Sommes-nous suffisamment éduqués sur la vaccination ?

Un peu plus d'information ne ferait pas de tort.

Si au Québec il n’est pas obligatoire de faire vacciner son enfant, les recommandations des médecins, des infirmiers et des scientifiques vont dans le même sens que celle de l’Organisation mondiale de la santé: «C’est l’un des investissements les plus rentables dans le domaine de la santé» quand l’on considère que la vaccination éviterait annuellement 2 à 3 millions de décès.

Cela dit, on manque parfois d’éducation de base autour de cet enjeu qui fait jaser, comme en témoigne le dernier épisode de Zone franche. Par exemple, seriez-vous capable d’expliquer le rôle du système immunitaire dans le corps humain? Si oui, savez-vous comment agissent les vaccins? Pas toujours simple de s’y retrouver. Et même si on est farouchement pour la vaccination, on peut aussi avoir des doutes. Le vaccin contre la grippe, c’est efficace à quel point? Pour qui? Quand? Si je vais dans un tout inclus dans les Caraïbes, je me fais vacciner ou pas?

Quiz instagram

On a donc voulu tester vos connaissances sur la vaccination à l’aide d’un petit questionnaire Instagram, non-scientifique. 

On a d’abord voulu savoir si vous connaissiez l’efficacité du vaccin contre la grippe. 49% d’entre vous ont obtenu la bonne réponse: le vaccin est efficace pour les personnes en bonne santé dans 40% à 60% des cas.

Cela s’applique « lorsque les souches de virus qu’il contient correspondent bien aux souches en circulation.» Parce que oui, «il peut arriver qu’une souche du virus incluse dans le vaccin soit différente des souches en circulation» et là, le vaccin sera peut-être moins «utile».

49% d’entre vous ont obtenu la bonne réponse: le vaccin est efficace pour les personnes en bonne santé dans 40% à 60% des cas.

La varicelle est une des maladies fréquentes chez les enfants. Généralement banale, des complications comme des « infections cutanées, l’otite et la pneumonie» peuvent toutefois survenir. Depuis 2006, le gouvernement a donc instauré un programme de vaccination contre la varicelle. 

41% d’entre-vous savait que ce programme avait réussi à diminuer de 85% les hospitalisations à cause des complications. Mais 59% ne savaient pas.

Dernièrement, des éclosions de rougeoles ont fait les manchettes. Il s’agit d’une des maladies infantiles « les plus préoccupantes en raison des graves complications qui y sont associées» et qui est très contagieuse. Pourtant, certains parents sont encore réticents à l’idée de faire vacciner leur enfant, puisqu’il y a un risque d’encéphalite lié à la vaccination. Mais cette condition ne se développe que très rarement, on parle de moins d’un cas sur un million, un risque « beaucoup moins élevé que celui lié au virus sauvage de la rougeole, qui est de 1 cas sur 1 000 ».

 56% de notre communauté le savait, mais quand même 15% croyait que la vaccination était plus risquée.

Pour en apprendre davantage, écoutez l’épisode de Zone franche ici et consultez votre médecin pour plus d’information.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Dans le même esprit