Les pires films inspirés de jeux vidéo

Detective Pikachu semble prometteur, mais ces navets nous ont rendu méfiants.

Lundi, on a eu droit à la bande-annonce du film Detective Pikachu, aka le projet cinématographique le plus fou de tous les temps (je niaise même pas). Même si Pokémon est l’une des séries de jeux vidéo les plus populaires au monde depuis sa création en 1996, il faudra attendre 2019 (23 ans!!!) pour enfin avoir droit à une adaptation au cinéma live-action.

Et la bande-annonce semble prometteuse. Comme tout le monde, j’avais mes doutes quand j’ai eu vent de ce film qui place Ryan Reynolds (Deadpool) dans la peau d’un Pikachu à la voix de baryton coiffé d’un chapeau de Sherlock Holmes. Mais si on se fie aux images dévoilées lundi, Detective Pikachu semble conscient de l’absurdité de sa prémisse et de ses Pokémons « réalistes », ce qui est de bon augure.

Sauf qu’on se permet de se garder un petit doute. Parce qu’habituellement, quand une série de jeux vidéos passe au grand écran, c’est Game Over.

En voici quelques exemples (attention, ça risque de vous rappeler de mauvais souvenirs) :

Super Mario Bros. (1993)

Commençons avec le classique des classiques. Enfant (et encore aujourd’hui pour être honnête), Super Mario était ma série de jeux favorite. Il fallait littéralement que mes parents me sortent de force dehors parce que je voulais juste faire « un tableau de plus » dans Super Mario World.

J’étais donc bouche bée quand j’ai découvert dans un bac de VHS en rabais qu’on avait fait un film de Super Mario Bros.

… Puis le film est passé à la télé, et j’ai été bouche bée pour d’autres raisons.

Dans cette adaptation complètement absurde, Mario et son frère Luigi se retrouvent sous terre et découvrent avec stupéfaction que les dinosaures ne se sont pas éteints, mais qu’ils ont été projetés dans une dimension parallèle où ils ont fondé une ville avec beaucoup de néons.

Tout est bizarre.

Les Goombas ont l’air de ça :

Yoshi, de ça :

Et Bowser, de ça (oui, c’est bien le méchant dans Clanches!, aussi sorti en 1994 by the way) :

En fait, le scénario n’a aucun sens parce qu’il a été réécrit constamment jusqu’à la fin, à un tel point où les acteurs ont avoué en entrevue qu’ils ont arrêté d’apprendre leurs textes, pis qu’ils étaient juste constamment saouls sur le plateau.

Mortal Kombat : Annihilation (1997)

Le premier film de Mortal Kombat était vraiment pas si pire.

Oui, c’était un film de Kung Fu de série B complètement absurde et exagéré, mais impossible de ne pas rigoler quand Johnny Cage dit le plus sérieusement du monde avoir un plan pour vaincre le terrible Goro, pis que finalement, son plan génial, c’est de puncher Goro dans les schnolles.

C’était kitsch, mais c’était bon.

On ne peut pas en dire autant de la suite. Annihilation s’inspire du jeu Mortal Kombat 3, lui-même considéré comme le début de la fin par les fans de la série.

Voulant reproduire le répertoire de personnages imposant du jeu, Annihilation ne fait qu’introduire sans cesse de nouveaux combattants qui se battent dans des scènes en mauvais CGI.

Pour être honnête, tout ça a juste l’air d’un mauvais épisode des aventures de Sinbad le marin.

Le film a 3 % sur Rotten Tomatoes. C’est pas pour rien.

Toasty!

Postal (2007)

Vous ne connaissez sûrement pas la série de jeux Postal, mais le film mérite sa place parce que c’est sans doute le pire film de la liste.

Pour vous mettre en contexte, les jeux Postal ne sont pas vraiment réputés pour leurs scénarios. Ni pour être de vraiment bons jeux, pour être honnête.

En fait, la série Postal est surtout connue pour être démesurément violente. Vous incarnez un gars fou, qui se promène dans la ville et qui massacre la population sans raison apparente. Le premier jeu nous amène même dans une école primaire pour y faire un massacre (heureusement, les armes arrêtent de fonctionner avant).

Bref, Postal, c’est un peu le jeu des ados qui vont sur 4chan pour se trouver edgy.

Réalisé par Uwe Boll, réalisateur allemand dont l’entièreté de la carrière pourrait se trouver dans cet article, Postal raconte « l’histoire » d’un gars qui est fâché parce que sa femme obèse le trompe, fait qu’il essaie de voler des jouets pour enfants en forme de scrotum, mais Ben Laden et George W Bush (qui sont meilleurs amis) veulent les voler aussi, pis un moment donné Verne Troyer se fait violer par des singes, des enfants se font fusiller, et c’est la fin du monde.

Est-ce que j’ai encore besoin de vous dire pourquoi ne pas écouter ce film?

Fait que Detective Pikachu peut certainement pas être pire que ces films-là. En tout cas, je l’espère vraiment fort.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Être joignable en tout temps pour le travail, ça pèse sur la santé mentale

Depuis l’avènement d’internet, la damnée invention des laptops, ces ordinateurs pouvant être trainés à peu près partout (même sur une plage d’Hawaï), […]

Dans le même esprit