Les nouvelles étoiles de l’astrologie

Il y en a pour tous les goûts… et tous les signes.

Douze signes, neuf planètes et des millions d’étoiles : on pourrait croire qu’après tant d’années à regarder les astres, on ne pourrait plus innover. Et pourtant, il est déjà loin le temps où l’astrologie se limitait à des infopubs et à des horoscopes douteux.

Parce qu’on est en 2019, cette forme de spiritualité se réinvente et se démocratise. Alors, comment ajouter de nouvelles couleurs à une toile vieille de 2500 ans sans la dénaturer ?

Chose certaine : on ne peut plus nier que celles de l’arc-en-ciel y sont de plus en plus présentes. Eh oui, il serait peut-être temps d’arrêter de dire que les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus. Astrology is queer, my dear !

Rencontre avec celles qui repoussent les limites de l’interprétation des astres.

Vanessa DL : décloisonner

C’est après s’être fait « juger » sur son signe astrologique dans un party que Vanessa DL s’est intéressée à l’astrologie. Sept ans plus tard, la Scorpion offre une lecture fluide de l’astrologie, à l’opposé de la critique rigide l’ayant poussée à s’interroger sur son signe.

L’autoproclamée sorcière des temps modernes de 28 ans n’a rien des astrologues stéréotypées qu’on imagine au fond d’une caravane poussiéreuse. « Pour moi, le mot sorcière, c’est vraiment un terme parapluie qui regroupe le yoga, l’astrologie, le tarot et les rituels », explique-t-elle. Tout en respectant les traditions et les savoirs ancestraux, la Montréalaise n’hésite pas à les combiner et à se les réapproprier.

Car le lien avec les astres, ce n’est pas quelque chose qu’on ne ressent qu’en lisant son horoscope le matin. Vanessa, qui propose des cours de yoga chaque semaine, aime s’en inspirer pour certaines de ses séances. En fonction des questionnements et des émotions que provoquent les cycles astrologiques, elle adapte ses séquences « Ça ouvre la porte à une spiritualité que les gens n’étaient pas nécessairement venus chercher, mais dans laquelle ils trouvent néanmoins leur compte ».

Et dans cette approche à l’astrologie, qu’elle qualifie d’évolutive, les cartes du ciel ne prédisent pas un chemin bien tracé. « C’est vraiment une manière de guider notre introspection plutôt que de faire preuve de paresse et de se dire “je ne veux pas me poser de questions, donc je vais me fier à quelque chose d’extérieur à moi” », explique Vanessa.

Notallgeminis : rire un peu

Quelle version de Lady Gaga êtes-vous? Ça dépend évidemment de votre signe astrologique. Notallgeminis, un compte Instagram suivi par plus de 465 000 personnes, pourra vous le dire… C’est le champ gauche de votre horoscope traditionnel, et il est peuplé de mèmes!

« C’est facile de les marier à l’astrologie, car ça permet un haut niveau de personnalisation », explique Courtney Perkins, le cerveau derrière les créations idiomatiques. En son essence, un mème présente des images dans lesquelles on peut se reconnaître. Alors, imaginez les décliner en 12 versions différentes, une pour chaque signe du zodiaque!

Et les mèmes d’aujourd’hui sont complexes : ils mettent souvent en relations plusieurs personnages dans des situations élaborées. L’astrologie, elle, est une pratique ancienne bien garnie, aux multiples facettes et nuances. De cette fusion naissent donc des œuvres qui font sourire par leur humour, mais aussi par leur profondeur.

Cependant, ne vous méprenez pas : la vocation de notallgeminis n’est pas d’éduquer, mais d’ajouter une couche de légèreté à une pratique qui vise déjà l’introspection et la compréhension de soi-même. « Je pense que les mèmes sont une passerelle vers l’astrologie, mais ne sont pas de l’astrologie en eux-mêmes. Suivre plein de pages comme la mienne ne va pas t’apprendre ce que c’est », avertit la Montréalaise de naissance

Autrement, dans son party, tout le monde est le bienvenu. Elle a une sensibilité toute particulière envers la communauté LGBTQIA+, qui peut parfois ne pas se reconnaître dans une conception genrée des signes du zodiaque. « L’astrologie est davantage spirituelle que corporelle », estime Courtney, dont les créations s’axent sur les traits de personnalité plutôt que sur la féminité et la masculinité.

En ce sens, tous les éléments sont présents pour créer un espace sécuritaire et sensible pour toutes et tous ! Et finalement, c’est ce que souhaite créer Courtney – un peu de douceur pour les jours difficiles.

Co-star astrology : communiquer

Inexacte, l’astrologie ? Pourquoi ne pas utiliser les données de la NASA et l’intelligence artificielle pour générer des cartes du ciel personnalisées à quiconque en fait la demande, et ce, en quelques secondes ?

On pourrait trouver l’idée de mêler science et spiritualité étrange. C’est pourtant exactement ce qu’a fait Co-Star astrology, une application cherchant à « amener l’astrologie au 21e siècle ». « Notre mission est de créer des outils permettant aux gens d’utiliser l’astrologie comme vecteur de croissance personnelle, de réflexion et de connexion », explique Banu Guler, la PDG de l’entreprise.

Ainsi, pour elle, la technologie rend l’astrologie plus accessible et, ultimement, rapproche les êtres humains. Car si vous vouliez garder votre mood astrologique secret, vous n’êtes pas au bon endroit : l’application est un réseau social. Vos amis qui utilisent l’application peuvent voir « what’s up with you astrologically ». Peut-être que cela permettra la naissance d’une discussion ? Après tout, les prédictions astrologiques de Co-Star sont réputées pour être assez abrasives.

« Le pari qu’on prend est le suivant : en outillant les gens de manière à ce qu’ils puissent mieux interagir, on construit des communautés plus fortes », avance Banu Guler. Et pour l’instant, c’est plus de 3 millions de personnes qui ont pris part à l’aventure. Défi relevé ?

+++

Suivez les conseils de Vanessa DL sur Instagram.

Co-Star vous dit quel genre d’élève fatigant vous étiez en classe ici.

Et régalez-vous des mèmes de notallgeminis là!

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up