Petit guide pratique du vin

Oh qu’il s’en dit des affaires sur le vin. On a l’impression qu’on connait ça parce qu’on est capable de dire que le Bordeaux fait les pires taches sur les nappes ou qu’on connait pas ça parce que c’est déjà arrivé qu’on aime un Chardonnay pis que les gens trouvent ça dégueu.

Le vin, comme la gastronomie en général, est également affublé de pas mal de préjugés, notamment par rapport aux tendances. Quel vin est à la mode, quel vin nous rappelle notre oncle qui faisait ses propres cuvées?

Mais avant tout, le vin, c’est du jus de raisin fermenté. Des fois, des vignerons ajoutent des trucs dedans pour corriger la saveur, augmenter les nuances, cacher des imperfections ou assurer la stabilité pendant le transport.

Mais ça reste du jus de raisin fermenté.

Et comme chez URBANIA, on aime ça les choses simples, démystifions certains des concepts que l’on entend sans trop comprendre. Nous avons demandé à l’enthousiaste Steve Beauséjour, représentant de la maison d’importation Rézin, et la faramineuse Laurence Dufour, sommelière et co-propriétaire du Comptoir Charcuteries et Vins.

Place à votre premier cours de vulgarisation vinicole!

VIN BIOLOGIQUE

C’est comme tout ce qui est biologique : l’agriculture du raisin est sans produit chimique. C’EST TOUT.

C’est une certification qui est seulement basée sur la culture de la vigne, pas sur la vinification (ou presque : 40 éléments chimiques sont acceptés dans le processus de vinification pour que tu puisses garder ta certification biologique). Comme dirait l’imagée Laurence, même si le blé utilisé pour fabriquer le macaroni en coude est bio, on s’entend que ton Kraft Dinner est quand même un brin mutant.

VIN BIODYNAMIQUE

Oui, ça sonne ésotérique. Et à écouter le poétique Steve, ça l’est.

“Il s’agit de retourner à l’énergie et au rythme dans le vivant.”

En fait, cette philosophie, c’est celle de faire pousser le raisin dans les meilleures conditions possible, en réfléchissant, oui, au positionnement des astres et à l’opinion de Jojo Savard (LOL), mais surtout, selon Laurence, d’aller “puiser dans la force des éléments” en étant à l’écoute de l’énergie de la nature.

“Bio fait référence à une philosophie de l’agriculture, tandis que dynamie fait référence à la recherche de l’énergie”, raconte Steve, qui ajoute que la méthode prône la prévention des pépins de l’agriculture dans la genèse de la culture, alors que le biologique tente de régler les problèmes sans intervention chimique lorsqu’ils surviennent.

VIN NATURE

C’est à la mode, c’est fresh, mais c’est quoi?

Si le vin biologique fait référence à la méthode d’agriculture, le vin nature porte sur la méthode de vinification. Il s’agit de ne pas ajouter d’éléments externes au vin pendant le processus.

On revient à la formule originale : du jus de raisin fermenté. That’s it.

“Ça ne devrait pas s’appeler du vin nature, juste du vin conventionnel”, résume le vulgarisateur Steve, une simplification qui se mérite un high five de la part de l’érudite Laurence.

Oui, certains vignerons s’autorisent l’ajout de quelques grammes de sulfites, parce que c’est ce qui permet de stabiliser le vin et protéger le milieu bactérien développé pendant la fermentation, mais les quantités sont protégées.

“En fait, c’est un vin qui mérite vraiment beaucoup d’encadrement, parce qu’on ne peut pas le modifier ensuite. On a l’impression que c’est paresseux, de ne pas intervenir, mais au contraire, ça mérite beaucoup de travail”, raconte l’éloquente Laurence.

VIN DE SOIF

“Quand tu le bois, tu as de la misère à déposer ton verre tellement c’est bon. Une bouteille d’un vin de soif, ça devrait prendre 15 minutes à la finir à deux”, explique le valeureux Steve. Et croyez-moi, pour avoir souvent dégusté avec lui, 15 minutes, c’est généreux.

C’est juste un maudit bon vin qu’on a envie de boire tout seul, qui rend heureux.

VIN DE TABLE

En général, c’est un vin un peu boboche, pas vraiment travaillé, que tu as acheté en vitesse au dépanneur pour accompagner ton spagat. Ou encore un vin qui rassemble plusieurs cépages, donc qui ne peut pas être nommé par le type de raisin utilisé.

Sauf que des fois, c’est simplement un vin qui n’a pas eu son appellation. Ça veut dire quoi? Simplement que le vigneron n’a pas respecté les méthodes nécessaires pour avoir le droit de le nommer d’une certaine façon.

Ça veut pas dire que c’est pas bon, au contraire, des fois, ça veut dire que tu as affaire à un vigneron punk qui se fout des règlements.

C’est cool.

Bref, au-delà des modes, tu veux déguster un vin qui te rend heureux et si tu es du genre à connaître le nom de celui qui fait pousser tes carottes, tu veux des vins nature de culture biologiques. Juste du bon vieux jus de raisin fermenté. Ou pas, pis c’est correct aussi.

Mais surtout, tu veux un vin qui est bon dans yeule.

Amen.

Pour lire un autre texte sur le vin : “Guide de survie au vin pour les nuls”

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

« Restez à la maison » ça veut dire quoi pour ceux qui n’en ont pas ?

«La plupart des gens se disent : qu’on meure aujourd’hui ou demain, qui va s’en soucier?», lance Ray qui fait du bénévolat depuis […]

Dans le même esprit