LM Chabot

Pimp ton vélo : l’histoire de SmartHalo

La bonne vieille bécane va bientôt prendre un coup de jeune! Les cofondateurs de SmartHalo s’apprêtent à booster les bicyclettes
du monde entier grâce à leur invention : un GPS connecté qui transmettra un bon lot de données aux cyclistes dénués de sens de l’orientation, mais soucieux de leurs stats. Voici leur incroyable histoire, faite d’audace et de sociofinancement.

TEXTE  Hamza Abouelouafaa   PHOTO  LM Chabot @ l’éloi

***
Trouvez la version intégrale de cet article dans notre Spécial Extraordinaire, disponible ICI.
***

La bicyclette, c’est beaucoup plus que des boulons, du métal et des câbles entortillés : c’est la plus belle promesse de liberté. On l’enfourche sans permis, les jours ensoleillés comme les jours de pluie, sous la rafale ou sous la brise d’été. C’est un navire quand la bourrasque arrive de bâbord, c’est une roquette en haut de la côte Berri, c’est la mule qu’on surcharge au retour du marché, c’est l’ami qui nous raccompagne les nuits trop arrosées.

Le hic, c’est que les vélos n’ont pas évolué tant que ça depuis un siècle. Dans sa trépidante jeunesse, la reine Elisabeth devait assurément enfourcher un single speed nommé Churchill, modèle qu’un hipster du Mile-End doit tout aussi piloter. La seule différence : le hipster peut désormais survivre au tétanos si son vélo se rouille. Comment, donc, inscrire la « petite reine » dans l’ère de la modernité?

Quatre Montréalais se proposent de le faire grâce à un appareil
nommé SmartHalo. Mais qu’est-ce? Eh bien, curieux fripon, c’est un peu comme si Terminator prenait le contrôle de ton vélo, pis qu’en plus il était made in Québec. Un « robot » local et équitable : on aime!

Bécyk à tout faire

Gadget venu tout droit du futur, SmartHalo peut transformer ta vieille Gertrude en DeLorean sur deux roues. Comment? On le greffe d’abord au guidon avec une clé magnétique à codage unique. Ensuite, il transmet un million de données à ton téléphone intelligent (temps, distance, vitesse moyenne, élévation, calories brûlées, etc.), le tout de façon automatique. Il émet aussi des halos de couleur pour te diriger si tu lui indiques une destination.

L’appareil résiste au froid, à la pluie et à la boue, et sûrement aux voyages dans le temps. Puis il sait des choses. Genre : il peut détecter la nuit et faire allumer tes phares, tout seul. Si un malotru ose trop s’approcher de ta monture, SmartHalo poussera une belle sirène tout en jugeant le voleur (shaming et décibels, meilleur système antivol au monde). Il ne lui manque que des sentiments pour remplacer ton père! Bref, c’est un truc épuré, tendance et utile, au quotient intellectuel élevé.

Les Power Rangers du vélo

Les grandes épiphanies surviennent généralement lorsqu’on est imbibé d’alcool ou autour d’un plat de Philly cheesesteak. C’est un peu ce qui arrive à Gabriel Alberola et Xavier Peich, amis de longue date, durant un roadtrip à Vegas/Miami Philadelphie pour faire du crystal meth/un concours de wet t-shirt visiter des musées. Entre deux bouchées de Philly, ces jeunes fous ont l’idée, encore floue, du SmartHalo.

De retour à Montréal, ils approchent un ami, Maxime Couturier, pour qu’il conçoive une ébauche de leur idée. De l’aveu de ce dernier, c’est avec des bâtons de popsicle que les premiers modèles prennent forme. Mais pour compléter le groupe, il leur fallait un ingénieur. Ils le trouvent par les petites annonces, un genre de courrier du cœur version corpo. Ils swipent donc à l’unisson en faveur du profil d’Olivier Bourbonnais. Comme lorsque les Power Rangers formaient un immense robot-dinosaure, les gars devenus quatuor constituent aujourd’hui une équipe de choc, où chacun apporte son super-pouvoir : Gabriel, le fameux stratège de la communication; Olivier, le redoutable ingénieur électrique; Maxime, le formidable designer industriel; Xavier, le flamboyant requin des affaires.

(P.-S. Vous pouvez les imaginer en leggings de couleurs vives.)

Pour lire la suite de cet article, procurez-vous le Spécial extraordinaire du magazine URBANIA! 

En kiosque ou sur notre boutique en ligne.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Voici les 50 Québécois.es qui créent l’extraordinaire en 2018 !

Pour tout savoir sur le Spécial extraordinaire 2018 du magazine URBANIA.

Dans le même esprit