Que serait le monde sans la bière ?

Le Mondial de la bière et URBANIA s’unissent pour vous faire redécouvrir cette rafraîchissante base de la civilisation

L’agriculture, les pyramides et la civilisation en général! Voici quelques petits exemples de choses qui n’existeraient pas sans la bière.

La bière est la boisson alcoolisée la plus ancienne, bue depuis environ 12000 ans au moment de publier cet article. Elle est également le troisième breuvage le plus consommé au monde après l’eau et le thé (mais est-ce que l’eau compte vraiment comme un breuvage ou est-ce que ce n’est pas plutôt simplement un ingrédient de la bière?) Initialement produite en mastiquant une céréale qu’on crachait dans un bol où on la laissait fermenter, les techniques de brassage de la bière se sont heureusement améliorées, comme la bière améliore nos vies. 

Il est plus que temps de rendre hommage à ce lubrifiant social par excellence et à son apport dans notre culture (qui est beaucoup plus grand que les dards et le beerpong.)

Durant la prohibition aux États-Unis, les médecins pouvaient prescrire de l’alcool.

Le nectar des dieux

La déesse sumérienne de la bière s’appelait Ninkasi.  Son nom se traduit par l’expression très appropriée de “Dame qui remplit la bouche”. Quelle autre boisson peut se vanter d’avoir sa propre divinité? Certainement pas le jus. Un hymne était d’ailleurs dédié à Ninkasi qui servait à la fois de prière et de recette de brassage, un espèce de «Je vous salue Marie» qui nous rappelle comment faire un drink.

Construire une pyramide quand tu es feeling

Comme n’importe quel être humain doté d’une gustation fonctionnelle, les Égyptiens préféraient la bière à l’eau. On se méfiait de l’eau car elle était trop souvent contaminée. Cette logique implacable demeure encore valide aujourd’hui.

Quelle autre boisson peut se vanter d’avoir sa propre divinité?

Contrairement à la croyance populaire, durant la construction des pyramides de Gizeh, non seulement les ouvriers n’étaient pas esclaves, mais en plus chacun avait droit à sa ration quotidienne de cinq litres de bière. Solide convention collective! Le mystère des pyramides persiste: “comment peuvent-elles être aussi droites?”.

L’origine de l’agriculture

Selon certaines théories, c’est pour produire de la bière que les chasseurs-cueilleurs auraient commencé à se sédentariser et cultiver les grains. On cherche depuis longtemps à s’expliquer pourquoi une population se donnerait autant de mal pour cultiver des céréales quand le processus pour les rendre mangeables est si laborieux. Cela fait beaucoup plus de sens si on sait que la récompense était de la bière plutôt qu’une miche de pain…En plus de l’agriculture, la bière aurait contribué à l’existence des festins, qui ont permis des alliances entre groupes, l’apparition de sociétés plus complexes et de la politique.

De la bière médicinale

Durant la prohibition aux États-Unis, les médecins pouvaient prescrire de l’alcool. La loi avait été écrite de telle sorte qu’elle interdisait la production et la vente d’alcool dans un but récréatif. Techniquement, le tout demeurait légal si la consommation était une nécessité, mais attention de ne pas avoir l’air d’y prendre plaisir.

Ironiquement, selon la version officielle il s’agissait notamment d’un remède aux indigestions. C’est vrai qu’à 6$ la prescription en 1921, personne ne devait avoir les moyens de se rendre malade.

Les bières fictives les plus populaires

Pour des raisons de droits d’auteur, les productions télé et cinéma utilisent de fausses marques de bières. Un exemple bien connu est la classique Duff des Simpsons, classé par le magazine Times parmi les 18 compagnies fictives les plus influentes.

Le lobby des bières imaginaires a clairement Hollywood dans sa poche.

Certaines de ces fausses marques passent même d’une série à l’autre. Heisler est de loin la bière la plus populaire en fiction. Bue en quantité massive dans la série My Name is Earl on la retrouve aussi dans Bones, CSI, Desperate Housewives, Heroes, How I Met Your Mother, New Girl, Weeds, Workaholics et le film Superbad.

D’autres marques comme Jekyll Island ou Penzburg reviennent également dans plusieurs séries, mais méfions-nous! Sous cette apparente variété d’offres de bières fictives, c’est la même compagnie d’accessoires de tournage, qui possède toutes les marques! Un monopole assez inquiétant. Le lobby des bières imaginaires a clairement Hollywood dans sa poche.

Fausses bières
Monopole inquiétant

Pour ceux et celles qui voudraient découvrir des bières originales sans passer par un ami brasseur amateur et vivre des situations de gamble gustatif, le Mondial de la bière se tient du 14 au 18 juin, au Palais des congrès de Montréal (201 rue Viger Ouest) et sur l’esplanade du Palais des congrès (Rue De La Gauchetière entre les rues Chenneville et Côté). Vous pourrez y déguster un nombre incroyable et varié de bières. Célébrons la civilisation une gorgée à la fois.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up