L’humour québécois sur Tik Tok : Jean-Michel Martel en tête de peloton

Alors que le Québec commence à peine à découvrir les possibilités de TikTok, le jeune humoriste connaît un succès impressionnant sur l'app.

Check, je suis fascinée par les univers contenus dans l’application Tik Tok. La nouvelle génération de pré-ados et d’ados s’exprime là-dessus, pis je suis ultra-curieuse de découvrir ce qu’elle dit, pourquoi elle le dit et comment elle le dit. Appelez-moi la David Attenborough de TikTok. -Audrey PM

Vous commencez à le savoir, l’application et réseau social TikTok continue de gagner en popularité. Je vous épargne des faits déjà maintes fois abordés dans d’autres médias à propos du caractère louche de plusieurs aspect de cette app et de la compagnie chinoise qui l’opère.

Ce qui m’intéresse ici, c’est ce que les gens créent avec cette application, plus précisément : DES BLAGUES.

Plusieurs ont comparé TikTok (TT pour les intimes) au digne héritier de Vine, notamment à cause de la facilité à créer du contenu humoristique et aux possibilités virales de ces contenus.

Cependant, alors que Vine est passé complètement dans le beurre au Québec à l’époque, on commence à voir de plus en plus de comiques québécois (amateurs ou non) apparaître sur le fil Pour toi de TikTok.

Parmi eux, l’humoriste Jean-Michel Martel (dont vous pouvez voir les images truquées sur notre page Facebook) sort du lot. Présent sur l’app depuis à peine deux mois, le comique de 28 ans compte déjà plus de 50 000 abonnés et les 27 vidéos de son compte ont atteint ensemble près de 655 MILLE mentions J’aime. Je répète en d’autres mots: ça représente plus d’UN DEMI-MILLION de likes.

Il faut dire que son contenu est particulièrement original. Adepte de l’humour absurde, il se tient loin des trends et des challenges que les gens répètent. Ses courts vidéos à propos des Pokémon ont toujours beaucoup de succès. Il présente également d’impressionnantes animations en stop-motion, de même que quelques sketches.

J’étais curieuse de connaître ses impressions de ce nouveau (du moins, au Québec) médium humoristique et il a gentiment accepté de répondre à mes questions.

Premièrement, peux-tu me dire comment tu as découvert l’app et depuis quand tu as un compte?

J’ai découvert TikTok avec Kevin Marquis (Jokes de papa) qui avait fait une vidéo sur YouTube qui expliquait pourquoi c’était le bon timing pour un créateur de contenu de s’inscrire sur cette application avant que ça explose.

J’ai un compte depuis novembre 2019.

Quelles ont été tes premières impressions en tant qu’observateur?

Au début, je trouvais que c’était très similaire à ce qu’était Vine. C’est beaucoup de courtes vidéos punchées.

Est-ce que tu trouves que TikTok est une bonne plateforme pour faire de l’humour?

Si tu ne tiens pas à tes gags, oui. Parce que lorsque quelque chose devient viral sur TikTok, plusieurs autres vont s’amuser à reprendre tes idées sans se soucier de te créditer. C’est beaucoup la culture du meme.

C’est quelque chose qui te dérange, cette espèce de zone grise?

Oui, et on s’en rend rapidement compte lorsqu’on passe quelques minutes sur l’application. Les gags reviennent régulièrement. Et ça fait en sorte qu’on ne sait plus qui est le créateur original. Et en humour, c’est la règle #1… être le créateur de son propre contenu.

Est-ce que tu vas quand même continuer à utiliser cette app? T’es rendu à 50 000 abonnés, c’est pas rien!

Oui, j’aime malgré tout l’aspect «running gag» qu’on finit par trouver en écoutant les vidéos. Par contre, je publie seulement de temps en temps sans me soucier des tendances du moment.

Est-ce que tu utilises les fonctions de TikTok comme la caméra, les sons, les effets visuels ou bien tu télécharges tes vidéos déjà faits?

Un peu des 2. L’éditeur vidéo de TikTok est très bien fait, mais il ne me permet pas de tout faire non plus. Donc pour mes vidéos plus complexes, je passe par l’ordinateur.

À date, le fait d’avoir 50 000 followers, est-ce que ç’a eu des répercussions sur ta carrière, ta popularité?

Il y a moyen de mettre en lien nos autres réseaux sociaux sur l’application. Donc c’est sûr que ça m’a amené de nouveaux abonnés sur Instagram et Facebook. Il y a même 3-4 personnes qui m’ont connus sur TikTok et qui m’ont écrit pour me dire qu’ils sont venus me voir en show à cause de ça. Faque oui, je m’en viens millionaire avec ça.

Vas-tu t’acheter plein de diamants avec ta fortune?

Ça c’est confidentiel et je n’embarquerais pas là-dedans.

Fair enough. Y a-t-il des créateurs TikTok (québécois ou non) que tu aimes particulièrement?

Christian Delgrosso et Alex Lévesque (Dessine Bandé) ont d’excellents gags originaux.

Pour terminer, crois-tu que TikTok va changer l’humour québécois? Dans le sens que l’humour sur cette app, avec son rappel de Vine, le rythme serré, l’influence des memes, on ne voit pas encore ça dans l’humour québécois mainstream. C’est le genre d’humour que ces apps ont rendu facile à exécuter, mais déjà je peux voir chez les Tik Tokeurs d’ici que je follow des jeunes pousses de contenu vraiment original. Qu’est-ce que t’en penses?

Je crois que l’humour sur le web et l’humour sur scène seront toujours différents. L’humour visuel que je fais sur Instagram et TikTok se transfert mal sur scène. Je ne pense pas que ça va influencer le travail des humoristes. Le type de blagues et les attentes du public varieront toujours selon le médium (radio/télé/web…)

Pour voir les TikTok de Jean-Michel Martel, c’est ici!

Il fait aussi de bien drôles de choses sur Facebook et Instagram.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Vivre en quarantaine avec son enfant autiste : la belle histoire de Stéphanie et Victor

Un confinement qui se vit en douceur, ça fait du bien.

Dans le même esprit