Plein d’ateliers pour tout le monde à l’UdeM

J’ai un attachement assez fort à l’Université de Montréal. J’y ai complété mes études de premier cycle (je suis pas assez cool/motivé pour la maîtrise) et j’y ai aussi travaillé comme agent de sécurité pendant mes études.


Ce billet est présenté par les Activités culturelles des Services aux étudiants de l’UdeM.

Pendant mon baccalauréat, j’ai rencontré un paquet de gens allumés, autant de professeurs que d’étudiants.  Je me suis impliqué dans mon association étudiante et j’ai même fait faire des tuques aux couleurs de l’Université sans avoir vraiment eu d’autorisation. L’UdeM, c’est aussi le Carnaval, les Carabins, la FAÉCUM, la Maisonnée, les films au pavillon J.-A.-DeSève, les meilleurs cafés étudiants, le repas spécial cabane à sucre chez Valère, les sandwichs du Bistro de Paris, le party du 2e étage et j’en passe.

Bref, il n’y a pas grand chose que je n’ai pas fait sur le campus de l’Université. J’y retourne pour les visites chez le dentiste et pour faire mon émission de radio à CISM89,3. J’essaye de faire en sorte que les deux ne tombent pas la même journée. Ça parle un peu moins bien quand on a la yeule gelée.

En fait, il a un truc que je n’ai pas fait et qui m’a toujours intrigué. Dans les journées portes ouvertes, il y avait toujours les ptites  madames de la table des Activités culturelles qui attiraient mon attention. En gros, il s’agit d’un éventail de cours (genre 140!) dans de multiples domaines qui sont offerts par l’Université pour stimuler la créativité et favoriser le bien-être de sa population estudiantine. Les ateliers sont ouverts au grand public mais offre, bien entendu, des taux plus avantageux aux étudiants.

Les Activités culturelles des Services aux étudiants proposent donc des ateliers de langue, de nombreux ateliers de musique (individuel ou en groupe), des ateliers de cinéma et d’arts visuels. Plus personnellement, je serais bien intéressé à devenir un maître du Photoshop en prenant des ateliers d’initiation au graphisme. J’aurais peut-être des envies de ressortir mon appareil réflex pour un atelier de photographie  ou de retouche d’image. L’atelier de création de musique électronique avec Ableton Live a l’air assez viré sul top. J’ai toujours rêvé de devenir DJ. Si j’étais game, je pourrais même me remettre au breakdance avec un atelier de hip hop. Cependant, je n’aurai pas besoin d’ateliers de crochet, puisque je suis déjà au sommet de mon art avec plus d’une cinquantaine de tuques et un bikini à mon actif.

L’atelier de yoga pour musicien n’est pas complet. Guitariste courbé? Trompettiste en manque de flexibilité? Violoneux anxieux? C’est votre chance!

Blague à part, ces nombreuses activités «parascolaires» sont offertes par des professeurs compétents dans un environnement des plus stimulants. Ça peut être un excellent moyen de se désennuyer, de rencontrer des gens et d’acquérir des compétences complémentaires dans un domaine différent de notre champ d’études.

Si vous hésitez à faire un changement de carrière ou de domaine d’études, un atelier du soir avec les Activités culturelles de l’UdeM peut être un moyen de valider votre choix. On n’est jamais trop versatile. Les inscriptions pour la session d’hiver 2015 sont en cours. La plupart des ateliers débutent à la fin du mois de janvier. On peut même effectuer des recherches en fonction de notre horaire personnel. Renseignez-vous sur la page des Activités culturelles des Services aux étudiants de l’UdeM.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up