Les 5 commandements de l’aspirant premier ministre

Parce que se retrouver avec des vieilles photos de toi en brownface pour ton déguisement d'Aladdin, c'est fâcheux.

Prédire une campagne électorale, c’est presque impossible.

Les commentateurs politiques ont eu beau se prononcer dans les dernières semaines sur qui avait le plus de chances de remporter les élections, qui aurait pu deviner qu’on dévoilerait des photos de Justin Trudeau en brownface datant de 2001?

N’importe quel squelette dans votre placard peut surgir en pleine campagne et venir chambouler vos plans.

Si on veut faire de la politique, il faut donc être très, très prévoyant et se préparer à toute éventualité, et ça, des années d’avance.

Afin de vous aider si vous souhaitez un jour vous lancer en politique, on a décidé de vous préparer le petit guide des cinq commandements de l’aspirant premier ministre. 

Premier commandement : tes costumes d’Halloween, avec soin tu choisiras

Le premier commandement s’impose en regard à l’actualité des dernières heures, mais aussi en considérant les avancées sociales qui se sont opérées dans les dernières années

Je ne doute pas que Justin Trudeau ne réalisait pas que son costume d’Aladdin était déplacé en 2001. Il y a 20 ans, on était tous un peu plus racistes. 

Je ne doute pas que Justin Trudeau ne réalisait pas que son costume d’Aladdin était déplacé en 2001. Il y a 20 ans, on était tous un peu plus racistes. 

Mais il reste que ce n’était pas hors de question que ce genre de costume devienne un peu gênant dans le futur. Il aurait quand même pu y aller d’un choix plus safe. Et faire preuve d’un peu plus de jugement.

Si vous vous déguisez à l’Halloween, évitez les costumes suivants : une autre ethnie, une vraie personne (on ne sait jamais qui se révélera être un pédophile ou un violeur), les jokes politiques (un costume qui rit des véganes pourrait très mal passer dans quelques années) et tout ce qui implique une prise de position. 

Genre, déguisez-vous en Batman. Tout le monde aime Batman.

Second commandement : ta bizoune, tu garderas dans tes culottes

Ça, le politicien américain Anthony Weiner (quel nom prophétique, quand même) l’a appris à ses dépens en 2017 quand il s’est fait prendre à envoyer des photos de sa petite saucisse sur Twitter.

On dit souvent aux garçons qui veulent envoyer des dick pics que personne ne veut voir des photos de leurs pénis. Ce n’est pas tout à fait exact. 

Personne ne veut voir des photos de votre jardin secret, SAUF les journalistes et vos adversaires politiques qui, eux, vont s’en servir comme une arme de destruction massive.

Troisième commandement : immédiatement, tes photos Facebook tu supprimeras 

Ça semble évident : pour se lancer en politique, il faut faire le ménage de son Facebook.

Pour se lancer en politique, il faut faire le ménage de son Facebook.

On se rappelle tous du candidat de la CAQ à Rimouski qui s’était fait connaître pour sa photo de lui tout nu sur la bol.

Mais l’affaire, c’est que vous avez sûrement des amis mal intentionnés sur votre Facebook qui savent que la politique vous intéresse et qui enregistrent vos photos compromettantes au cas où.

Ne prenez pas de chance, et supprimez les photos gênantes bien avant d’annoncer votre saut en politique.

Quatrième commandement : les appareils photo, tu fuiras

C’est correct : vous avez le droit de vouloir faire de la politique et de faire la fête. 

Ce n’est pas interdit. 

Mais vous devrez fuir les appareils photo comme la peste. 

Si vous êtes devant quelqu’un en train de faire un keg stand tout nu sur une table avec des épingles à linge sur les mamelons, vérifiez que personne n’a sorti son cell. 

Si c’est le cas : FUYEZ.

Sinon, cette photo va ressortir dans 20 ans et on va vous accuser d’endosser l’alcoolisme.

Cinquième commandement : toi-même, tu resteras

Même si depuis le début de ce guide je vous dis de faire attention à ce que vous portez, à ce que vous dites, aux endroits et aux circonstances dans lesquels vous êtes pris en photo, il reste que vous devez quand même faire une dernière chose : rester authentique. 

Continue à te déguiser en Jedi, Justin. C’est moins problématique.

Personne n’aime un politicien qui semble n’avoir d’autres intérêts dans la vie que sa propre carrière et ses petites ambitions. 

On a eu beau rire de Trudeau et de ses bas, le fait qu’il aime Star Wars, ça lui donne un côté un peu plus humain. 

Continue à te déguiser en Jedi, Justin. C’est moins problématique.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up