Peut-être que vous devriez arrêter de vapoter, maintenant

On soupçonne que certaines maladies pulmonaires pouvant causer la mort sont liées au vapotage.

Vous vous rappelez de ce jour où vous avez décidé de troquer votre vieille clope pour cette cigarette électronique qui semblait révolutionnaire. Plus besoin de briquet, juste besoin d’inhaler cette vapeur qui semblait bien plus inoffensive que de la boucane.

On est peut-être allés trop vite. Alors que les autorités sanitaires martèlent depuis 2003 (date de l’apparition de la première cigarette électronique) que peu d’études ont été réalisées et qu’il est difficile de mesurer les risques sur la santé, voilà que les États-Unis commencent à craindre pour leurs utilisateurs. 

Un premier décès qui pourrait être lié à la cigarette électronique s’est produit la semaine dernière en Illinois. Selon le Département de santé publique d’Illinois, le patient aurait développé une maladie pulmonaire encore inconnue qui se manifeste par des troubles respiratoires et un essoufflement inhabituel. Et il n’est pas le seul. Depuis le 28 juin, 193 autres personnes auraient été atteintes par les mêmes symptômes dans 22 différents États américains, et certains auraient rapportés avoir des «douleurs thoraciques, des vomissements, des diarrhées aiguës et de la fatigue».

La cause exacte de la maladie n’a pas encore été identifiée ni même le lien entre le vapotage et les symptômes, mais les personnes atteintes avaient utilisé des vapoteuses pour inhaler de la nicotine ou du cannabis.

Si ce n’est pas assez pour vous convaincre d’arrêter, sachez que Santé Canada et l’Agence de santé publique du Canada sont également sur le qui-vive et suivent les développements de très près. Pour l’instant, aucun cas similaire n’a été diagnostiqué au pays, mais on n’est jamais à l’abri d’une dérive sanitaire.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up