Nicolas Vachon

Le quartier Maisonneuve et ses hotspots architecturaux

Un jour, on a décidé d’aller faire un tour de l’autre bord de la track de chemin de fer. C’était y’a 4 ans. On n’est jamais reparties. On t’amène dans Maisonneuve (l’autre partie d’Hochelag’!), entre Bourbonnière et Viau, un secteur un peu mal-aimé, souvent méconnu, mais si séduisant…! On est littéralement tombées en amour avec ce quartier aux multiples personnalités.

En fait, ici, on a trouvé tout ce qu’on cherchait : une ambiance décontractée, des commerces hyper variés (du double cheese bacon de la Pataterie aux herbes médicinales d’Essentiellement Sol, en passant par la boule à facette du Blind Pig), du monde ben ben hot et une histoire vraiment fascinante! Faut dire que cette ancienne cité industrielle — la Pittsburgh du Canada — est vraiment surprenante côté patrimoine architectural.

Petit palmarès de nos spots préférés (les mêmes qu’on partage avec nos amis pour les convaincre d’adopter le quartier).

Marché Maisonneuve

Un des lieux les plus connus de notre hood (on ne pouvait comme pas ne pas en parler)! Construit en 1914, il a longtemps été un des plus grands marchés couverts de l’est de Montréal. Complètement restauré au milieu des années 1990, il a retrouvé sa splendeur d’antan. Inspiré du style “Beaux-arts” et du mouvement urbanistique américain “City Beautiful”, c’est l’seul édifice du quartier dont les 4 faces sont en pierres grises. Ben ouais, fallait que la splendeur de Maisonneuve rayonne de toutes parts! Impossible de pas remarquer sa fontaine, la fameuse “Fermière”, signée du célèbre sculpteur Alfred Laliberté. Une fermière… sur la place publique… osée pour l’époque! Nous, on adore ça.

C’est le spot où on passe le plus de temps. On aime y faire notre épicerie (on y retrouve la seule poissonnerie du quartier et on adore s’bourrer la face de p’tits fruits du marché). L’été, on fait saucette dans la piscine juste derrière et on te conseille le brunch Raclette de Bagatelle (écœurant!) à 32 secondes à pied.

On met tout le monde au défi de trouver une aussi belle place de marché ailleurs en ville!

Poste de pompier n° 1 ou Caserne Letourneux

Quand on sort du quartier à vélo, on fait un stop sur la piste cyclable pour l’observer. On s’imagine en 1950, les pompiers en pleine action, la rue Notre-Dame bourrée de commerces et les gens sur l’bord du Fleuve… Vous en avez peut-être entendu parler (surtout si vous êtes fan de foot), car c’est devenu le centre d’entraînement de l’Impact de Montréal. D’un style complètement différent des autres édifices publics, cette caserne de 1915 a été inspirée de Frank Lloyd Wright (rien de moins que l’architecte du musée Guggenheim à NYC!).

Pourquoi une grande tour sur une caserne de pompiers nous direz-vous? On a l’explication! C’était pour faire sécher, aux grands airs, les boyaux d’incendie qui, à l’époque, étaient faits de cuir.

Théâtre Denise-Pelletier

Alors là, c’est notre côté romantique qui parle, on l’avoue. L’automne passé, c’est ici que j’ai eu une deuxième date avec mon Roméo! On aime le charme de ce théâtre avec ses grands ornements à l’italienne (et encore, vous n’avez pas vu l’intérieur)! Cet ancien Movie Palace construit en 1929, anciennement connu sous le nom Théâtre Granada, a été décoré par Emmanuel Briffa (FYI, c’est un grand peintre et décorateur canadien).

On a la chance d’avoir ce magnifique théâtre dans Maisonneuve et les représentations y sont excellentes. Et parfois, l’amour est même au rendez-vous!

Station n° 1

On ne peut pas faire un palmarès sur les hotspots architecturaux de Maisonneuve et ne pas inclure au moins un exemple de patrimoine industriel. La plupart des usines du secteur ont été reconverties, et parfois avec grand succès. C’est un peu le cas de la Station n° 1. Le résultat est esthétique et super bien intégré dans le quartier (avec raison, le bâtiment abrite aujourd’hui une coop d’habitations). Bâtie en 1903, elle est la première station d’électrification à Montréal (oui, c’est à partir de Maisonneuve que l’électricité est arrivée en ville), elle était reliée au barrage de Shawinigan. ET DONC, elle était la ligne électrique la plus longue du Canada! Reconnue pour son architecture, elle a reçu un prix de mise en valeur du patrimoine en 2011. Il faut entrer dans la cour intérieure pour voir l’ancien (et super huge) pont roulant.

Encore des histoires à raconter pour jouer les guides dans l’quartier.

Église Très-Saint-Nom-de-Jésus

La rue Adam compte pas moins de 5 églises (le QG de la messe quoi!), mais la Très-Saint-Nom-de-Jésus est la première construite à Maisonneuve, en 1906. Un jour on a eu la chance d’la visiter. Là, toutes petites en bas des escaliers, on a réalisé à quel point elle était imposante. Et encore, on était pas préparées PENTOUTE à ce qu’on allait voir, une fois à l’intérieur.

Sa décoration intérieure est SPLENDIDE : or, argent, verrières de Limoges, on ne lésine pas sur le luxe! Son orgue Casavant est le plus grand du Canada : pas de quoi rougir face à celui de la Basilique-Notre-Dame. Seul regret, elle est presque inaccessible…

Allez, on l’dit, c’est notre coup d’cœur!

Maisonneuve c’est devenu notre petit nid. Même nos amis ont du mal à nous en faire sortir. Faut dire qu’on y trouve tout : cafés, bars, restos et commerçants locaux qu’on adore. Y’a aussi une foule d’animations : du festival d’artistes Zone Homa au ciné-parc sans ma voiture, en passant par les multiples foires culinaires. Autant d’occasions de croiser les visages qui font la beauté de ce quartier.

Maisonneuve promis, on t’quittera pas.

URBANIA et HÉRITAGE MONTRÉAL s’associent pour célébrer l’architecture et le patrimoine unique de Montréal, à travers les yeux et la plume de ceux qui y vivent au quotidien.

Depuis 40 ans déjà, HÉRITAGE MONTRÉAL, un organisme privé sans but lucratif, œuvre à promouvoir et à protéger le patrimoine architectural, historique, naturel et culturel du Grand Montréal.

Pour lire un autre reportage sur un quartier de Montréal écrit avec la collaboration d’Héritage Montréal : “Le quartier Villeray et ses hotspots architecturaux”

_________________

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

« Restez à la maison » ça veut dire quoi pour ceux qui n’en ont pas ?

«La plupart des gens se disent : qu’on meure aujourd’hui ou demain, qui va s’en soucier?», lance Ray qui fait du bénévolat depuis […]

Dans le même esprit