritos pour rentabiliser ça.

14 000 tonnes: La quantité de chips qui iront se loger dans l’estomac des Américains. On s’entend qu’une croustille, c’est pas très pesant. Ça prend pas mal de sacs pour se rendre à 14 mille tonnes.

20%: L’augmentation des ventes d’antiacides le lundi suivant le match. Le moment idéal pour devenir pusher de Tums.

0: Et oui, certaines choses sont gratuites dans la vie, comme le cachet de Lady Gaga à la mi-temps. Elle paiera 10 millions pour produire un show gratuit qui devrait tout de même lui rapporter gros enrichir Spotify et Apple.

Pour lire un autre texte de Fred Simard : «

——–

document.getElementById('ShopifyEmbedScript') || document.write('');

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Brûlée et vive

Les carnets d'Anick Lemay.

Dans le même esprit