Rosemont-la-Petite-Patrie : incubateur d’innovations

URBANIA et Yimby s'associent pour vous présenter des idées de commerces et initiatives inspirantes au coeur d'un quartier qui l'est tout autant.

Prendre une marche dans le quartier de Rosemont-La Petite-Patrie, c’est aussi prendre la chance de tomber sur de nouveaux commerces innovants et différents. Dire que l’arrondissement est en ébullition serait un euphémisme. Et au travers des dizaines de nouveaux petits établissements qui trouvent pignon sur les rues Beaubien, Bélanger ou Masson, il s’en trouve quelques-uns qui ressortent du lot de par leurs concepts originaux. Parce que oui c’est le fun un resto à poutines funkys, mais y’en a beaucoup depuis quelques années et on s’émeut moins devant une « Galvaude extra boutes de pogos. »

On vous a déjà parlé des raisons qui font du quartier Rosemont un endroit stimulant à habiter, mais cette fois-ci, on souhaitait vous parler de quelques initiatives (commerces, regroupements, collectifs) vraiment innovantes qui ont vu le jour dans le quartier.

Solon

Le projet Solon est une initiative citoyenne née en 2015 de la rencontre de quelques résidents du quartier Rosemont qui ont voulu créer un esprit de communauté au sein même des ruelles de l’arrondissement. De là est apparu l’OBNL Solon, un regroupement de citoyens qui organise des événements et monte sur pied des projets, tous plus granos et écolos les uns que les autres, dans le but ultime de s’entraider entres voisins.

Les activités vont de lecture de contes pour enfants dans les parcs et ruelles jusqu’à des projets de géothermie sous-terrain pour chauffer les maisons. Pourquoi s’arrêter à simplement saluer ses voisins quand on peut finalement partager des recettes de Pad Thai, se partir un pool de hockey entre papas ou allaiter entres nouvelles mères au milieu de chèvres en liberté?

 Le Bistro Rosie

Un charmant petit bistro de quartier qui offre un menu variable à la semaine en fonction des produits disponibles et qui présente des plats goûteux et réconfortants… rien de spécial, vous pensez? Effectivement, la particularité du concept vient du fait qu’au Bistro Rosie, les pourboires n’existent pas. Aucun pourboire. Rien. Les propriétaires veulent ainsi envoyer le message que leurs employés de plancher et ceux de la cuisine sont sur le même pied d’égalité.

À la fin de votre repas, pas besoin de chercher des vieux 2 $ dans le fond de vos poches de jeans. Le modèle d’affaires du Bistro Rosie est assez efficace pour payer convenablement ses employés avec, seulement, le prix des repas. Les salaires et conditions de travail sont évidemment ajustés en conséquence, si bien qu’on en vient à se dire que si tous les propriétaires de restaurants payaient mieux leurs employés, le pourboire devient effectivement un concept futile et vieillot. Et juste pour éviter de calculer dans sa tête 15 % de 38.86 $, ça vaut la peine.

art.art

Prononcé « art point art », le projet de Felixe Bouvry, jeune étudiante à Concordia, a de quoi surprendre. Chaque mois, elle organise une exposition d’arts visuels présentant l’œuvre de deux artistes qui, à priori, n’aurait pas de lien ensemble… et tout ça, dans l’appart de son chum sur la Plaza St-Hubert! Une exposition de salon, finalement. Elle dit avoir « l’appartement parfait, avec de grands espaces, éclairé et de hauts murs blancs. » Bref, vous ne vous retrouverez pas coincé dans un trois et demi entre la salle de bain et un gros cactus. Elle trouve que les expositions plus conventionnelles ne sont « pas assez casual.”  C’est sûr qu’être reçu entre la cuisine et la chambre à coucher, un verre de vin à la main, c’est plus convivial qu’une grande salle vide et froide du Musée des Beaux-Arts où tu payes ton billet d’entrée. Parce que oui, l’initiative de Felixe est gratuite et ouverte à tous. Le public qui s’y retrouve (ils ont déjà fait 6 événements dans le passé) est un mélange d’amis d’écoles, d’entourage des artistes et de curieux.

Une communauté se crée tranquillement autour des expositions. Les gens qui y vont pour la première fois; reviennent. Et tout ça dans l’appartement d’un gars qui est tombé amoureux d’une fille créative aux idées un peu folles. Allez y jeter un oeil, le prochain événement a lieu le 24 mars 2018. L’invitation ne dit pas si on doit enlever nos souliers en entrant.

                                                                                                                                    ***

On reconnait l’effervescence d’un quartier par les nouveaux commerces qui s’y installent. Et Rosemont-La Petite-Patrie fait clairement partie du lot. De plus en plus de jeunes entreprises choisissent d’y installer leur enseigne et les concepts développés sont de plus en plus originaux. Les trois initiatives présentées plus haut témoignent clairement que la place in où s’installer, que ce soit comme jeune compagnie ou pour un premier appart, c’est Rosemont-La Petite-Patrie.

Yimby, condos locatifs à Rosemont, a d’ailleurs le plaisir d’accueillir parmi ses futurs locataires plusieurs jeunes professionnels qui ont des idées tout aussi inspirantes et innovantes. Si vous aussi avez envie de faire partie de cette communauté, visitez leur site Web pour obtenir plus d’infos ou prenez rendez-vous avec leur ambassadrice de marque au  (438) 700-2570.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up