Vincent Raineri

Les poils en chiffres

Le poil est partout, depuis toujours.

5 MILLIONS

Nombre de poils qu’on trouve en moyenne sur le corps humain, incluant les cheveux. Un chiffre à peu près identique qu’il s’agisse de l’enveloppe masculine ou féminine : en effet, Monsieur en compte à peine quelques centaines de milliers de plus que Madame. Fun fact : selon une « carte du poil » dressée par l’American Journal of Physical Anthropology, les Méditerranéens et les Scandinaves font partie des hommes les plus velus du globe, tandis que ceux du Groenland, de l’Afrique centrale et du nord de la Russie figurent parmi ceux qui le sont moins. On a les palmarès qu’on a, faut croire !

15 ANS

C’est l’âge vers lequel apparaît habituellement le duvet de la lèvre supérieure (communément appelé « moustache molle ») chez le garçon, alors que le poil sur les joues commence généralement à émerger vers l’âge de 16 ans. La barbe adulte n’est d’ordinaire complète qu’après 20 ans… laissant alors libre cours à l’originalité du jeune homme pour ce qui est de son entretien et de son esthétisme — comme le démontre le compte Instagram d’un certain Pierce Thiot (@willitbeard), un Américain qui s’amuse à décorer sa barbe de hipster d’une foule d’objets inusités à des fins esthétiques (des crottes de fromage dans la toison faciale, quelqu’un ?).

DE 1 À 3 MOIS

Durée normale dont ont besoin les cheveux pour recommencer à pousser après une chute soudaine causée par des traitements de chimiothérapie, ou alors un traumatisme physique ou émotif (quelque chose qui, oui, peut réellement se produire et qui porte le nom d’effluvium télogène). Conseil d’ami : si une telle chose vous arrive, ne faites pas comme ce pauvre Michel du film Opération beurre de pinottes, qui, ayant perdu tous ses cheveux après une grosse frayeur — bonjour, cauchemars récurrents des jeunes des années 1980… —, concocte une mixture magique composée de mouches noires, d’œufs pourris et de beurre d’arachide dans l’espoir de se regarnir le coco.

CIRCA 1795 – 1800

Période au cours de laquelle le peintre espagnol Francisco de Goya a réalisé La Maja desnuda(la Maja nue), considérée par de nombreux experts comme une des premières œuvres où apparaissait un pubis féminin poilu — sur une « vraie » femme, de surcroît, et non pas sur une créature mythologique. À observer la peinture en question, difficile de statuer sur les habitudes d’épilation de ladite Maja, mais une chose est sûre : on doute fort que les styles « maillot brésilien » ou « ticket de métro » aient été fort en vogue à l’époque.

ENTRE 50 ET 100

Voilà la quantité de cheveux qu’on perd naturellement (et sans risque) chaque jour que le bon Dieu amène. Et combien compte-t-on en moyenne de cheveux sur les têtes humaines ? Réponse : de 100 000 à 150 000. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, les chevelures claires sont plus riches en cheveux que celles qui sont noires ou rousses. Et après, on se demande pourquoi le foutu drain de la douche est toujours bloqué…

1999

Année où l’actrice Julia Roberts a provoqué bien des « oh ! » en se présentant, aisselles poilues, sur le tapis rouge de Notting HillSi d’autres vedettes féminines ont fait de même depuis — pensons à Madonna ou à Miley Cyrus —, le rasage de cette partie du corps a encore la cote chez nombre de femmes et même d’hommes. Néanmoins, gare à votre libido et au « facteur grrrrr… » si vous y passez la tondeuse : la racine des poils capte les sensations mieux que la simple peau, et l’une des fonctions du poil est de retenir les phéromones, cette fameuse substance odorante qui a son rôle à jouer dans l’attirance sexuelle !

50/CM2

C’est la densité de poils qu’on trouve sur le visage. Ce ratio baisse à 10 poils par centimètre carré en moyenne sur le reste du corps (ce qui est comparable… aux grands singes, eh oui !).

La situation est différente pour les rares personnes atteintes d’hypertrichose, une affection dermatologique caractérisée par l’apparition excessive de poils sur l’ensemble du corps ou sur une zone bien précise. Ce mal, qui touche surtout les individus du bassin méditerranéen, peut être héréditaire ou causé par des facteurs comme la ménopause, la prise de certains médicaments, etc. On n’ose même pas imaginer les quolibets que doivent entendre ceux qui en souffrent, mais promets-nous, cher lecteur ou lectrice de qualité supérieure, que tu es au-dessus de tout ça (n’est-ce pas ?). Bisous !

1 SUR 3

Proportion d’hommes qui commencent à perdre leurs cheveux dès la trentaine. À partir de 50 ans, c’est 1 homme sur 2 qui souffrira de calvitie, soit la perte de cheveux à des degrés divers. La grande coupable : la testostérone, cette hormone sexuelle dont l’un des rôles est de perturber la croissance des boucles et crinières — perturber, aussi, une bonne tranche de la population québécoise traumatisée par l’émission du même nom qu’animait François Massicotte au début des années 2000 sur les ondes de feu TQS (t’en souvient-il ?).

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Lire la suite

Les Petites Histoires URBANIA : Les poils

Qu'ils soient présents ou absents, les poils dérangent. Jonathan Roberge, Simon Delisle et Paméla Dumont nous parlent de leur pelage respectif.