La nouvelle collection pour elle par Frank & Oak

(ou comment faire du shopping en ligne comme un champion)

Frank + Oak, qui a d’abord vu le jour sous forme de boutique en ligne, a beaucoup évolué depuis son arrivée sur le marché canadien. Cette (encore) jeune, mais prometteuse entreprise montréalaise ayant comme objectif de bien habiller l’homme contemporain possède aujourd’hui 15 pignons sur rue un peu partout au Canada : Toronto, Calgary, Montréal et Québec. Parle-moi d’une belle émancipation pancanadienne, toé.

En juin dernier, on apprenait par le biais d’un communiqué de presse qu’on allait enfin proposer une collection pour elle.

Les avares de mode se sont automatiquement manifestés, et les opinions étaient partagés : certains applaudissaient le grand saut de l’entreprise, et d’autres avaient peur qu’elle perde de son authenticité et laisse de moins en moins de place aux vêtements pour hommes.

Pourquoi est-ce que Frank  + Oak  qui, au départ, n’avait ciblé que les hommes comme consommateurs, avait de surcroît presque nié l’existence de leur fanbase féminin, change subitement son fusil d’épaule?

Lors d’une récente entrevue pour le magazine WWD, Ethan Song, cofondateur et C.E.O de la marque, disait avoir noté un besoin particulier de la part de femmes :

“Les femmes ont besoin de davantage de support de la part des marques de qui elles achètent. Notre objectif n’est donc pas de leur proposer des looks exclusifs, mais plutôt de vraies valeurs de la part de l’entreprise et ainsi leur offrir un meilleur service.”

Song ajoutait dans une autre entrevue : “Pendant que nous étions en train de bâtir notre communauté, nous nous rendions compte que les femmes commençaient à nous suivre de plus en plus. Même si, au départ, nous n’avions pas l’intention de créer de produits pour elles, elles devenaient clientes chez nous. Créer une ligne exclusive pour elles était donc la prochaine étape logique selon nous.”

Faque, ça ressemble à quoi cette collection?

J’avais hâte de voir la vision de la mode féminine de Frank + Oak. On les connaît d’ailleurs pour leur esthétique très simpliste, une palette de couleurs masculines et sobres, des coupes modernes et droites.

Alors, même si je sais que vous avez probablement déjà squatté les internets, voici un bref aperçu de ce qui vous attend, les filles, avec la collection qui est maintenant disponible en ligne seulement :

Alors, cool, la collection est nice. Vraiment nice, même. Elle sera disponible dès le 15 septembre pour ceux et celles qui se sont enregistrés via le www.frankandoak.com/women et dès le 20 septembre pour tout le monde!

Le magasinage entre chums de filles, on laisse ça à Marie-Chantal Toupin, siouplaît!

5 conseils pour le shopping en ligne!

Depuis le temps qu’on magasine en ligne, on pense souvent en connaître tous les rudiments. Je vous confirme que malgré tout, il y a plusieurs petits trucs qui valent la peine d’être mentionnés à nouveau.

Voici 5 conseils à suivre pour un shopping en ligne de champion :

1- Si possible, attendre les offres de shipping sans frais

Ça finit toujours par arriver, il suffit de s’abonner à l’infolettre de tes boutiques prefs et de t’armer de patience. C’est certain que si t’as besoin d’un coat d’hiver, vaudrait mieux ne pas attendre le shipping gratuit en fin mars, tu risques de trouver l’hiver long. Mais on comprend le principe!

2- Vérifie la politique de retour avant d’acheter

Rien de plus choquant que d’acheter une paire de chaussures (après t’être mesuré adéquatement le pied avec un ruban à mesurer pis toute) pour te rendre que, finalement, c’est trop petit. Le comble du malheur, c’est de se rendre aussi compte que les retours sont fucking compliqués, et que tu dois genre remballer tout ça toi-même, attendre une étiquette de retour par la poste, te gosser une boîte avec des vieux restants de rouleaux essuie-tout, etc.

Autant bien t’assurer que la politique de retour est simple avant de commander. Ce sera tout.

3- Prends tes mensurations (et prends-les comme il le faut)

Prends littéralement 5 minutes, une fois dans votre vie, pour prendre tes mensurations comme il faut. Il y a des tonnes de sites qui montrent comment faire, jusqu’où mesurer et tout. Note ça dans ton iPhone et tu auras toujours l’information sous la main.

4- Pas de shipping au Canada de disponible? Pas de stress

Ben oui, c’est sûr qu’on veut mettre de l’avant les boutiques d’ici, mais mettons que tu rêves d’un vêtement pis qu’il l’a pas icitte, tu peux te faire livrer ça à Plattsburgh. Sinon, tu peux aussi faire un arrangement avec de la parenté que tu as aux States, et tout faire livrer là-bas de temps en temps. Ça vaut le coup, et tu pourras impressionner tes amis qui ne comprendront pas comment tu fais pour avoir des vêtements full States pis toute (on ne parle pas ici du drapeau étoilé en guise de chemise).

5- Vérifie si les la grandeur est standard avant d’acheter

Acheter des trucs qui viennent de PoungChungKao (ville fictive), c’est vraiment nice parce que ça ne coûte pas cher. Par contre, ce qu’il faut savoir, c’est que les grandeurs des pays d’Asie sont beaucoup plus petites que les nôtres. Nos amis asiatiques n’ont pas le même gabarit, y paraîtrait. Alors, sois vigilant(e) et sache-le à l’avance : un X-Large correspond à un médium ici, environ.

Te v’là bien équipé(e) pour une séance de shopping en ligne de champion. Bon magasinage!

PS. Le camel coat de la collection Frank + Oak est un must, je vous le dis. Pesez sul’ piton live là là!

Pour en savoir plus sur la collection pour femmes de Frank & Oak, c’est ICI.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up