Plan d’action pour une Terre prospère

À force d’avoir systématiquement les yeux humides, le coeur en nausée et la perte de libido en lisant les journaux, j’ai envie d’adopter le slogan d’une pub de sirop contre la toux et de crier: enough les vilains symptômes. C’est pourquoi j’ai pensé à ce Plan d’action pour une Terre prospère.

J’aimerais d’abord partager avec vous cette déroutante perle. Lorsqu’on présente ce genre de numéro dans un talent show, c’est un indice de la piètre qualité du taux vibratoire de la planète. À regarder jusqu’à la fin, le build up du désastre est épique.

Plan d’action

Les guerres

Il faudrait utiliser le décompte du jour de l’an pour établir le moment où devront s’arrêter toutes les guerres, tous les conflits politiques et propager simultanément un puissant gaz engendrant l’amnésie collective quant à la haine liée aux luttes historiques de chaque nation.

Les armes

Ensuite, on pourrait brûler toutes les armes du monde au prochain Burning Man dans une grande cloche de verre résistante aux explosions.  Bon, les sabres laser pourraient être conservés, mais seulement pour s’amuser dans un local à l’école

Les politiciens
Troisièmement, nous devrions offrir à plusieurs dirigeants d’États et autres tortionnaires un voyage vers Mars dans une navette ne pouvant plus redécoller une fois le premier atterrissage accompli.  Puis, on ferait jouer les autres politiciens dans une pièce de Dave Saint-Pierre, histoire de leur donner une perception plus tangible de ce que c’est que de se rouler dans du sang.
Finalement, à l’aide de pinces extrêmement efficaces, on pourrait retirer une bonne fois pour toutes le bâton enfoncé depuis trop longtemps dans leurs croupes.

L’argent

On devrait d’abord utiliser les milliards dépensés en frais militaires, recherches nucléaire et achat de drapeaux du jubilé pour nourrir les 800 millions d’humains qui crèvent de faim.  Subséquemment, on pourrait interchanger la position de l’argent dans l’échelle d’importance des valeurs mondiales avec celle de la solidarité, de la danse de la victoire, ou de la maîtrise de l’altruiste regard amical.

L’amour
Nous pourrions faire appel à Panoramix et Adrien Gagnon pour concocter un élixir laxatif qui transformerait instantanément toute haine en grosse envie d’excrémenter, transformant ainsi la Terre en un lieu où planerait en permanence la soundtrack de La mélodie du bonheur, plusieurs Bambis et où tout le monde serait porté par cette joie de vivre.

Les moustaches

Finalement, on pourrait étendre movember jusqu’à mocember et monuary, mais proscrire cette catégorie de moustaches. Oh, et celle-ci.

(Crédit-photo: Angelo Prégent)

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up