Place aux verts

Depuis le début du printemps québécois, on a beaucoup entendu ici les pas-contents rouges d’indignation, les gauchistes romantiques, les anti-Line, les Charestophobes, les teenagers révolutionnaires, les artisss subventionnés, les plateaupithèques déconnectés,…

Mais, où sont les défenseurs de la hausse? À part dans les tribunes nauséabondes de V, les colonnes tragicomiques de Richard Martineau et les décharges radiophoniques de Québec, on les entend finalement assez peu s’exprimer.

Chers lecteurs d’Urbania, je vais réparer ce manque. Vous avez vous aussi le droit d’avoir votre part du revers de la médaille et votre lot de l’envers chez les autres. Il n’y a pas de raison, c’est le cas de le dire, que nous ne fassions pas notre part pour vous mettre un peu au vert.

Tout d’abord, ne me dites pas que si on n’entend pas très fort les afficionados du tandem Beauchamp-Charest, c’est parce qu’ils n’ont pas d’arguments. C’est vrai. Mais ce n’est pas gentil.

Moi qui, autrefois, était pour la hausse et qui a changé d’avis, je pourrais vous ressortir les raisons qui faisaient que j’applaudissais comme une otarie qui sort de l’eau la décision comptable de Line Beauchamp. Mais ça ne tiendrait pas en plus de deux ou trois lignes et ce ne serait pas suffisant pour justifier les substantiels émoluments qui me sont versés pour que j’aiguise chaque semaine votre sens critique tout en égayant votre sens civique.

Afin de simplifier mon travail et être honnête, je vous copie/colle sans les éditer des commentaires de quidams en faveur de la hausse qui ont pris le temps d’argumenter ici, là, mais surtout ailleurs. Je n’ai pas pris les pire. Et j’en ai laissé des articulés, histoire de montrer qu’il y a des gens sensés dans les deux camps. Notez que je ne mets pas le nom de leurs auteurs, certains pourraient en effet m’en vouloir.

Argument # 1
« Moi aussi j’ai pris des prêts et bourses que j’a du rembourser sur plusieurs années, je m’en suit bien tiré je crois, en plus d’avoir eu un bébé sur les bras, j’avais le boulot à temps plein, les études et l’appartement, je n’avais pas le temps pour des manifs »

Argument # 2
« Ce qui m’inquiète et me trouble, c’est que si 1000$ de hausse en 5 ans trouble à ce point la paix sociale, qu’en sera-t-il lorsque nous devrons adopter de vraies mesures d’austérité? Qu’arrivera-t-il quand les méchants riches (élite gloutonne et vulgaire) ne suffiront plus pour payer tout ce que la société considère comme “gratuit” et “acquis”? Ça augure très mal pour le Québec. »

Argument # 3
« Ici, au Québec, les étudiants paient beaucoup moins que n’importe où ailleurs au pays et au continent. »

Argument # 4
« Qui $outient et instrumentalise les “jeunes” qui ne sont pas tous des étudiants, d’ailleurs? Des groupes tels des syndicats et d’autres groupes de pression. »

Argument # 5
« Tu as oublier d’ajouter la taxe sur la bêtise humaine. Ta contribution sera grandement apprécié à cet effet. Et pour ce qui est de la théorie du complot, je crois que ça se soigne..gratuitement en plus »

Argument # 6
«  40% du monde au Québec paie pas d’impôts. »

Argument # 7
« Je suis moi même fils d’immigrant provenant d’un milieu très modeste. Je me suis endetté de plus de 23,000$ pour faire mes études universitaire. J’ai remboursé ma dette sur une période de 10 ans. Pendant mes études, je n’avais pas de voiture et de gadgets, pas de voyages et de vêtements à la mode. »

Argument # 8
« Peut-on vraiment envisager qu’un gouvernement démocratiquement élu accepte qu’on le force à prendre une décision impopulaire auprès de la majorité parce qu’il y a menace de violence ? On est pas en Syrie, en Libye,en Égypte. Dieu merci. »

Argument # 9
« Bravo Monsieur Charest!!!!! C’est assez!!!!! Tenez bon!!!! »

Argument # 10
« Des centaines d’étudiants (es) font perdre une année de salaire de leur vie de travailleur. Et la possibilité de se voir refuser à l,université parce que l’admision est conditionnelle à l’obtention d’un diplôme collégial. Croyez que la majorité des étudiants qui terminent leur programme (63%) font accepter de retarder leur programme pour votre question de principe. »

Argument # 11
« Penser à tous ces étudiants qui devaient commencer des études supérieur dans des programmes contingentés. Ils devront maintenant recommencer le processus sans avoir de certitude d être a nouveau admis. »

Argument # 12
« Comme un bon Quebecois.. j’ai payer mes impots (50%) aujourd’hui. Je n’ai recu aucun appreciation des etudiants qui je paie ma juste parte pour subventionner a 85% leur etudes. J’entends seulement le bruit des helicopteres au dessus de mon condos qui essaient d’assurer qu’il y a pas de casse dans mon quartier. »

Argument # 13
« NOS TI COUNE DE NOMBRIL SI PEUVE ALLÉ AU ETUDE il vont avoir du travail au grand nord en masse il va faire fret un peu il penserons pas a grévé il vont se grouille le cul pour se le rechauiffe ça ces sur »

Argument # 14
« bullshit de la gauche »

Vous voyez, il y en a pour tout le monde. Maintenant, il ne faut pas laisser tomber les bras parce que Jean Charest a décidé de prendre des vacances et de laisser pourrir le climat québécois avant de déclencher des élections au moment qui lui conviendra le mieux. Il faut en profiter pour discuter, parler, argumenter, convaincre… Comme le disait si bien Matthieu.

—Suivez @PascalHenrard sur Twitter.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Lettre à Francine Pelletier : les femmes trans méritent le même respect – et la même rigueur journalistique – que les autres

Réponse à la chronique de Francine Pelletier du 11 décembre dernier dans le Devoir.

Dans le même esprit