Mireille Gravel

Les années vingt, années folles

Cette décennie a déjà eu lieu, et la barre est haute.

Regardez votre calendrier : LES ANNÉES VINGT SONT LÀ, que ça vous plaise ou non. Et si l’expression «années vingt» sonne plutôt rétro que futuriste, c’est que la mémoire collective est encore chargée des traces de 1920.

Les Années folles ou Roaring Twenties n’ont pas volé leur titre. C’est la décennie de la prohibition, du triomphe de Charlie Chaplin, d’Albert Einstein et de Staline, de l’invention de l’hélicoptère, du code de la route et de La vache qui rit, de la découverte de l’insuline et de la pénicilline, de la naissance de Mickey Mouse, de Tintin, de l’URSS et de l’expression «design graphique». Respect.

C’est aussi une époque qui commence mieux qu’elle ne finit; mais ça, c’est une autre histoire.

Concentrons-nous sur la beauté. Et si les mots «Art déco» n’évoquent rien pour vous, ouvrez grand vos yeux et préparez-vous au coup de foudre

Les créateurs de cette période ont inventé les codes d’une modernité absolue à base de géométrie, de pureté, d’équilibre et d’élégance.

Comme je suis un designer graphique, je vais mettre de côté l’architecture et la mode pour me concentrer sur le graphisme : il y a déjà de la matière! Ce qui me fascine, c’est que cet art volontairement moderne ne vieillit pas! Les créateurs de cette période ont inventé les codes d’une modernité absolue à base de géométrie, de pureté, d’équilibre et d’élégance.

Bien entendu, le contexte historique est déterminant : la sobriété de l’Art déco s’oppose à l’exubérance de la génération précédente, celle de l’Art nouveau. Et puis il s’agit de tourner la page, après le traumatisme d’une Première Guerre mondiale qu’on espère être la «Der des Ders». La société change, s’instruit et s’urbanise, et les femmes s’émancipent dans le sillage de Coco Chanel. Enfin, de nouvelles techniques permettent de faire les choses différemment, principalement en architecture, mais aussi dans les domaines de la typographie et de l’imprimerie.

Historiquement, c’est la première fois qu’un style visuel se répand internationalement.

Historiquement, c’est la première fois qu’un style visuel se répand internationalement, de Paris à Tokyo, en passant par New York, Buenos Aires, Stockholm… et Montréal. Graphistes, typographes et illustrateurs s’en donnent à cœur joie, et le domaine de l’affiche connaît une nouvelle apogée. Si vous n’avez pas le temps de googler «affiches art déco», voici une petite sélection qui pourrait vous faire (re)tomber en amour avec les Années folles.

Pieter Hofman, 1920 | Anton Pieck, 1920 | artiste inconnu, 1924 | Fernand Leger, 1924 | Cassandre, 1924 | artiste inconnu, 1925 | Robert Fonfils, 1925 | Jean Carlu, 1925 | Tadeusz Gronowski, 1925 | Alexander Rodchenko, 1925 | Cassandre, 1925 | Marcello Nizzoli, 1926 | Georges Favre, 1926 | Giovanni Mingozzi, 1927 | Cassandre, 1927 | Eric De Coulon, 1928 | Besson, 1929 | Cassandre, 1929

Sans surprise, le look Art déco est encore bien vivant en 2020. La police de caractères la plus utilisée actuellement dans le design de logos (la Gotham et ses cousines) est une héritière directe de ce mouvement. Dans la presse, le magazine The New Yorker perpétue encore une tradition graphique lancée en 1925!

Quelques couvertures de 2018 et 2019

En 2020, l’affiche imprimée ou numérique semble rester le support de prédilection du néo-art-déco. Consciemment ou non, le célèbre Hope d’Obama, créé par Shepard Fairey en 2008, exploitait ces codes. Toujours à l’affût des tendances, Hollywood se fait un devoir de recycler le style, et c’est sans aucun doute la nouvelle mouture du film classique Gatsby qui a incarne le mieux cette tendance. Dans les autres volets du graphisme, le style désormais classique se conjugue harmonieusement avec les goûts du jour et se décline à toutes les sauces : événement, emballage, logo, etc.

Campagne politique | Étiquette de bière | Fan-art (techno) | Logo de restaurant | Fan-art (cinéma) | Affiche touristique | Emballage alimentaire | Affiche de film | Logo d’événement | Affiche typographique | Affiche d’exposition | Affiche de film

*

Si la tendance se maintient et que la planète veut encore de nous, les années 2120 devraient nous en mettre plein la vue. Allez, bonne année folle!

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up