Ludivine Reding s’est mise dans le trouble

Aussi, François Bonnardel fait son beau dans le métro et le Journal de Mourréal doit changer de nom.

Cette semaine le gouvernement ne siégeait pas, et ça paraît. D’habitude, je peux compter sur nos politiciens pour dire une niaiserie pis se mettre dans le trouble, mais pas cette semaine. 

C’est comme ça que je me retrouve avec Ludivine Reding en tête de mon article, gang; les politiciens sont en congé. 

J’ai pas hâte à l’été. 

Ludivine Reding devient « l’Enima » #1

En fin de semaine c’était le festival Metro Metro, aka le couronnement du roi du Beach Club, Olivier Primeau. 

Dimanche soir, le rappeur Enima a donné une prestation dans le cadre du festival, et Ludivine est montée le rejoindre sur scène. 

Pourquoi c’est Ludivine Reding qui a droit à un procès public, et pas le gars qui a été accusé (et qui se vante dans ses tounes) d’avoir pimpé et frappé des filles?

Si vous vous demandez il est où le scandale, il faut savoir qu’Enima a fait face à des accusations de proxénétisme et de traite de personne (entre autres. Sérieux, la liste est longue), sans toutefois être condamné.

Bref, c’est le genre de gars qui pourrait avoir directement inspiré Damien Stone dans Fugueuse.

Et justement, Ludivine Reding tire son succès de cette populaire série, et elle était d’ailleurs porte-parole jusqu’à cette semaine du Réseau Enfants-Retour

Elle a dû démissionner de son rôle de porte-parole à la suite de la controverse, et on peut comprendre l’organisme. 

Mais c’est clairement un peu plate pour Ludivine Reding, qui n’a probablement pas pensé à toutes ces implications avant de monter sur scène. 

Si on me tenait responsable de tous les crimes des rappeurs que j’écoute, je serais en prison à vie juste pour avoir écouté le dernier album de Pusha-T.

Pis d’ailleurs, on peut-tu en parler de ça? Comme le soulignait Judith Lussier sur Instagram, pourquoi c’est Ludivine Reding qui a droit à un procès public, et pas le gars qui a été accusé (et qui se vante dans ses tounes) d’avoir pimpé et frappé des filles?

Bonnardel fait le beau dans le métro

Le ministre des Transports du Québec a décidé d’accepter l’invitation de la mairesse Plante (qui tente depuis des mois de convaincre le gouvernement d’investir dans sa fameuse ligne rose) de venir faire un tour de métro. 

Il a fait quatre stations (habillé comme s’il s’en allait escalader une montagne) un matin de mai ensoleillé où beaucoup de gens ont décidé de prendre le vélo, et où la plupart des étudiants sont déjà repartis dans leur patelin.

Le vrai défi, ça serait d’essayer d’entrer à Berri-UQAM un matin de tempête en février. 

Et qu’avait à dire le ministre à sa sortie? Des banalités, surtout. Quand on lui a demandé ce que le gouvernement allait faire pour réduire l’achalandage dans le métro, il a plutôt décidé d’expliquer comment on devrait faire pour attirer les gens à prendre le transport en commun. 

Le problème, M. Bonnardel, c’est pas qu’il n’y a pas assez de monde dans le métro, C’EST QU’IL N’Y A PAS ASSEZ DE MÉTROS POUR LE MONDE.

Bref, le message à comprendre, c’est « fuck you les Montréalais : on va faire un troisième lien à Québec pour empirer un problème qui n’existe pas vraiment selon toutes les études, au lieu d’investir dans le transport en commun ». 

Ça nous apprendra à voter du mauvais bord. 

Le Journal de Mourréal débouté

Le procès durait depuis quelque temps, mais la Cour supérieure vient de trancher : le site parodique Le Journal de Mourréal doit cesser d’utiliser ce nom.

Je comprends la colère des défenseurs de la liberté d’expression, mais honnêtement, je peux comprendre la décision : on ne les empêche pas de parodier le journal, on leur demande simplement de ne pas entretenir la confusion. 

Quelqu’un serait tout à fait libre de parodier URBANIA et son contenu, il ne pourrait juste pas appeler son site Urbanoune.

En fait, oubliez ça, j’aimerais vraiment ça que quelqu’un fonde Urbanoune.

Quelqu’un serait tout à fait libre de parodier URBANIA et son contenu, il ne pourrait juste pas appeler son site Urbanoune. En fait, oubliez ça, j’aimerais vraiment ça que quelqu’un fonde Urbanoune.

Aussi, c’est dur d’éprouver beaucoup de sympathie pour le créateur du site, Janick Murray-Hall, quand on sait qu’il a fait beaucoup d’argent en créant World News Daily Report, qui rapportait des nouvelles comme « ISIS Leader Calls for American Muslim Voters to Support Hillary Clinton ». 

Ça remet en doute la pureté de ses intentions, mettons. 

Anyway, je m’en vais acheter le nom de domaine « Urbanoune » avant que Phil Lamarre ne le fasse.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Les tables de ping-pong pis les « bean bags » au bureau, on s’en fout

Pour les employés millénariaux, trop c’est comme pas assez…

Dans le même esprit