Pourquoi parlons-nous aux chiens comme à des bébés ?

Gaga gougou bon chien oui le beau beubé.

C’est pas pour rien que le logo d’URBANIA est un chien qui fait caca.

Une fois de temps en temps, un membre du staff traîne son toutou au 880 Roy Est. Et soudainement, les « ouuuuh le beau pitou moudjfkghjrwon » se mettent à résonner entre les bureaux de notre aire ouverte!

Mais pourquoi parlons-nous ainsi à nos compatriotes quadrupèdes? Avons-nous peur qu’en les considérant comme des gentle(wo)men de 45 ans, ils nous aiment moins? « Monsieur Snoopy, veuillez rentrer à l’intérieur. Essuyez vos pattes, cette fois! Et n’oubliez pas de remettre votre part du loyer d’ici vendredi. »

On a comme le feeling que Snoopy ne donnerait plus la patte après ça. Mais pourquoi?

Comme une face de bébé

D’abord, il faut comprendre qu’un chien, grosso (très) modo, c’est un louveteau. « Les loups qu’on a domestiqués ont conservé des traits plus juvéniles », explique Simonne Raffa, éducatrice canin et propriétaire de De main de maitre, une école de dressage. C’est ce qu’on appelle la néoténie.

 « Ils vont avoir une tête plus ronde, des plus grands yeux. Les louveteaux, comme les chiens, sont enjoués, affectueux, et jappent pour tout et pour rien ». Et ça, ça nous donne envie de les materner.

«Les loups qu’on a domestiqués ont conservé des traits plus juvéniles», explique Simonne Raffa.

Leurs muscles faciaux se sont également développés de manière à les rendre particulièrement expressifs, soulève Simonne. « Tsé le petit air de chien battu, ou l’air d’ennui? ». Avouez que ça vient de vous faire un p’tit mou dans l’coeur de l’imaginer!

Ça permet d’identifier facilement leurs émotions, et ainsi, on est capable de mieux communiquer avec eux, et vice-versa!

Surprise! Vous êtes parent

Tsé quand on dit que le chien est le meilleur ami de l’Homme?

« L’attachement d’un chien envers un humain va être plus fort qu’avec un autre chien ». C’est pour ça que la plupart de nos p’tites bêtes poilues n’aiment pas rester seuls, et qu’ils vont avoir tendance à faire de l’anxiété de séparation.

Un meilleur ami? Parlons même d’un membre de la famille : le processus d’adoption d’un chien s’apparente à celui d’élever un enfant. « Il faudra en prendre soin, lui apprendre la propreté, et même pratiquer des activités pour développer leur potentiel! »

Ces interactions relâchent en nous l’ocytocine, une hormone notamment associée aux soins maternels! « Le lien qui unit un chien à son propriétaire, au final, c’est assez proche du lien qu’entretient un parent à son enfant ».

Et en passant, la même hormone est libérée lorsqu’on se fait des câlins entre amoureux et amoureuses!

La p’tite voix, c’est sa voix

Notre compatriote poilu préfère les sons aigus en général. «Ce sont des sons qui paraissent moins menaçants».

Maintenant qu’on comprend pourquoi on a envie de parler à notre chien comme le good boy (or girl) qu’il ou elle est, est-ce qu’il s’agit d’une technique efficace? Eh oui, selon Simonne. Notre compatriote poilu préfère les sons aigus en général. « Ce sont des sons qui paraissent moins menaçants ».

À cela s’ajoute un autre élément : notre chien se conditionne à notre p’tite voix. Parce que dans le brouhaha ambiant, c’est parfois difficile pour lui de savoir quand on s’y adresse. Donc à moins qu’il y ait un (vrai) bébé dans les parages, il sait que les gaga gougou lui sont destinés.

Et tout ça augmente son lien d’attachement envers vous.

All you need is love

Cette histoire est si wholesome qu’on en vient à se demander si on ne devrait pas toujours parler à nos amis canins avec amour.

« Crier après notre chien, le gronder ou peu importe, ça va lui faire peur. » Et ça, pour Simonne, ce n’est pas constructif.  Souvent, explique-t-elle, quand on sent le besoin de le punir, c’est qu’on n’a pas respecté un des besoins de base de notre ami à quatre pattes. « Un chien qui détruit des choses, c’est qu’il s’ennuie. Un chien qui jappe, c’est qu’il a peur ».

Gronder un comportement sans prendre en considération la cause, ça n’a que peu d’incidence sur lui, ou ça crée d’autres problèmes. « Si tu règles un problème d’aboiement en faisant peur à ton chien, c’est qu’il a encore plus peur de toi que de ce qui le faisait japper à la base… Et ça, c’est pas un bon signe! »

Lâcheriez-vous un « ta yeule » bien sentie à un bambin qui pleure? C’est ce qu’on pensait. « Souvent, les gens pensent qu’on fait trop d’anthropocentrisme avec les chiens, mais je trouve qu’on en fait pas assez ».

Alors allez-y, cajolez votre chien, laissez aller votre maman et votre papa intérieur. Get high on that ocytocine. C’est la meilleure des drogues!

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up