L’étiquette du déménagement

Ding Dong. Le 1er juillet est à la porte de votre appartement et comme 250 000 autres ménages au Québec, vous allez changer d’adresse. Grande tradition québécoise, le déménagement c’est comme Michèle Richard paquetée: un piètre exemple de civisme. Le 1er juillet, c’est comme si aucune règle ne prévalait, tout le monde pouvait déféquer sur la moquette.

Parce que Protégez-Vous n’a pas encore fait de dossier sur le sujet, je me suis fait passer pour Jocelyne Cazin pour enquêter sur le non-civisme québécois. J’ai donc posé la question à Lise Panneton, fille du célèbre déménageur et doyenne du déménagement au Québec.

Est-ce que les Québécois font preuve de civisme lorsqu’ils déménagent?

– En 25 de métier, j’ai fait environ 225 000 déménagements. Faque j’en ai vu des affaires.  Je te dirais qu’un appartement sur quatre qu’on déménage est carrément dégueulasse à Montréal.

C’est tu si pire que ça?

– Oui, monsieur. Les pires, c’est les personnes âgées qui vivent avec une dizaine de chats. Faut déménager avec des masques tellement c’est insoutenable. Ça nous arrive même de temps en temps de refuser de faire un déménagement, surtout dans certains quartiers à Montréal.  Quand on voit que ça grouille en dessous des meubles, on arrête toute.

Quel quartier mettons?

– Je peux pas trop en dire, je voudrais pas que ça paraisse dans ton journal.

Comme l’Île-des-Sœurs par exemple?

– Non, eux sont propres.  Ce que je peux te dire, c’est que Jean-Luc Mongrain, Mitsou et Gilles Proulx sont super fins. Je les ai tous déménagés. Bruny Surin nous a même signé sa photo, je l’ai accrochée dans mon bureau.

Un conseil à donner à ceux qui déménagement?

– Passez donc un p’tit coup de balai en-dessous du poêle avant de partir.

Pour avoir moi-même subi quelques déménagements désagréables, je me suis franchement demandé si j’étais le seul qui faisait le «ménage» de mon appart avant de le laisser au suivant.  Au cours de ma carrière de Montréalais, j’ai eu la chance de retrouver des boites de tampons dans le garde-robe, un poulet à demi-cuit dans le four et une bolle pas flushée.  Il y a aussi eu le classique coup du largage de dernière minute du pot de change de cennes noires, juste pour faire chier.

Vous, arrivants.  Vous, nouveaux propriétaires.  En cette veille de saison de troc, louez vous le best of des émissions de Chantal Lacroix. Donnez au suivant une bière frette. Pas votre marde.

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up