Noovo

Petit guide d’autodéfense de la télé-réalité

On déboulonne les plus gros mythes sur un genre de télé étonnement polarisant.

URBANIA et V s’unissent pour défaire les pires préjugés sur la télé-réalité.

La télé-réalité fascine depuis Pignons sur rue où on suivait le parcours de jeunes partis des régions pour venir vivre Montréal (même que Kevin le chantait dans le générique d’ouverture : « chus parti de loin pour m’orienter »). La télé-réalité est un extraordinaire « repose cerveau sur la tablette ». Si t’as pas suivi, on va te remâcher l’épisode de la veille pour te mettre à jour. Reste juste à mettre les pieds sur le pouf et prendre une gorgée de peu importe ce que t’aimes boire.

C’est un peu dommage que quiconque souhaite passer ces auditions ait besoin d’un guide d’autodéfense. On peut-tu juste vivre, sérieux? Pas tant, si on prend à témoin les nombreuses personnes qui se présentent aux auditions en cachette ou suite à un pari.

Pour aider à soutenir les regards de jugement au prochain souper de famille ou pour aider à argumenter, voici cinq préjugés, clichés, questions et commentaires tellement pas originaux que vous risquez d’entendre, si vous êtes choisi dans une télé-réalité.

«FAUT VRAIMENT AVOIR BESOIN D’ATTENTION»

Ouf. Heille. Très fort comme observation. Évidemment qu’il faut avoir besoin d’attention et du regard de l’autre, il s’en va s’exposer au Québec au complet (et au reste du monde, merci les réseaux). Combien de candidats sont nés avec une caméra dans face, le front luisant à peine sorti du vagin de leur mère? « Pousse Julie, pousse, » « Filme le bébé, filme-moi pas, juste le bébé ». Même pas une seconde de vie et déjà une lentille braquée sur eux, oui, ça se peut que depuis la minute zéro, il ait besoin d’attention et du regard des autres. Pis pour vrai, ça change quoi?

«SI TU VOULAIS PARTIR EN VOYAGE, T’AVAIS JUSTE À T’ACHETER UN BILLET D’AVION»

Qu’on pose son sac sur son dos pour les trois prochains mois, ou qu’on roule sa valise en Afrique du Sud, la prémisse n’est-elle pas un peu la même : partir à l’aventure? Pour se faire des amis, revenir la tête et le cœur pleins de souvenirs, peut-être trouver l’amour et avoir des anecdotes à raconter pour le reste de ses jours. « Oui, mais moi j’ai envie de faire les choses à ma façon ». Quand tu arrives avec ton Lonely Planet sous le bras, entouré de 42 back packers qui sont là pour « faire les choses à leur façon » sur le site d’un Temple X versus Jay Du Temple qui vient t’annoncer que tu pars en Polynésie française, tu reviendras me dire qui fait « les choses noblement à sa façon ». Ah pis je ne parle même pas de certains dortoirs où ça brasse pas mal plus que dans la maison de l’amour. Amène tes bouchons.

«COMMENT ILS FONT POUR OUBLIER LES CAMÉRAS?»

Peut-être qu’il y a 20 ans, oui, ils oubliaient les caméras. Mais en 2019, permettez-nous d’en douter. Les caméras bougent et suivent l’action. Derrière la caméra : un humain pour les opérer. Les candidats finissent par s’en foutre, oui, mais pas de les oublier. Certains ont même avoué que pour être sûrs que leurs discussions cruciales ne se retrouveraient pas à la télé, ils jasaient flambette en faisant l’hélicoptère devant les lentilles. Faudrait pas les prendre pour des épais non plus. Les caméras sont partout, ils savent comment les utiliser pour se faire remarquer, faire un bon show et devenir le chouchou des téléspectateurs.

«FAIS-MOI PAS ACCROIRE QUE TU PENSES TROUVER L’AMOUR À LA TÉLÉ»

On vit à l’époque où certains gars envoient des photos de leur graine sur le téléphone d’inconnues, en pensant les exciter. Des fois, on swipe right sur la face de quelqu’un et après trois minutes devant une bière, on sait s’il y a possibilité d’amour. Quand tu passes trois mois à côté d’une maison remplie de gars et de filles les plus sex du Québec, ça peut t’aider à trouver l’amour à la télé, oui. En tout cas, ça peut pas nuire.

«TU VEUX À CE POINT DEVENIR UN INFLUENCEUR ET FAIRE PLEIN DE CASH?»

Deux choses. D’abord, si on pense au grand retour d’OD à Bali, personne ne pouvait s’imaginer l’ampleur que ça allait prendre sur les réseaux. Même la productrice, Julie Snyder, ne l’a pas vu venir parce que je te jure qu’elle les aurait tout de suite mis sous contrat d’influence (comme elle l’a fait pour OD Grèce). Et deuxièmement, c’est pas un peu surfait la quote « les influenceurs sont riches »? Come on, y a personne qui a déjà payé son loyer (remarque que je ne dis pas « hypothèque ») avec un blanchiment dentaire commandité. « Allô, monsieur le proprio? Oui, c’est ça là, ce mois-ci je vais vous payer en caisses de kombucha qui vont arriver directement sur votre perron. » Ben non.

*****

Maintenant, vous avez tout ce qu’il faut pour vous inscrire aux auditions d’Occupation Double Afrique du Sud! Comme elles arrivent vite, cliquez ici pour connaître les prochaines dates!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

10 projets de websérie du FIP qu’on voudrait voir se réaliser

Des projets titillants mettant en vedette notamment Monia Chokri, Julien Bernatchez, Pierre-Yves CArdinal, Anrnaud Soly et Yannick De Martino.

Dans le même esprit