AFP

Terreur et agoraphobie au Costco de Shanghaï

IKEA de Québec. Costco de Shanghaï. Même combat.

Jeudi dernier, le magasin IKEA de Québec fêtait son premier anniversaire. À l’époque on avait fait bien des blagounettes sur les 4000 acheteurs beaucoup trop enthousiastes qui ne pouvaient pas attendre ne serait-ce qu’un p’tit peu avant de se procurer un meuble de télé Fjällbo, un ensemble de salle à dîner Jokkbook ou juste d’aller manger des boulettes.

On aurait dit le plus gros flash mob au monde, sauf qu’il y avait pas de danse, de musique… pis que le monde faisant pas mal juste attendre en se faisant pleuvoir dessus: 

Crédit photo: (Groupe CNW/IKEA Canada)

Si la vue de tout ce beau monde a donné des sueurs froides à l’agoraphobe qui sommeille en vous… prenez un grand respire et gardez un sac en papier pas loin, parce que ce qui suit sort tout droit de vos pires cauchemars.

On exagère à peine.

Aujourd’hui (en fait hier, si on prend en compte le décalage horaire), Costco inaugurait son premier magasin en Chine, en banlieue de Shanghaï. C’était le chaos. Il y avait tellement de monde que la circulation était bloquée sur un rayon d’un kilomètre aux alentours

Ça ne devait pas être plus facile de trouver du stationnement une fois rendu. L’attente pour une place allait jusqu’à 3h. Rendu là, vous n’avez même pas encore COMMENCÉ à magasiner. Les courageux qui se sont frayés un chemin jusqu’au porte du géant de la vente en gros se sont vus projetés dans une atmosphère digne d’un tableau de Jérôme Bosch:

Crédit vidéo: Xi Chen

Crédit photo: Tom Hancock

T’sais, même affaire. 

Le magasin était pourtant occupé de 22 comptoirs, mais le temps d’attente pour chacun d’eux s’étirait jusqu’à une demi-heure. 

Qu’est-ce qui a bien pu expliquer pareille frénésie? 

Plusieurs facteurs. Premièrement, la promotion d’ouverture de Costco a attiré plusieurs curieux et chasseurs de rabais. Le grossiste offrait pour l’occasion sa fameuse carte de membre à 299 Yuans, l’équivalent de 40$ américains. Il y a aussi le fait que l’ouverture a eu lieu en plein milieu de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, alors les gens là-bas étaient pas mal excités par l’idée de se trouver des produits américains à petit prix.

La nature exacte des rabais qu’on trouvait à l’intérieur de la succursale s’est également répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. On pouvait s’y procurer un 4 litres de lait pour 4,60$, ce qui a fait le bonheur de plusieurs utilisateurs. Parce qu’acheter deux pintes de lait pour le prix d’une, ça vaut bien une journée en enfer.

Bien sûr, dans les vidéos officielles corpos, tout a l’air de bien se passer. Tout a l’air d’être bien organisé et efficace:

En réalité, ça avait plus l’air de ça. Sur la vidéo du bas, avancez à 38 seconds pour voir des madames se battre farouchement pour des morceaux de viande. C’est comme un avant-goût de ce qui va se passer dans tous les supermarchés en cas d’apocalypse. 

Complètement dépassée et à bout de solutions, l’équipe de gestion a décidé de fermer les portes à 14h. À la prochaine ouverture d’un magasin grande surface dans votre coin, faites donc un Pierre-Yves McSween de vous-même with a twist et demandez-vous: « j’en ai-tu vraiment besoin… maintenant?».

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up