Les 5 idées diaboliques de fast-food qui ont mené au sandwich aux Cheetos de PFK

Une mauvaise idée ne vient jamais seule.

Ils l’ont fait. Comme Donald Trump devant le bouton d’activation de son arsenal nucléaire, les scientifiques fous de Poulet Frit Kentucky se sont abandonnés à leurs plus bas instincts et ont lancé leur infâme sandwich aux Cheetos. Du moins, chez nos voisins du Sud.

Et selon le critique culinaire Sean Ludwig, ce n’est pas un succès:

Quelle idée aussi de repousser les limites du fast-food pour une chaîne de restauration qui a de la difficulté à rendre son menu régulier appétissant ! Bien qu’il s’agisse d’un sandwich au poulet bien ordinaire avec une shot de sauce piquante, trois Cheetos et un peu de mayonnaise, c’est sûr que ça va pogner. Parce que les gens aiment ça se faire du mal. 

Comment en sommes-nous arrivés là? Pourquoi est-ce qu’on croit qu’en cumulant les mauvaises idées, on va finir par en créer une bonne? Si on regarde dans l’histoire de la malbouffe, on se rend vite compte que le sandwich aux Cheetos était malheureusement inévitable…

Ça (Arby’s, 1964)

À tout seigneur, tout honneur: Arby’s ne fait peut-être pas d’expériences diaboliques avec ses sandwiches, mais la chaîne américaine se spécialise en bouffe-ayant-vaguement-l’air-de-vagins-défraîchis depuis son ouverture en 1964. J’comprends pas trop ce qui se passe sur cette photo, mais jamais AU GRAND JAMAIS je ne mettrais ça dans ma bouche. La raison pour laquelle les gens mangent encore là en 2019 m’échappe. 

Le Double Down (PFK, 2010)

La mère de toutes les mauvaises idées. Inaugurée en 2010, ça lui a pris quelques mois à passer la frontière parce qu’elle faisait peur aux douaniers et au staff de Santé Canada. T’sais, pourquoi se contenter d’un morceau de poulet frit coincé dans un pain quand on peut bypasser le pain et manger une tranche de fromage entre deux morceaux de poulet frit? Parce qu’on veut vivre passé 40 ans? Parce qu’on se respecte en tant que personne?

Le sandwich qu’on appelle ici Coup double est revenu sur le menu du PFK en 2018 tel un zombie de Walking Dead … MAIS AVEC UN GAUFRE DEDANS. Si les téléphones intelligents sont aujourd’hui le symbole de la satisfaction immédiate, le Double Down lui incarne le «menoum tout de suite, payez plus ». Shoutout à leur bol mélange poulet popcorn/patates pilées/maïs/frites qui est inexplicablement un de leurs meilleurs vendeurs depuis 10 ans. 

La pizza à la croûte fourrée aux cheeseburgers (Pizza Hut, 2013)

Apparemment inventée pour concurrencer la pizza à la croûte fourrée aux saucisses à hot dog de Domino’s, cette pizza gagne le prix de l’article de fast-food qui ressemble le plus à un extra-terrestre du film Aliens. C’est ben beau vouloir faire plus que son compétiteur, mais à un moment donné y manque d’espace. La cohésion visuelle c’est important. Quand t’as l’impression que ta bouffe va t’attaquer, personne n’en sort gagnant.

Heureusement pour nous, cette affreuse chose fut seulement distribuée en Angleterre et en Australie.

 


Le beigne Buffalo Crunch (Tim Horton’s, 2014)

Deux questions viennent en tête ici: 1) quessé ça? et 2) quessé ça, cette couleur-là? On dirait une excroissance atomique qui pousse dans la face de quelqu’un dans un film d’horreur. C’est bon, les beignes. La sauce Buffalo aussi. Mais les deux ensembles avec des chips concassées sur le dessus dans une espèce de putty informe?

Heureusement, l’idée semble être née et morte au même endroit, le New York State Fair 2014

Le Mac n’ Cheetos (Burger King, 2017)

YARKEEEEE…. On dirait des crottes de Toxic, le Ravageur. L’idée de faire frire du mac & cheese ne vient pas de Burger King, mais à savoir pourquoi la chaîne pensait que c’était une bonne idée de produire ça… ça me dépasse. En plus, il faut tremper ça dans une petite sauce orange qui vient avec. 

C’est triste, mais c’est là qu’on a franchi le Rubicon. Y’avait plus de retour en arrière après cette atrocité. Le monde exigeait une intégration des Cheetos à leur menu fast-food. Et ça ne s’arrêtera probablement pas là. La seule solution qui nous reste, c’est la fuite. 

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up