Marie-Claude Hamel

Lyon Kunin

Lyon Kunin est le plus grand pusher de modèles réduits à Montréal, et sa boutique Udisco compte l’une des plus grandes collections de jouets pour adultes au monde. Dans ses rayons, des hélicoptères téléguidées, des trains électriques, des villages miniatures. Du rêve.

C’est quoi Udisco?
C’est le plus grand distributeur de loisirs pour adultes en Amérique du Nord. On vend de tout : des camions aux avions en plastique, en passant par les figurines miniatures. On a en stock des centaines de pièces rares ou introuvables sur le marché. Certains clients viennent même de France ou de Hollande pour magasiner chez nous!

Comment est-ce que tout ça a commencé?

Mon père a ouvert le commerce en 1942. Mon frère Mark et moi avons pris la relève depuis. Udisco, c’est notre vie. On travaille ici depuis qu’on a dix ans! On donne des conseils aux clients qui fabriquent des mondes imaginaires en maquette, on les aide à choisir les bons matériaux…

Que réalisent vos clients concrètement ?
Beaucoup de gens construisent des villages miniatures ou des scènes historiques, comme la bataille des plaines d’Abraham. Plus concrètement, j’ai un client qui a posé un train électrique dans son jardin et un autre qui a inventé une machine à peinturer. Y a aussi une personne ingénieuse qui a créé un ciné-parc avec une petite télévision comme écran.

Au fond leur passion, c’est le bricolage ?

C’est bien plus que ça! Les adeptes des modèles réduits s’intéressent au mécanisme et à l’histoire qu’il y a derrière les objets qui nous entourent. Les grues, les camions et les commerces ont été pensés et construits par nos ancêtres, et font partie de notre identité collective.

Est-ce que ça coûte cher comme passe-temps ?
Il y en a pour tous les budgets. Nous avons certains objets très dispendieux. Un hélicoptère qui marche au gaz, par exemple, coûte entre 400$ et 6000$. Pour rentabiliser leurs achats, certaines personnes vendent aussi leurs réalisations. Il y a un homme qui fabrique des bateaux en bois et qui les vend plus de 15 000 $ dans des marchés aux puces américains!

Et ça sert à quoi une fois qu’ils sont construits?

Certains réalisent des modèles réduits seulement pour la beauté qu’elle leur inspire. Pour d’autres, ça sert à réaliser un souhait, une ambition. Certaines personnes par exemple achètent la voiture de luxe qu’ils ont toujours voulu avoir, mais en miniature.

Les modèles réduits, c’est donc du rêve ?

Effectivement. Nos clients sont des gens qui n’ont pas oublié l’enfant au fond de leur cœur : ils sont comme Peter Pan et Wendy.

Et y a-t-il beaucoup de Peter et de Wendy au Québec?
Les Québécois ont une grande joie de vivre. Ils savent profiter de chaque minute de leur existence mieux qu’ailleurs en Amérique du Nord! Et ils sont très créatifs. Ils ont beaucoup de talent pour fabriquer et inventer de belles œuvres avec leurs mains, mais ils ignorent souvent qu’ils ont ce talent particulier. Exploiter nos talents et cultiver notre imaginaire, c’est bon pour la santé. Ça donne le goût de sourire.

Assistante Photo: Maggie Plourde

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up