Pourquoi plein de gens ont congé les vendredis d’été ?

Et surtout, pourquoi pas vous ?

En tant que travailleur autonome, le concept d’horaire d’été ne m’affecte pas tellement : toute ma vie n’est qu’une longue semaine de travail et de congés pas clairs. 

N’empêche, quand mon entourage a un horaire d’été, j’en profite un peu aussi. Soudainement, ma blonde revient plus tôt de travailler, et mes amis sont un peu plus disponibles s’il me vient l’envie d’aller prendre un verre sur une terrasse… la belle vie, quoi. 

Mais pourquoi la tradition des horaires allégés s’installe-t-elle quand le soleil recommence à briller? 

On a creusé la question, histoire que vous ayez quelque chose à lire pendant votre vendredi après-midi.

L’origine de la tradition

Si l’on en croit les rumeurs, les horaires plus relâchés pendant la saison estivale seraient issus de la publicité.

C’est comme s’ils étaient davantage motivés par la perspective d’aller prendre un verre au soleil que par celle de se faire suer au travail… (quelle déduction, quand même). 

Dans les années 60, des firmes de publicité new-yorkaises auraient remarqué qu’avec l’arrivée du beau temps, leurs employés avaient tendance à être beaucoup moins productifs vers la fin de la semaine. C’est comme s’ils étaient davantage motivés par la perspective d’aller prendre un verre au soleil que par celle de se faire suer au travail… (quelle déduction, quand même). 

Les patrons auraient donc décidé de lâcher le morceau et de laisser les employés partir un peu plus tôt du bureau. 

Entre vous et moi, je pense que les boss aussi entendaient l’appel de la terrasse. 

Une coutume répandue… et productive

Là, si vous vous dites depuis le début de l’article : « Voir que le monde ont des vendredis off l’été. Comment ça j’ai pas reçu le mémo?!? », rassurez-vous. 

C’est une pratique commune, mais pas universelle. Selon une étude datant de 2017, 42 % des compagnies du Fortune 1000 offriraient des demi-journées ou des journées complètes de congé les vendredis. 

Par contre, c’est certainement une tendance en croissance, parce que deux ans plus tôt, on n’en comptait que 21 %. 

Mais travailler moins, est-ce que ça nuit à la productivité de l’entreprise?

Pas vraiment, et les raisons sont multiples. 

D’une part, les employés ayant des horaires allégés se révèlent être plus efficaces, et surtout, de meilleure humeur. Et un employé de bonne humeur, c’est un employé qui ne risque pas de sacrer son camp la minute qu’une autre compagnie lui offre 25 cennes de plus de l’heure. 

Les travailleurs ont déjà tendance à faire des journées plus courtes le vendredi.

L’autre affaire, c’est que les travailleurs ont déjà tendance à faire des journées plus courtes le vendredi. Lorsque ce n’est pas inscrit dans les politiques de l’entreprise, beaucoup d’employés de bureau (parce que ça marche moins bien si vous êtes le seul vendeur dans une boutique, on s’entend) demandent de partir un peu plus tôt le vendredi. Et ce, pour une foule de raisons : ils s’évadent en camping, ils ont de la famille qui visite, ou ça ne leur tente plus d’être là et ils s’inventent une raison. 

Bref, les vendredis plus relax existent souvent de façon non officielle, et les patrons en profitent…

Le côté sombre des vendredis

S’il y a une règle générale dans la vie, c’est qu’on ne gagne jamais contre le capitalisme. 

Ce que plusieurs experts réalisent, c’est que cette mode d’alléger les horaires le vendredi, c’est aussi une façon extrêmement abordable pour les entreprises d’offrir de meilleures conditions de travail à leurs employés.

Elles savent déjà qu’ils ne travaillent pas beaucoup les vendredis en après-midi l’été, et que de toute façon, beaucoup quittent plus tôt pour diverses raisons. 

Ça devient alors extrêmement facile pour les patrons de « donner » les vendredis après-midi de congé, même si au fond, ils ne font qu’officialiser une pratique officieuse. 

Ensuite, quand les employés revendiquent de meilleures conditions de travail, les boss ont déjà un argument en poche : « On vous donne déjà vos vendredis après-midi l’été, QUESSÉ VOUS VOULEZ DE PLUS? »

…de meilleurs salaires, des occasions de promotion, de meilleures assurances, de la stabilité d’emploi? 

Au moins, on peut prendre notre vendredi après-midi pour prendre un verre et oublier tout ça!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up